FIAT Moteur 1.3 JTD 16V MULTIJET

ESPACE PRESENTATION PRESSE

Prix : Non communiqué

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes, turbo Diesel rampe commune injection multiple - 2 ACT
Cylindrée 1251 cm³
Puissance maxi 70 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 180.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 4.40
Essai 0.00

SMALL ET ECOLO

Avant de se donner rendez-vous au salon de Genève en mars 2003, le "Centro Ricerche" FIAT nous présente un moteur Diesel inédit et très prometteur. Et comme un scoop peut en cacher un autre, on en a profité pour découvrir, avant Genève, deux nouveautés (masquées) FIAT, sous les capots desquelles le moteur sera placé. Développé au sein du "FIAT-GM Powertrain", le nouveau 1,3 l est un turbo Diesel à injection directe et rampe commune ; on s’en serait douté vu la vogue de ce type de moteur en Europe et particulièrement en France.

Deux ans d’avance

FIAT s’est fait spécialiste des petites voitures. Les deux nouveautés genevoises entrent dans cette catégorie. Il a donc fallu développer un moteur dont le cahier des charges allie performances, compacité et respect de l’environnement. Pour ce dernier point, le 1,3 l Multijet répond d’ores et déjà aux limites d’émissions de la norme EURO 4 qui entrera en vigueur en 2006. Pour y parvenir, il reprend la technologie de la rampe commune dont FIAT est l’inventeur. N’oublions pas que le premier moteur turbo diesel à injection directe a fait son apparition en 1988 sous le capot de la Croma TDid. Le principe de la rampe commune a été découvert en 1997 sous la désignation JTD (Unijet) de l’ALFA 156. Depuis, la technologie a évolué, la culasse a adopté 4 soupapes par cylindre, l’injecteur haute pression en aval de la rampe étant en position centrale. Le principe du Multijet est déjà utilisé sur les plus gros JTD 16V qui font les beaux jours notamment des ALFA 147 et 156. Comme son nom l’indique, il se différencie de l’Unijet par un injecteur capable d’assurer plusieurs injections consécutives de gazole. Le nombre et le volume d’injections sont pilotés par une centrale électronique en fonction de paramètres de conduite tels que le nombre de tours de roue, le couple et la température moteur. Pour faire simple, l’électronique va piloter les injections selon qu’on roule en mode urbain ou extra urbain ou encore en cas de dépassement ou à haute vitesse (autoroute). Notons au passage que le 1.3 JTD se dispense d’un filtre à particules pour répondre à la norme EURO 4. Outre l’axe écologique, la deuxième voie de recherche de FIAT a été concentrée sur la compacité, la difficulté étant d’adapter tout cela dans un petit volume. Sans avoir sacrifié aucun cylindre, ce moteur présente des mensurations étonnantes de 460 x 500 x 650 mm, pour un poids total de 130 kg tout équipé. L’entretien a également été pensé puisque FIAT annonce une révision périodique tous les 30.000 km et une chaîne de distribution garantie à vie ou plus exactement à 250.000 km. Le moteur promet d’intéressantes performances puisqu’il affiche 70 ch à 4.000 tr/mn et surtout un couple maximum de 180 Nm atteint dès 1.750 tr/mn avec une courbe plate (à 90 % du maximum) sur un grande partie du régime moteur. En essai fermé sur une Punto, on a pu vérifier le dynamisme du moteur. Il répond bien, sans creux, en procurant la puissance dès le début des tours, bref tout ce que doit assurer un turbo Diesel du troisième millénaire. On est surpris par sa capacité de monter dans les tours (plafonnement à 5.500 tr/mn). Cela n’est pas négligeable, il est étonnamment silencieux. En ce qui concerne les consommations, FIAT vise une valeur proche de 4,4 l/100 km en fonction des modèles qui l’utiliseront. Justement, ce moteur produit en Pologne pour la Joint Venture FIAT-GM à raison de 500.000 moteurs par an, équipera les petits modèles des deux groupes. A tout seigneur, tout honneur, FIAT implantera le 1.3 JTD dans ses deux nouveautés dont on a découvert quelques traits. La première des deux, baptisée "Small" en attendant un nom définitif, succède à la Seicento et la vénérable Panda (23 ans). Contrairement à ses devancières, elle se présente en 5 portes (les 3 portes et 4x4 arriveront plus tard). La "Small" mesure 3,54 m de long. Elle sera caractérisée par une habilité remarquable ainsi que par des équipements comme un embrayage piloté, la climatisation, la navigation et un toit transparent et ouvrant. L’autre nouveauté que l’on va baptiser "Punto MPV", est un monospace compact, de la taille d’une Punto. Avec les mêmes ambitions que la "Small", le "MPV" devrait afficher des dimensions intérieures intéressantes et une panoplie d’équipements tout aussi remarquable.

