CITROEN C2 Gamme

ESPACE PRESENTATION PRESSE

Prix : de 10 550 € à 15 050 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type nc
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

Avec la C2 la famille Citroën s'agrandit encore

CITROËN commercialise la C2 à partir du 12 septembre 2003 et élargit sa gamme de produits en répondant aux attentes spécifiques de la clientèle des véhicules compacts 3 portes. La petite CITROËN, remplaçante de la Saxo, attire le regard. Au-delà de son style, elle innove avec un concept de modularité intérieure et d’accès au coffre inédit. La C2 utilise la même plate-forme que la C3 et la C3 Pluriel, modèles dont la production est réalisée dans l’usine PSA d’Aulnay ainsi qu’à l’unité de Madrid. La C2 est une quatre places de 3,66 m de long, 1,66 m de large et 1,46 de haut, elle se situe au cœur du segment des véhicules compacts trois portes.

Style extérieur original

La face avant est structurée par des lignes verticales depuis le capot bombé jusqu’au bas du bouclier. De l’avant, les galbes des passages de roue mettent en valeur son assise sur la route. C’est de profil que la C2 exprime le plus d’originalité, notamment au niveau de la rupture de la ligne de caisse entre les vitres latérales. Les dimensions des feux arrière, le volume des passages de roue et le bouclier enveloppant donnent à l’ensemble une allure élégante. Aux places avant, l’espace habitable procure les conditions les meilleures pour conduire et voyager avec plaisir. Le volant est réglable en profondeur et en hauteur sur 40 mm, le siège conducteur est réglable sur 50 mm et la course des glissières avant sur 230 mm. Difficile de ne pas trouver la position de conduite idéale pour toutes les morphologies. La hauteur d’assise est de 305 mm. Elle constitue un bon compromis entre une vision dégagée de la route et une position adaptée à une conduite dynamique. A l’arrière, une très bonne largeur aux coudes permet aux deux passagers d’être confortablement installés et de bénéficier d’accoudoirs dans les panneaux ainsi que de moduler l’espace aux jambes grâce aux sièges indépendants et coulissants. Les garnissages de sièges en tissu, velours ou maille 3D selon les versions sont disponibles en couleur ambre, bleue, verte ou grise et sont complétés par des rappels dans les panneaux de porte avant. Le pommeau de levier de vitesses et les poignées intérieures en matériau translucide apportent une touche colorée originale et inédite. La C2 est livrable en quatre niveaux de finition et d’équipements. Dès le niveau de base, la dotation de série est très complète. Elle comprend, entre autres, ABS avec répartiteur électronique de freinage, aide au freinage d’urgence, direction électrique à assistance variable en continu en fonction de la vitesse, ordinateur, verrouillage centralisé, allumage automatique des feux de détresse. Dès son lancement commercial, la dernière-née de la marque au double chevron va disposer d’une gamme de quatre motorisations : trois moteurs essence de 61 à 110 chevaux et un moteur Diesel 1.4 HDI de 70 chevaux. Le moteur 1,1 litre essence constitue l’entrée de gamme. Economique, il développe une puissance de 61 chevaux à 5.500 tr/mn et offre un couple de 94 Nm à 3.200 tr/mn. La vitesse maximale atteint 158 km/h sur circuit. Le moteur 1,4 litre essence développe une puissance de 75 chevaux et offre un couple de 118 Nm à 3.200 tr/mn. Sa puissance le situe au milieu de la gamme et constitue un bon compromis pour une utilisation polyvalente ville/route. Vitesse maximale de 169 km/h sur circuit. Le moteur 1,6 litre 16 soupapes est le plus puissant de la gamme puisqu’il développe 110 chevaux avec un couple maximum de 147 Nm à 4.000 tr/mn. Cette motorisation permet d’atteindre la vitesse de 195 km/h sur circuit. L’offre Diesel est constituée du moteur 1.4 HDI de 70 chevaux à 4.000 tr/mn pour un couple de 150 Nm à 1.750 tr/mn. Cette motorisation HDI, dotée d’une rampe commune de seconde génération, est particulièrement économique. La consommation annoncée par le constructeur est de 4,1 litres aux 100 km en utilisation mixte. Vitesse maximale de 166 km/h sur circuit. Comme pour la gamme C3 et C3 Pluriel, pour les modèles essence 1.4 et 1.6 de la C2, la boîte robotisée SensoDrive sera disponible en option au prix de 500 €. Cette boîte SensoDrive n’est pas une boîte automatique telle que l’Autoactive disponible entre autres dans la gamme C5, mais une boîte mécanique à cinq rapports robotisée supprimant la pédale d’embrayage. A tout moment le conducteur dispose de deux modes d’utilisation, manuel ou automatique pour un pilotage dynamique ou décontracté. En mode manuel, une simple impulsion sur le levier ou sur les commandes sous volant déclenche le passage du rapport. Le conducteur n’a plus besoin de débrayer et de lâcher partiellement le volant pour sélectionner le rapport souhaité. Les tarifs s’échelonnent de 10.550 € pour la version de base et le moteur essence 1.1 à 15.050 € pour le 1.4 HDI en version Exclusive. Le mode automatique, dit auto-adaptatif, s’adapte à chaque instant au profil de la route et au style de conduite. Dans ce mode, la gestion électronique de l’embrayage et du passage des vitesses permet un gain de consommation de 0,2 litre /100 km en cycle mixte normalisé et jusqu’à 0,7 litre /100 km en cycle urbain.

