HYUNDAI Tucson 2.0 CRDI 185 BVA8 Hybrid Executive

ESPACE SUV
  • Ligne dynamique
  • Garantie 5 ans
  • Espace intérieur
  • Aides à la sécurité
  • Tarif
  • Boîte auto un peu lente
  • Disparition du moteur 2.0 CDRi 185 à la vente

Prix : 45 300 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe rampe commune - Intégrale - BVA8
Cylindrée 1995 cm³
Puissance maxi 185 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 40.80 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.48 m
Largeur 1.85 m
Hauteur 1.65 m

Poids

Total 1748 kg

Capacités

Coffre de 459 à 1449 dm³
Réservoir 62 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 201 km/h
0 à 100 km/h 9.50 s

Environnement

Emission CO2 149 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.20
Urbaine 6.10
Mixte 5.70
Essai 7.80

EFFET DE MODE ?

La vague verte est lancée. Tous les constructeurs s’y sont lancés avec plus ou moins de réussite et plus ou moins de succès. HYUNDAI fait lui aussi évoluer les motorisations de certains de ses véhicules pour adjoindre à un moteur thermique un moteur électrique. Dans une mouvance très française où les moteurs thermiques à gazole sont en perte de vitesse en pourcentage des ventes, HUYNDAI propose un peu à contre-courant un TUCSON hybride qui allie un moteur Diesel à un système électrique. Attention il ne s’agit pas d’un moteur électrique supplémentaire. Le client a-t-il quelque chose à y gagner ? Nous allons l’analyser.

Des ions des ions des ions

Ce Tucson restylé a été présenté au salon de New York en 2018. Lors de l’essai du Tucson II nous avions déjà noté l’appréciable évolution esthétique entre les deux générations. En 2018, HUYNDAI a de nouveau opéré quelques changements supplémentaires. Les évolutions majeures concernent une calandre en cascade, une nouvelle signature visuelle raffinée avec projecteurs full LED ainsi qu’un bouclier avant et un sabot de protection redessinés. Pour ajouter aux évolutions de design, de nouvelles jantes sont également disponibles. Le Tucson se dote également de nouveaux feux arrière ainsi que d’un bouclier arrière et d'une sortie d’échappement redessinés. Cet ensemble très homogène est à la fois dynamique et esthétiquement bien né. Le Tucson a été conçu en Europe et cela se voit par les codes esthétiques adoptés. Fini le temps lointain ou avoir un véhicule de la marque obligeait à renoncer à un design agréable. Le renoncement n’est plus !

Habitacle sobre mais accueillant

A l’intérieur, bien qu’ergonomiquement bien pensé, le Tucson est désormais dépassé par la concurrence européenne et notamment française. L’habitacle reste cependant fonctionnel, le conducteur et les autres passagers y trouvent leur compte et sont relativement choyés pendant leur trajet mais il manque, à vrai dire, ce petit supplément d’âme qui aurait rendu l’habitacle attrayant. Par contre, on ressent une vraie solidité et un sérieux dans l’assemblage ce qui peut séduire certains acheteurs.

Le Tucson propose quelques équipements sympathiques comme par exemple les sièges ventilés et également de nombreux équipements de sécurité : système de freinage d’urgence autonome (FCA), système d'assistance active au maintien de voie (LKA), système d’alerte de vigilance du conducteur (DAW) et système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse (ISLW). En outre, le pack sécurité comprend le système de caméras panoramiques grand angle (SVM) offrant une vue à 360° en marche arrière. Avec de telles aides, le conducteur n’a presque plus rien à faire !

Alors ça booste ?

Regardons maintenant la nouveauté de cette version hybride. Ce nouveau Tucson est le premier modèle HYUNDAI à proposer un groupe propulseur micro-hybride 48 V. Il s’agit d’une technologie appelée "mild hybrid diesel". Ainsi le bloc thermique 2.0 CRDi se dote d'une technologie électrique 48V, qui comprend un alterno-démarreur et une batterie lithium-ion qui lui permettent de réduire ses consommations de carburant et ses émissions de CO2 de 7 %. Cet arsenal électrique sert autant à seconder le moteur thermique lors des accélérations avec un boost de 12 kW, qu'à récupérer de l'énergie lors des phases de décélération. A noter que le "mild hybrid" n’est pas réservé à la seule motorisation de 185 chevaux, les versions Diesel 1.6 CRDi de 115 et de 136 chevaux peuvent également en bénéficier.

Notre modèle d’essai proposait l’ensemble le plus haut de gamme, couplant le plus gros moteur Diesel à une boîte de vitesses automatique, elle-même associé à la transmission intégrale. Qu’en est-il à l’usage ? Nous avons testé ce Tucson dans différentes configurations de circulation. En ville, nous pouvions craindre un certain manque de souplesse et de maniabilité, il n’en est rien et dans cette configuration le système "mild-hybrid" montre tout son intérêt. Bien que nous n’ayons pas essayé la version Diesel sans ce système, nous avons eu la sensation que le système électrique apportait un dynamisme et une réactivité accrus sur des parcours à basse vitesse.

L’habitacle filtre efficacement les bruits du moteur. La vraie question de fond est : le système électrique apporte-t-il quelque chose sur route et à vitesse plus soutenue ? Nous répondrons que ce n’est pas forcément flagrant. Le système "mild hybrid" montre sur route sa limite avec un si gros moteur. A vitesse plus élevée, on aurait pu s’attendre à avoir un surcroit de puissance en accélération apporté par le couplage thermique / électrique mais cela ne nous a pas apparu comme une évidence. A noter que depuis notre essai, HUNDAI a revu une partie de sa gamme. Désormais le moteur 2.0 CRDi de 185 chevaux n’est plus proposé à la vente de véhicule neuf en hybride. La plus forte motorisation Diesel disponible est le 1.6 CRDi, de là à dire que HYUNDAI a fait le même constat que nous... 

Cette innovation "mild hybrid" couplé à un gros moteur Diesel est intéressante sur des parcours urbains et citadins. Elle apporte un dynamisme et une réactivité qui permettent de rendre le HYUNDAI Tucson plus véloce en ville. A plus haute vitesse, l’intérêt est moindre et très certainement le gain à la pompe n’est pas si flagrant. Cependant on note un design attrayant (en tout cas bien plus que la précédente génération) et l'habitacle, bien que très sobre, sait tout de même choyer ses passagers. A la vente, feu le 2.0 CRDi a désormais laissé la place au 1.6 CRDi, moins puissant mais plus sobre.

Harry ANDRE

2019-07-15