Petit, mais…

Notons au passage que le 1.3 JTD se dispense d’un filtre à particules pour répondre à la norme EURO 4. Outre l’axe écologique, la deuxième voie de recherche de FIAT a été concentrée sur la compacité, la difficulté étant d’adapter tout cela dans un petit volume. Sans avoir sacrifié aucun cylindre, ce moteur présente des mensurations étonnantes de 460 x 500 x 650 mm, pour un poids total de 130 kg tout équipé. L’entretien a également été pensé puisque FIAT annonce une révision périodique tous les 30.000 km et une chaîne de distribution garantie à vie ou plus exactement à 250.000 km. Le moteur promet d’intéressantes performances puisqu’il affiche 70 ch à 4.000 tr/mn et surtout un couple maximum de 180 Nm atteint dès 1.750 tr/mn avec une courbe plate (à 90 % du maximum) sur un grande partie du régime moteur. En essai fermé sur une Punto, on a pu vérifier le dynamisme du moteur. Il répond bien, sans creux, en procurant la puissance dès le début des tours, bref tout ce que doit assurer un turbo Diesel du troisième millénaire. On est surpris par sa capacité de monter dans les tours (plafonnement à 5.500 tr/mn). Cela n’est pas négligeable, il est étonnamment silencieux. En ce qui concerne les consommations, FIAT vise une valeur proche de 4,4 l/100 km en fonction des modèles qui l’utiliseront.

Nouveau moteur et nouvelles FIAT

Justement, ce moteur produit en Pologne pour la Joint Venture FIAT-GM à raison de 500.000 moteurs par an, équipera les petits modèles des deux groupes. A tout seigneur, tout honneur, FIAT implantera le 1.3 JTD dans ses deux nouveautés dont on a découvert quelques traits. La première des deux, baptisée "Small" en attendant un nom définitif, succède à la Seicento et la vénérable Panda (23 ans). Contrairement à ses devancières, elle se présente en 5 portes (les 3 portes et 4x4 arriveront plus tard). La "Small" mesure 3,54 m de long. Elle sera caractérisée par une habilité remarquable ainsi que par des équipements comme un embrayage piloté, la climatisation, la navigation et un toit transparent et ouvrant. L’autre nouveauté que l’on va baptiser "Punto MPV", est un monospace compact, de la taille d’une Punto. Avec les mêmes ambitions que la "Small", le "MPV" devrait afficher des dimensions intérieures intéressantes et une panoplie d’équipements tout aussi remarquable.

FIAT revient une troisième fois sur le devant des moteurs Diesel, après le TDid et le premier "turbo Diesel common rail" JTD dont il est l’inventeur. Ce retour s’accompagne d’une innovation qui consiste à associer la technologie du Multijet des plus grosses cylindrées dans un petit moteur. Le pari semble réussi compte tenu des chiffres alléchants en terme de pollution, compacité, performances et consommations. La durée de vie a également été soignée. Encore un peu de patience puisqu’on découvrira ce moteur dans les petites FIAT (et LANCIA) connues et à découvrir au prochain salon de Genève (édition 2003).

Philippe NIOLLET

2003-02-01