Une vraie quatre places accueillante et bien équipée

Aux places avant, l’espace habitable procure les conditions les meilleures pour conduire et voyager avec plaisir. Le volant est réglable en profondeur et en hauteur sur 40 mm, le siège conducteur est réglable sur 50 mm et la course des glissières avant sur 230 mm. Difficile de ne pas trouver la position de conduite idéale pour toutes les morphologies. La hauteur d’assise est de 305 mm. Elle constitue un bon compromis entre une vision dégagée de la route et une position adaptée à une conduite dynamique.

A l’arrière, une très bonne largeur aux coudes permet aux deux passagers d’être confortablement installés et de bénéficier d’accoudoirs dans les panneaux ainsi que de moduler l’espace aux jambes grâce aux sièges indépendants et coulissants.

Les garnissages de sièges en tissu, velours ou maille 3D selon les versions sont disponibles en couleur ambre, bleue, verte ou grise et sont complétés par des rappels dans les panneaux de porte avant. Le pommeau de levier de vitesses et les poignées intérieures en matériau translucide apportent une touche colorée originale et inédite.

La C2 est livrable en quatre niveaux de finition et d’équipements. Dès le niveau de base, la dotation de série est très complète. Elle comprend, entre autres, ABS avec répartiteur électronique de freinage, aide au freinage d’urgence, direction électrique à assistance variable en continu en fonction de la vitesse, ordinateur, verrouillage centralisé, allumage automatique des feux de détresse.

Quatre motorisations adaptées à tous les types d’utilisation

Dès son lancement commercial, la dernière-née de la marque au double chevron va disposer d’une gamme de quatre motorisations : trois moteurs essence de 61 à 110 chevaux et un moteur Diesel 1.4 HDI de 70 chevaux.

Le moteur 1,1 litre essence constitue l’entrée de gamme. Economique, il développe une puissance de 61 chevaux à 5.500 tr/mn et offre un couple de 94 Nm à 3.200 tr/mn. La vitesse maximale atteint 158 km/h sur circuit.

Le moteur 1,4 litre essence développe une puissance de 75 chevaux et offre un couple de 118 Nm à 3.200 tr/mn. Sa puissance le situe au milieu de la gamme et constitue un bon compromis pour une utilisation polyvalente ville/route. Vitesse maximale de 169 km/h sur circuit.

Le moteur 1,6 litre 16 soupapes est le plus puissant de la gamme puisqu’il développe 110 chevaux avec un couple maximum de 147 Nm à 4.000 tr/mn. Cette motorisation permet d’atteindre la vitesse de 195 km/h sur circuit.

L’offre Diesel est constituée du moteur 1.4 HDI de 70 chevaux à 4.000 tr/mn pour un couple de 150 Nm à 1.750 tr/mn. Cette motorisation HDI, dotée d’une rampe commune de seconde génération, est particulièrement économique. La consommation annoncée par le constructeur est de 4,1 litres aux 100 km en utilisation mixte. Vitesse maximale de 166 km/h sur circuit.

Et une boîte de vitesses robotisée

Comme pour la gamme C3 et C3 Pluriel, pour les modèles essence 1.4 et 1.6 de la C2, la boîte robotisée SensoDrive sera disponible en option au prix de 500 €. Cette boîte SensoDrive n’est pas une boîte automatique telle que l’Autoactive disponible entre autres dans la gamme C5, mais une boîte mécanique à cinq rapports robotisée supprimant la pédale d’embrayage. A tout moment le conducteur dispose de deux modes d’utilisation, manuel ou automatique pour un pilotage dynamique ou décontracté. En mode manuel, une simple impulsion sur le levier ou sur les commandes sous volant déclenche le passage du rapport. Le conducteur n’a plus besoin de débrayer et de lâcher partiellement le volant pour sélectionner le rapport souhaité.

La note à payer

Les tarifs s’échelonnent de 10.550 € pour la version de base et le moteur essence 1.1 à 15.050 € pour le 1.4 HDI en version Exclusive. Le mode automatique, dit auto-adaptatif, s’adapte à chaque instant au profil de la route et au style de conduite. Dans ce mode, la gestion électronique de l’embrayage et du passage des vitesses permet un gain de consommation de 0,2 litre /100 km en cycle mixte normalisé et jusqu’à 0,7 litre /100 km en cycle urbain.

Indiscutablement, la petite dernière-née ne manque pas de séduction, tant par sa silhouette originale, que par ses équipements de série et la bonne qualité de sa finition. Les modèles essayés lors de la présentation à la presse, 1.4 essence SensoDrive finition VTR, 1.6 litre 16 soupapes SensoDrive VTR et 1.4 HDI en finition Exclusive, permettent de se faire une première idée de leurs caractéristiques. La tenue de route est bonne mais la vitesse lors des essais est restée sage, la suspension sur revêtement irrégulier semble plutôt sèche, le petit Diesel 1.4 HDI parait un peu à la peine, la boîte Sensodrive, séduisante a priori, provoque de sérieux à-coups lors des passages de rapports en mode automatique. Enfin, côté tarifs, la bagarre risque d’être sévère. A bientôt pour un essai plus complet.

Jean-Pierre LAURAIN

2003-08-01