VOLKSWAGEN Touran Confort TDI 100

ESPACE MONOSPACE
  • Habitabilité (coffre)
  • Sécurité
  • Comportement routier sain
  • Ergonomie
  • Ligne banale
  • Prix un peu élevé

Prix : 23 490 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne, Diesel, injection directe
Cylindrée 1896 cm³
Puissance maxi 100 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 250.00 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 1498.00 m
Largeur 4.39 m
Hauteur 1.79 m

Poids

Total 2 kg

Capacités

Coffre de 695 à 1989 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 177 km/h
0 à 100 km/h 13.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.20
Urbaine 7.40
Mixte 5.90
Essai 6.20

Avec enfants, c'est mieux

"Avec ou sans enfants" vante la publicité VOLKSWAGEN pour le Touran. Etant donné son gabarit, ce véhicule a clairement une vocation familiale. Le Touran s’avère effectivement spacieux, avec notamment un immense coffre en version 5 places. La motorisation TDI 100, essayée ici, se montre agréable à l’usage malgré un poids relativement élevé. Sur un marché disputé, le Touran a son mot à dire…

Esthétique

L’esthétique du Touran est très sobre. Malgré l’apparition tardive de ce modèle dans le monde des monospaces (après notamment les RENAULT Scénic et le CITROEN Picasso), VOLKSWAGEN n’a pas joué la carte de l’originalité esthétique pour se faire une place sur ce marché. Rien d’étonnant me direz-vous venant de la firme de Wolfsburg habituée plutôt à fabriquer des voitures sans fioritures. N’empêche, sa silhouette n’est pas si mal réussie même si elle se rapproche de celle d’un utilitaire. Le détail du rappel du clignotant dans les rétroviseurs donne une touche d’élégance à l’ensemble. Ce détail inciterait presque à ne jamais oublier son clignotant ! Pas de surprise à bord, le niveau de finition est excellent, comme de coutume chez VOLKSWAGEN. Le conducteur peut trouver une position de conduite parfaite avec les réglages du siège et du volant. Outre l’instrumentation classique, les informations de l’ordinateur de bord s’affichent au centre du tableau de bord. On peut regretter que les chiffres soient un peu petits. Un système audio CD, correct, avec un large écran digital, occupe la console centrale. Bien entendu sur ce genre de voiture, les rangements sont nombreux. La boîte à gants est réfrigérée. A l’arrière, les trois passagers sont à l’aise, les enfants disposent de tablettes façon "aviation". Le coffre de cette version cinq places offre une contenance de 695 à 1.989 litres. L’habitabilité est un point fort du Touran. Il est vrai qu’avec 4,39 m de longueur il est l’un des plus longs du marché. Sur cette finition (ainsi qu'en finition Carat), les passagers disposent d’air conditionné semi-automatique "Climatic". Lors de notre essai routier, ce système s’est révélé tout à fait satisfaisant. La motorisation Diesel 1.9 TDI de 100 chevaux pourrait paraître un peu juste pour ce monospace. Le Touran accuse effectivement un poids à vide proche de 1.500 kg. Il est vrai qu’il n’est pas prévu pour une conduite sportive, les accélérations ne sont pas fantastiques mais la vitesse de croisière est largement suffisante. Lors de notre essai sur autoroute (Paris - Lyon), nous avons pu apprécier le régulateur de vitesse. Pour ceux qui voudraient un peu plus de punch, la version 2.0 TDI de 140 chevaux devrait convenir parfaitement. Le Touran propose une boîte manuelle six vitesses comme les autres voitures utilisant cette plate forme du groupe (Golf et AUDI A3). Sur petites routes, son poids et sa hauteur entraînent un certain manque d’agilité mais vous n’aurez pas pour autant l’impression de vous traîner paresseusement. La suspension est certes ferme mais sans excès. La direction assistée est douce et précise. Vous l’avez compris, ce monospace s’avère homogène, il n’a pas des qualités dynamiques extraordinaires mais ne possède pas de grosses lacunes. En outre, il permet de voyager en toute sécurité en famille grâce à ses nombreux airbags (airbag rideaux, double airbag frontal avant et double airbag latéral avant). Il dispose aussi des aides électroniques à la conduite telles que correcteur électronique de trajectoire ESP, amplificateur de freinage d'urgence BAS, ABS, blocage électronique de différentiel EDS et antipatinage électronique ASR Enfin, et ce n’est pas rien, il vient tout récemment de se voir décerner cinq étoiles aux crash-tests EuroNCAP. Le budget du Touran se situe dans la moyenne haute par rapport à la concurrence. L’écart de prix ne se justifie pas vraiment, mais, comme pour la Golf, le Touran profite de l’image de robustesse et de qualité de finition de VOLKSWAGEN et aussi de "l’effet" TDI.

