LAND ROVER Discovery Sport R-Dynamic SE BVA AWD

ESPACE SUV
  • Elégance de la ligne
  • Véritables capacités "off road"
  • Rétroviseur "Clear Sight"
  • Poids
  • Malus écologique
  • Pas de régulateur de vitesse adaptatif

Prix : 57 350 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo Diesel hybride MHEV - AWD - BVA Geartronic 9 rapports
Cylindrée 1999 cm³
Puissance maxi 180 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 43.85 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.60 m
Largeur 2.07 m
Hauteur 1.73 m

Poids

Total 2028 kg

Capacités

Coffre de 115 à 1651 dm³
Réservoir 65 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 201 km/h
0 à 100 km/h 10.10 s

Environnement

Emission CO2 189 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 7.10
Essai 8.90

BAROUDEUR EN HABIT DE VILLE

Contrairement à la majorité des SUV actuellement disponibles sur le marché, le Discovery Sport demeure avant tout un véritable franchisseur, là où ses concurrents, même en version quatre roues motrices, n’affichent que des aptitudes au tout chemin. Alors, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Un look affirmé

Le Discovery Sport n’est pas le modèle dont on parle le plus dans la gamme LAND ROVER aux côtés de la légende que constitue le Range Rover, ou bien du petit dernier au look ravageur qu’est l’Evoque. Il fait pourtant son petit bonhomme de chemin et a fait l’objet d’une cure de jouvence l’année dernière. Plutôt discret et raffiné, le Discovery Sport sait aussi afficher un look plus aguicheur dans cette version R-Dynamic avec un Pack Design de série du plus bel effet ; un coloris rouge métallisé magnifique, le tout rehaussé de jantes de vingt pouces noires en option (463 €), qui lui sied à merveille. Le résultat global est très réussi et contribue à valoriser ce véhicule au premier coup d’œil.

Le charme opère aussi à l’intérieur

Quand vous ouvrez la porte pour vous installer au volant, le charme continue de fonctionner car l’ambiance à bord est des plus agréables. Il est vrai que les occupants sont chouchoutés. Le grand toit ouvrant panoramique et les sièges électriques (douze réglages offerts) à mémoire font certes partie des options (1.513 € et 422 € respectivement), mais ne font que rehausser une finition de série excellente qui allie la sobriété et l’ambiance luxueuse : tout ce qu’on est à même d’apprécier.

Bien installés au volant, on découvre le combiné d’instrumentation numérique ainsi que le grand écran central. Tout est paramétrable à souhait et il faut être vraiment exigeant pour ne pas trouver les réglages personnels qui conviennent. Les prises pour connecter vos terminaux sont largement présentes et Apple Car Play ou Android Auto vous permettent d’utiliser toutes les fonctionnalités de votre smartphone sur le grand écran central. Un passage incontournable désormais pour un véhicule neuf de ce niveau. Tout est géré de manière intuitive via les commandes au volant.

Le grand toit panoramique inonde de lumière l’habitacle. C’est vraiment une option intéressante et finalement plus adaptée qu’un traditionnel toit ouvrant qui aurait occulté une partie de la surface utile. Seul bémol, le rideau occultant se remet en positon fermée à chaque verrouillage de la voiture, pour éviter certainement de surchauffer l’intérieur de l’habitacle en stationnement. Mais de ce fait, il s’ouvre à nouveau à chaque démarrage pour reprendre sa position initiale… Un peu agaçant à la longue.

Il convient de noter également que notre Discovery proposait en option la fonctionnalité "5 + 2" (1.337 €) qui permet de disposer de deux places escamotables à l’arrière. C’est à signaler car très rare dans la catégorie et dans ces dimensions de véhicule. Dans cette configuration, la malle est pour le moins réduite mais elle permet quand même de voyager occasionnellement avec deux enfants bien installés sur la troisième rangée.

