VOLKSWAGEN Caddy & Caddy Van Gamme

ESPACE LUDOSPACE
  • Espace habitable
  • Tenue de route
  • Bruit
  • Limites du 2.0 Sdi

Prix : de 14 430 € à 17 210 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type nc
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.40 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.83 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 3200 à 0 dm³
Réservoir 61 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

Bienvenue dans le club de la Golf

C’est comme dans le sport du même nom, la Golf est accompagnée de son Caddy. Le fidèle Caddy existe depuis 22 ans, la présentation presse qui nous intéresse aujourd’hui, permet de découvrir la troisième génération. Le point commun entre les trois Caddy ? Aucun si ce n’est leur côté utilitaire. Le premier était en fait une Golf pick-up, le deuxième, plus connu, était, avec son jumeau SEAT Inca, une fourgonnette sur base Ibiza/Polo. Le dernier-né, plus proche du Touran, ajoute une carte ludospace. Je devrais dire les derniers-nés car ils sont deux : le Caddy pour le ludospace et le Caddy Van pour l’utilitaire.

Caddy boy

Après le monospace compact Touran, VW se devait de présenter un modèle dans le domaine ludospace, particulièrement sur le marché français. En effet, c’est dans l’Hexagone que l’on trouve le plus ce genre de véhicule, inventé, rappelons le, par CITROËN avec le Berlingo et accru par RENAULT avec le Kangoo. Depuis, la concurrence s’est précisée avec le FIAT Doblo et l’OPEL Combo Tour. Le Caddy se distingue de ses congénères par son look monospace directement dérivé du Touran avec lequel il partage plus que la plate forme (également commune avec la Golf V). Il est donc plus long qu’un Berlingo (+ 30 cm), plus large (+ 8 cm) mais pas plus haut. Sa forme parallélépipédique le gratifie d’une capacité de chargement impressionnante avec un volume sans recoin. La version Van revendique donc sa vocation utilitaire efficace. Pêle-mêle, les mensurations de l’athlète épateront les entrepreneurs (ouverture porte latérale de 70 cm, seuil de chargement à 587 mm du sol et longueur de plancher de 1.781 mm). Les deux portes arrière (asymétriques) peuvent s’ouvrir sur 180°. Le Caddy, dans sa livrée Van, rend service et accepte jusqu’à 825 kg de charge utile. Avec un Van vaste, inutile de dire que le Caddy "civil" réserve le meilleur aux familles. Et même aux familles nombreuses puisqu’il offrira jusqu’à sept places. Il faudra un peu de patience parce qu’il n’arrivera dans les concessions qu’en juin prochain, mais on fera plus ample connaissance avant. En attendant, la version cinq places, présentée statiquement au milieu des Van, gagne les vitres, les sièges et le hayon qui le distingue de son siamois. On n’a pas peur de placer trois adultes sur la banquette arrière, de la modularité et encore moins de ranger les bagages dans le grand coffre, les bouteilles de 1,5 l dans les bacs et les menus objets dans la capucine ou dans les tiroirs de siège. Tous ces rangements sont également présents dans le Van. Et puisqu’il est proche du Touran dans l’esprit et la technique, le look ne détonne pas. La face avant reconnaissable à l’association bouclier - calandre grise, reprend des phares de type Touran et une allure de type Multivan. La tenue de route est saine, sans roulis, à peine perturbée par la sensibilité au vent latéral. Le poste de conduite est, lui aussi, sans reproche vu les réglages volant et sièges disponibles. La planche de bord est dans la même veine, très proche de celle du Touran (étonnant non ?). Les matériaux sont sérieux, sans plus, l’univers plastique étant de mise mais après tout, c’est en accord avec la vocation des véhicules. La dotation d’équipements du Caddy ludospace est moins vaste que le volume intérieur. Deux finitions ciblent chaque Caddy, "Base" et "Confort" pour le Van, "Base" et "Life" pour le Caddy. Quatre freins à disque avec ABS, antipatinage et airbag conducteur sont offerts dans le Van de base. La même base en ludospace ajoute un airbag passager, les vitres et rétroviseurs électriques. A l’airbag passager près, le Van "Confort" reprend ces équipements avec le verrouillage centralisé par télécommande et un grand tapis en caoutchouc dans l’espace de chargement. La Caddy "Life", prévu pour juin 2004, sera le plus doté. Quatre motorisations maison sont proposées, deux essence et deux Diesel. On ne s’étonnera pas que le Van n’ait retenu qu’un des deux moteurs essence, en l’occurrence, le 1.4 16V de 75 ch. Le ludospace ajoutera à la palette le 1.6 16V de 102 ch dans quelques temps. La découverte du Caddy Van s’est faite en Diesel, un inédit 2 litres (SDI) à injecteurs-pompes de 70 ch (seulement). Hormis la présence sonore dans le vaste habitable, il permet d’assurer le minimum pour un entrepreneur. Il ne faut pas hésiter à rétrograder en troisième pour relancer, en cas de dépassement notamment. Pour plus de pêche, il reste possible d’opter pour le TDI de 1.9 105 ch.