A bord

Pas de surprise à bord, le niveau de finition est excellent, comme de coutume chez VOLKSWAGEN. Le conducteur peut trouver une position de conduite parfaite avec les réglages du siège et du volant. Outre l’instrumentation classique, les informations de l’ordinateur de bord s’affichent au centre du tableau de bord. On peut regretter que les chiffres soient un peu petits. Un système audio CD, correct, avec un large écran digital, occupe la console centrale.

Bien entendu sur ce genre de voiture, les rangements sont nombreux. La boîte à gants est réfrigérée. A l’arrière, les trois passagers sont à l’aise, les enfants disposent de tablettes façon "aviation". Le coffre de cette version cinq places offre une contenance de 695 à 1.989 litres. L’habitabilité est un point fort du Touran. Il est vrai qu’avec 4,39 m de longueur il est l’un des plus longs du marché. Sur cette finition (ainsi qu'en finition Carat), les passagers disposent d’air conditionné semi-automatique "Climatic". Lors de notre essai routier, ce système s’est révélé tout à fait satisfaisant.

Sur la route

La motorisation Diesel 1.9 TDI de 100 chevaux pourrait paraître un peu juste pour ce monospace. Le Touran accuse effectivement un poids à vide proche de 1.500 kg. Il est vrai qu’il n’est pas prévu pour une conduite sportive, les accélérations ne sont pas fantastiques mais la vitesse de croisière est largement suffisante. Lors de notre essai sur autoroute (Paris - Lyon), nous avons pu apprécier le régulateur de vitesse. Pour ceux qui voudraient un peu plus de punch, la version 2.0 TDI de 140 chevaux devrait convenir parfaitement. Le Touran propose une boîte manuelle six vitesses comme les autres voitures utilisant cette plate forme du groupe (Golf et AUDI A3).

Sur petites routes, son poids et sa hauteur entraînent un certain manque d’agilité mais vous n’aurez pas pour autant l’impression de vous traîner paresseusement. La suspension est certes ferme mais sans excès. La direction assistée est douce et précise. Vous l’avez compris, ce monospace s’avère homogène, il n’a pas des qualités dynamiques extraordinaires mais ne possède pas de grosses lacunes. En outre, il permet de voyager en toute sécurité en famille grâce à ses nombreux airbags (airbag rideaux, double airbag frontal avant et double airbag latéral avant). Il dispose aussi des aides électroniques à la conduite telles que correcteur électronique de trajectoire ESP, amplificateur de freinage d'urgence BAS, ABS, blocage électronique de différentiel EDS et antipatinage électronique ASR Enfin, et ce n’est pas rien, il vient tout récemment de se voir décerner cinq étoiles aux crash-tests EuroNCAP.

Budget

Le budget du Touran se situe dans la moyenne haute par rapport à la concurrence. L’écart de prix ne se justifie pas vraiment, mais, comme pour la Golf, le Touran profite de l’image de robustesse et de qualité de finition de VOLKSWAGEN et aussi de "l’effet" TDI.

Le secteur du monospace compact s’est développé très rapidement. Avec le Touran, VOLKSWAGEN a pris le train en marche sans révolution. Malgré son look un peu "utilitaire", il possède les qualités que recherche un père de famille : un coffre immense, de l’espace de rangement, un comportement routier sans gros défaut, une motorisation vaillante mais qui reste économique et une sécurité de très bon niveau. Ce cocktail n’est peut être pas détonnant mais son homogénéité peut lui faire remporter la mise.

Jacques OUBRIER

2003-12-01