Dans les détails que nous avons particulièrement appréciés, il convient de citer le rétroviseur intérieur à visibilité optimisée dénommé ClearSight (option 688 €) que nous ne saurions trop vous conseiller. Pratiquement quand votre vision arrière est obstruée par une grosse charge ou par les cinq passagers arrière, d’un simple bouton poussoir vous pouvez basculer le rétroviseur intérieur en mode caméra située au-dessus du pavillon arrière et qui vous offre de ce fait une rétrovision parfaite ; astucieux et très sécurisant !

L’équipement est ultra complet ce qui n’est pas choquant dans cette tranche de prix. Cependant, de manière très surprenante, vous ne trouverez qu’un régulateur de vitesses traditionnel, là où on était en droit d’attendre un régulateur adaptatif et les aides à la conduite associées. Au tarif auquel est proposé ce LAND ROVER, c’est un vrai point négatif, là où la concurrence est bien plus présente.

Une motorisation bien adaptée mais pénalisée

Le modèle que nous avons essayé était équipé du Diesel quatre cylindres développant la respectable puissance de 180 chevaux. Accouplé à une boîte automatique à neuf rapports, l’ensemble s’avère tout à fait adapté à une utilisation familiale et paisible. Pour ceux qui souhaitent plus de sportivité, il faudra se tourner vers la version 240 chevaux mais qui est aussi plus lourdement pénalisée par le barème 2020 du malus écologique. A l’opposé, vous pouvez aussi opter pour une version 150 chevaux mais qui nous paraît sur le papier un peu légère vis-à-vis du poids du véhicule.

Comme nous le soulignions, le Discovery Sport n’est pas seulement un SUV luxueux, il dispose également de vraies capacités en tout terrain, tradition oblige. Cela se traduit malheureusement en utilisation quotidienne, par un poids conséquent supérieur à deux tonnes. S’il n’est pas à la peine en conduite tranquille, il est pénalisé par une consommation proche de neuf litres ce qui est élevé pour la catégorie. En revanche, même poussé, le moteur reste très discret et l’insonorisation est excellente ce qui s’avère très agréable sur les longs trajets pour l’ensemble des passagers. Le taux de CO2 est donc aussi impacté et s’affiche à 189 g/kg (nouvelle norme WLTP) ce qui entraîne donc un malus écologique à compter du 1er mars 2020 de 7.086 €.

A son aise dans toutes les situations

C’est presque finalement en utilisation "off road" que le Discovery Sport dévoile l’étendue de ses capacités qu’on ne soupçonne pas nécessairement au premier coup d’œil. Bien qu’équipé de jantes de vingt pouces et de pneumatiques PIRELLI plus destinés à une utilisation routière, nous nous sommes quand même aventurés pendant cet essai sur un parcours plus accidenté. Avec sa belle peinture, et ses jantes magnifiques, il convient de bien choisir son terrain avant de se lancer…

A l’aide des commandes disposées sur l’écran tactile, le système "Terrain Response" vous propose plusieurs options en fonction du terrain que vous souhaitez traverser. Il effectue pour vous les réglages de la hauteur de caisse et le passage en quatre roues motrices grâce au verrouillage du différentiel si les conditions l’exigent. L’efficacité est sans faille et c’est plutôt la magnifique peinture métallisée qui calmera vos ardeurs ! Pour les adeptes de franchissement, il faudra opter pour une deuxième paire de jantes montée avec des pneus tout-terrain plus adaptés… mais la facilité affichée par le Discovery laisse augurer la même aisance sur des terrains plus hostiles.

Le LAND ROVER Discovery Sport constitue ainsi une offre très attractive dans cette configuration qui sait allier confort et tenue de route dans un équilibre quasi parfait. Bien que pénalisé par son poids, il saura convaincre une clientèle attirée par sa grande polyvalence et ses sept places mais avec un portefeuille bien garni pour s’acquitter du prix de la voiture, des nombreuses options et d’un malus écologique conséquent qui ne fait que commencer à chambouler ce marché très porteur des SUV.

Fabrice DUMAS

2020-02-15