KIA Rio 1.5 LS

ESPACE BERLINE
  • Prix/Equipements imbattable
  • Garantie 3 ans
  • Exclusivité
  • Insonorisation défaillante
  • Suspensions sèches
  • Pas de Diesel

Prix : 11 999 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres,16 soupapes,injection essence multipoints
Cylindrée 1493 cm³
Puissance maxi 98 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 135.00 mkg à 4500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.21 m
Largeur 1.67 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1056 kg

Capacités

Coffre de 0 à 296 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.00
Urbaine 9.40
Mixte 7.30
Essai 7.80

Pour une poignée d'euros

KIA était resté plutôt discret ces derniers temps, souffrant de difficultés financières comme tous les autres constructeurs coréens. La gamme, jusque là reposant sur le 4x4 compact Sportage et le grand monospace Carnival, s'est notablement étoffée. KIA propose désormais un modèle dans quasiment chaque secteur. En tête, dans la catégorie des berlines compactes, la Rio, longue de 4,20 m, pointe son nez sur le marché combatif des 307 et autres Mégane.

Rio grande

La Rio est une cinq portes avec un look très typé break (c'est même la mention sur la carte grise). Une version quatre portes est disponible uniquement sur commande. La ligne coréenne n'effraiera pas le chaland en arborant une face avant teintée de Xsara Picasso pour la calandre et de Civic ancienne génération pour les phares. Bref, les "biscornuités" coréennes passées sont heureusement oubliées. L'arrière est malgré tout un peu plus tourmenté, marqué par des grands feux débordant largement sur les ailes et une ligne de hayon assez abrupte. A l'intérieur, la finition est honnête pour le prix. Les plastiques sont rustiques et l'assemblage du cache airbag passager pas terrible. Mais globalement, la présentation est de bon aloi avec des tissus de siège agréables, tissus rappelés sur les contre-portes. La planche de bord, bicolore, souligne l'effort de KIA de ne pas affubler de "sinistrose" son intérieur sous prétexte que ça fait plus sérieux. Cet environnement est d'autant plus appréciable que la console est agréable et pratique avec quelques niches de rangement. Au volant, seulement réglable en hauteur, la Rio est confortable, les sièges maintiennent correctement, avec accoudoir pour le conducteur. On note une petite faute d'ergonomie comme le bouton d'essuie-vitre arrière caché derrière le volant. La plus grande erreur de la Rio se rappelle à vos tympans dès que le compte-tours dépasse 3.000 tours (environ 100 km/h). L'insonorisation a été visiblement bâclée ; c'est un bon moyen de respecter les limitations de vitesse. Autoroute déconseillée pour la Rio, dommage car ses prestations en matière de tenue de route sont tout à fait honorables, malgré des suspensions trop sèches. Le moteur de 1,5 l (16 soupapes) est performant et à l'aise à tous les régimes. Les versions Diesel n'existent pas encore. La boîte est bien étagée avec, malheureusement, des débattements du levier trop larges. KIA a tout de même recouvert de cuir volant et pommeau de changement de vitesses. Le freinage est secondé par un ABS en série. La petitesse du réservoir est atténuée par des valeurs de consommations sans excès. La grande force de la Rio est incontestablement son prix et surtout la dotation offerte. A moins de 80.000 FF, la liste des équipements est époustouflante. Vitres et rétroviseurs sont électriques, la climatisation (manuelle) est présente. La fermeture est centralisée. Côté sécurité, la Rio est équipée d'un anti démarrage, d'un double airbag, d'appui-tête à toutes les places et de barres de renfort dans les portières. Certes, pas de ceinture trois points à la place centrale arrière ou d'airbags latéraux mais vu le prix, ce serait indécent d'en demander encore plus. Rappelons en plus que la garantie est de 3 ans. Finalement, la seule option (530 €) ajoute les jantes alliage en 14''. Côté rangements, en plus des rangements de l'habitacle, le coffre est de contenance modeste, masqué par un cache bagages avec enrouleur et une prise 12 V. Seul le dossier est fractionné en 60/40, l'assise se relève en un seul bloc.

Beaucoup de bruit pour rien

Au volant, seulement réglable en hauteur, la Rio est confortable, les sièges maintiennent correctement, avec accoudoir pour le conducteur. On note une petite faute d'ergonomie comme le bouton d'essuie-vitre arrière caché derrière le volant. La plus grande erreur de la Rio se rappelle à vos tympans dès que le compte-tours dépasse 3.000 tours (environ 100 km/h). L'insonorisation a été visiblement bâclée ; c'est un bon moyen de respecter les limitations de vitesse. Autoroute déconseillée pour la Rio, dommage car ses prestations en matière de tenue de route sont tout à fait honorables, malgré des suspensions trop sèches. Le moteur de 1,5 l (16 soupapes) est performant et à l'aise à tous les régimes. Les versions Diesel n'existent pas encore. La boîte est bien étagée avec, malheureusement, des débattements du levier trop larges. KIA a tout de même recouvert de cuir volant et pommeau de changement de vitesses. Le freinage est secondé par un ABS en série. La petitesse du réservoir est atténuée par des valeurs de consommations sans excès.

La conquête de l'Ouest

La grande force de la Rio est incontestablement son prix et surtout la dotation offerte. A moins de 80.000 FF, la liste des équipements est époustouflante. Vitres et rétroviseurs sont électriques, la climatisation (manuelle) est présente. La fermeture est centralisée. Côté sécurité, la Rio est équipée d'un anti démarrage, d'un double airbag, d'appui-tête à toutes les places et de barres de renfort dans les portières. Certes, pas de ceinture trois points à la place centrale arrière ou d'airbags latéraux mais vu le prix, ce serait indécent d'en demander encore plus. Rappelons en plus que la garantie est de 3 ans. Finalement, la seule option (530 €) ajoute les jantes alliage en 14''. Côté rangements, en plus des rangements de l'habitacle, le coffre est de contenance modeste, masqué par un cache bagages avec enrouleur et une prise 12 V. Seul le dossier est fractionné en 60/40, l'assise se relève en un seul bloc.

Pour le prix d'une Clio avec l'habitacle et les équipements d'une Mégane, la KIA Rio se lance sur le marché concurrentiel des compactes. Une dotation de série sérieuse, une garantie de 3 ans et un prix moins élevé de 20.000 FF par rapport à la concurrence, la Rio avance des arguments qui masquent ses imperfections. Le principal désagrément est audible car la Rio souffre d'un manque cruel d'insonorisation. Ce handicap lui fait perdre des étoiles et la limite au rang de citadine. En deuxième voiture pour véhiculer enfants et paquets, la Rio est idéale et en plus, on se permet de sortir de l'ordinaire des voitures européennes en grand nombre…

Philippe NIOLLET

2001-11-01