"Addict" des Caddy

Avec un Van vaste, inutile de dire que le Caddy "civil" réserve le meilleur aux familles. Et même aux familles nombreuses puisqu’il offrira jusqu’à sept places. Il faudra un peu de patience parce qu’il n’arrivera dans les concessions qu’en juin prochain, mais on fera plus ample connaissance avant. En attendant, la version cinq places, présentée statiquement au milieu des Van, gagne les vitres, les sièges et le hayon qui le distingue de son siamois. On n’a pas peur de placer trois adultes sur la banquette arrière, de la modularité et encore moins de ranger les bagages dans le grand coffre, les bouteilles de 1,5 l dans les bacs et les menus objets dans la capucine ou dans les tiroirs de siège. Tous ces rangements sont également présents dans le Van.

La déco des Caddy

Et puisqu’il est proche du Touran dans l’esprit et la technique, le look ne détonne pas. La face avant reconnaissable à l’association bouclier - calandre grise, reprend des phares de type Touran et une allure de type Multivan. La tenue de route est saine, sans roulis, à peine perturbée par la sensibilité au vent latéral. Le poste de conduite est, lui aussi, sans reproche vu les réglages volant et sièges disponibles. La planche de bord est dans la même veine, très proche de celle du Touran (étonnant non ?). Les matériaux sont sérieux, sans plus, l’univers plastique étant de mise mais après tout, c’est en accord avec la vocation des véhicules.

Les cadeaux des Caddy

La dotation d’équipements du Caddy ludospace est moins vaste que le volume intérieur. Deux finitions ciblent chaque Caddy, "Base" et "Confort" pour le Van, "Base" et "Life" pour le Caddy. Quatre freins à disque avec ABS, antipatinage et airbag conducteur sont offerts dans le Van de base. La même base en ludospace ajoute un airbag passager, les vitres et rétroviseurs électriques. A l’airbag passager près, le Van "Confort" reprend ces équipements avec le verrouillage centralisé par télécommande et un grand tapis en caoutchouc dans l’espace de chargement. La Caddy "Life", prévu pour juin 2004, sera le plus doté.

Quatre motorisations maison sont proposées, deux essence et deux Diesel. On ne s’étonnera pas que le Van n’ait retenu qu’un des deux moteurs essence, en l’occurrence, le 1.4 16V de 75 ch. Le ludospace ajoutera à la palette le 1.6 16V de 102 ch dans quelques temps. La découverte du Caddy Van s’est faite en Diesel, un inédit 2 litres (SDI) à injecteurs-pompes de 70 ch (seulement). Hormis la présence sonore dans le vaste habitable, il permet d’assurer le minimum pour un entrepreneur. Il ne faut pas hésiter à rétrograder en troisième pour relancer, en cas de dépassement notamment. Pour plus de pêche, il reste possible d’opter pour le TDI de 1.9 105 ch.

Les VW Caddy Van et ludospace (de base) arriveront en concession le 25 mars prochain. Le dernier maillon (fort) de la famille, le Caddy "Life" fera une entrée spécifique juste avant les grandes vacances. Plutôt que de copier le principe du ludospace façon Berlingo, VW a récupéré les largesses du Touran pour concocter un vaste Caddy. Bien que surclassant la concurrence dans les m3, les Caddy se rangent au niveau des prix de leurs (féroces) challengers tricolores. Un argument qui permettra peut être de faire la différence, d’autant plus quand la version sept places arrivera en concessions.

Philippe NIOLLET

2004-02-14