SKODA Kamiq Style 1.0 TSI 116ch DSG7

ESPACE SUV
  • Homogénéité
  • Equipement
  • Confort
  • Esthétique simple
  • Coffre limité
  • Prix des options

Prix : 29 150 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres 12 soupapes - Turbo injection directe essence - Traction - BVA DSG7
Cylindrée 999 cm³
Puissance maxi 116 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 20.40 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.24 m
Largeur 1.79 m
Hauteur 1.56 m

Poids

Total 1251 kg

Capacités

Coffre de 400 à 1395 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 193 km/h
0 à 100 km/h 10.00 s

Environnement

Emission CO2 144 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 6.40
Essai 5.80

PETIT TCHEQUE DE VILLE

Depuis quelques années, tout constructeur se doit d’avoir à son catalogue un choix de SUV diversifié afin de satisfaire sa clientèle. Bien évidemment les marques du groupe VOLKSWAGEN profitent de la banque d’organes disponibles pour parfaire leur recette maison. Pour ŠKODA, ce sont trois véhicules qui sont disponibles, le Kodiaq, le Karoq et l’urbain Kamiq. C’est ce dernier que nous avons pu essayer.

Crossover urbain, mais pourquoi faire ?

Depuis le temps que l’on en voit, on ne se pose plus la question. De toutes les tailles, de toutes les puissances, petits, grands, sept places… le SUV est devenu un incontournable dans le paysage automobile français. Certains modèles ne sont pas ce qu’il y a de plus pratique ou de plus évident en ville, c’est pour cela que l’offre s’est adaptée avec les SUV urbains. Pour utiliser les mots du constructeur, "Le Kamiq est un crossover urbain qui allie les avantages d’un SUV dans une conception distinctive ŠKODA avec des formes dynamiques". Cinq places, hauts sur patte, coffre raisonnable et taille modérée, ils savent se faufiler en ville ou dans les parkings sous-terrain en proposant une habitabilité intéressante pour une utilisation active. L’intérêt réside particulièrement dans la position de conduite surélevée qui permet d’avoir une bonne visibilité et la garde au sol qui permet de s’affranchir des situations urbaines parfois compliquées avec les trottoirs, les nids de poules et autres joyeusetés de la vie quotidienne. L’interprétation de ŠKODA est donc à découvrir.

Affaires familiales

TSI, DSG, des lettres qui fleurent bon la famille. En effet les châssis, moteurs et boîtes de vitesses proviennent de la banque d’organes du groupe allemand. Même si les noms diffèrent parfois en fonction des marques, les organes mécaniques restent les mêmes et la qualité également. Le TSI de 116 chevaux qui équipe notre Kamiq est le cousin très proche du TSI de 115 chevaux qui équipe les SEAT et du TFSI de 116 chevaux qui équipe les AUDI. La boîte de vitesses DSG7 à double embrayage qui équipe la gamme est, elle, commune à toutes les marques, seul l’étagement varie.

Les plateformes sont également utilisées par chaque constructeur en adaptant les réglages afin de donner une personnalité propre à chaque modèle. Pour le tchèque, c’est un comportement neutre et sécurisant qui prévaut. Agréable et maniable en ville, confortable sur autoroute, il est également très agréable sur route sinueuse. Sa maniabilité permet de gérer avec aisance toutes les situations de la vie quotidienne, y compris les parkings parisiens qui se révèlent de plus en plus compliqués à pratiquer avec les nouveaux gabarits de véhicules.

La consommation reste plus que raisonnable en utilisation courante et urbaine et même si le pied devient un peu lourd, l’impact reste très mesuré. C’est à pleine charge que le Kamiq est un peu plus gourmand car son litre de cylindrée aura besoin de l’aide de la boîte DSG parfaitement étagée pour aller piocher dans ses réserves. En toute honnêteté, ce n’est pas un réel problème du fait de l’agrément de conduite de l’ensemble.

Comme à la maison

La finition Style permet d’avoir un équipement correct dont l’ouverture et le démarrage sans clés, les phares LED, cockpit digital et caméra de recul sont également présents pour un prix qui reste raisonnable. La liste des options est relativement longue et permet de personnaliser son véhicule à loisir. Que ce soit au niveau des aides à la conduite avec le régulateur de vitesse adaptatif ACC, le side assist, le détecteur de fatigue, le hayon électrique, les sièges chauffants… ou de l’esthétique avec les inserts décoratifs, le volant sport, les sabots avant et arrière noirs, les jantes en alliage… le choix est vaste mais malheureusement, cela peut faire grimper la facture très rapidement.

Notre modèle d’essai était très bien équipé et dépassait les 32.000 euros mais la configuration obtenue était un très bon compromis entre confort, équipement et esthétique. Certains aménagements extérieurs donnent plus de cachet et un petit air sportif agréable à l’œil. Le Kamiq, bien qu’ayant un aspect dynamique, reste plus anonyme que nombre de ses concurrents dont les stars du marché.

Mais en mieux

L’intérieur est très sobre, en particulier avec l’intérieur crème et noir, la face du tableau de bord "glossy" et le reste des garnissages noir. Un grand écran tactile trône au milieu de l’habitable, comme s’il était posé là, et permet d’accéder à l’ensemble des commandes et réglages du véhicule. Tout est sous la main et le fait d’avoir les boutons d’accès direct à chaque menu principal est très pratique. Une petite touche que je trouve pour ma part un peu surannée est la position du système de ventilation qui fait penser à la position des autoradios que l’on rajoutait avant sur les voitures.

L’équipement est pourtant très moderne puisqu’exit les prise USB standard et bienvenue aux prises USB-C. L’inconvénient, c’est que très peu d’équipements prennent actuellement en charge ce type de connexion. Il faudra donc prévoir les adaptateurs adéquats.

Le Kamiq peut avoir un charme discret ou plus visible en fonction de la configuration mais l’essentiel n’est pas là. Ce qui le caractérise le plus c’est l’homogénéité. Confortable, bien équipé, moderne et agréable à conduire, ce SUV urbain est un très bon compromis pour une seconde voiture. Il se révèle très pratique en utilisation urbaine mais vous permettra également de faire de longues distances confortablement. En résumé, le Kamiq est un adversaire sérieux pour aller concurrencer les rois du marché.

Michel SANTONI

2020-02-02