MAZDA RX8 Performance

ESPACE SPORTIVE
  • Voiture atypique
  • Ligne
  • Comportement routier
  • Consommation
  • Manque de couple
  • Visibilité 3/4 arrière

Prix : 33 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type Renesis 13B-MSP 2 rotors en ligne
Cylindrée 1308 cm³
Puissance maxi 231 ch à 8200 tr/min
Couple maxi 21.50 mkg à 5500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.43 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.34 m

Poids

Total 1390 kg

Capacités

Coffre de 287 à 0 dm³
Réservoir 61 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 235 km/h
0 à 100 km/h 6.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.60
Urbaine 15.60
Mixte 11.20
Essai 11.60

Le retrour gagnant du rotatif

MAZDA s’est fait une spécialité du moteur rotatif et il veut démontrer tout son savoir-faire dans ce superbe coupé quatre places, alliant esthétisme, plaisir de conduite et sécurité.

Une ligne aux antipodes des stéréotypes existants

Mais qu’est-ce donc que la RX8 ? C’est avant tout un superbe pied de nez à toutes ces lignes consensuelles que semble tant apprécier la concurrence. Avec la RX8, un simple coup d’œil et l’envoûtement commence. Preuve en est la question du préposé au péage cinq minutes après la prise en main du véhicule : "Mais, qu’est ce que c’est ?". La réponse fuse et pas peu fière : "C’est une MAZDA RX8" ! L’avant est racé avec sa gueule béante, ses optiques allongés et son capot long plongeant comportant dans sa partie haute un bossage triangulaire. Les ailes n’ont pas été oubliées, élargies et flanquées de deux ouïes d’aération de part et d’autre des roues. L’arrière participe aussi au look sportif, agrémenté d’un spoiler de petite dimension et d’une double sortie d’échappement. Mais avant tout, le secret de sa ligne réside dans le système d’ouverture des quatre portes en opposition qui lui confère ce statut si particulier de coupé quatre portes. Une fois à l’intérieur, force est de constater que l’habitacle n’a pas été laissé pour compte dans la recherche de l’esthétisme. L’énorme compte-tours central flanqué d’un "petit" compteur de vitesse digital, les pédales aluminium ainsi que le levier de vitesses ultra court font très bien ressortir le caractère sportif du véhicule. Le dessin des sièges baquets et la qualité du cuir flatte l’œil et les mélomanes sont servis par un ensemble Hi-Fi Bose du plus bel effet. Les places à l’arrière, quant à elles, sont loin d’être symboliques et le système d’ouverture en opposition des deux portes arrière en facilite largement l’accès. Le coffre à bagages, par contre, est d’une accessibilité des plus hasardeuses malgré d'assez bonnes dimensions. Côté équipements, la RX8 Performance est très bien servie avec, de série, six airbags, la climatisation automatique, une alarme anti-intrusion, le DSC (Contrôle Dynamique de Stabilité), des phares au Xénon, etc… La deuxième originalité de la RX8, et non la moindre, se trouve sous le capot avant : un moteur rotatif, sans pistons, ni soupapes, ni arbre à cames. Bref, rien de commun avec le traditionnel moteur de la voiture de "Monsieur-Tout-Le-Monde"… Mais comment cela marche alors ? C’est très simple sur le papier : à la place des pistons, on trouve un rotor de forme triangulaire tournant à l'intérieur d'un cylindre nommé Stator. Il forme alors trois chambres de combustion, dont le volume varie avec la rotation du rotor, celui-ci entraînant directement le vilebrequin. Les avantages de ce type de moteur sont bien connus : compacité du moteur, très bon rendement, absence de vibrations ; tout comme ses inconvénients : consommation élevée et faible couple. A l'aise sur route comme sur autoroute, la RX8, légère et précise, bénéficie d’un châssis excellent quel que soit le type de route rencontré. Il faut dire que les ingénieurs n’ont pas lésiné sur les moyens : double triangulation à l'avant et multibras à l’arrière, le tout collé à la route par de généreux pneus BRIDGESTONE Potenza 225/45 WR 18. Pour faire parler la poudre, le moteur Renesis, développant 231 ch, demande tout de même à être poussé haut dans les tours, en contrepartie de son faible couple (211 Nm à 5.500 tr/mn). Il ne faut donc pas hésiter à utiliser l’excellente boîte six vitesses pour tirer toute la quintessence de la bête. Chose dont on ne se prive pas, tant le moteur répond présent au moindre petit coup de gaz, le tout distillé dans un agréable bruit de "mini-turbine". Performante à souhait, la MAZDA n’en a pas pour le moins oublié d’être confortable, grâce à une suspension pas trop ferme, ce qui est très agréable pour ce type de sportive.

Un intérieur sportif et accueillant

Une fois à l’intérieur, force est de constater que l’habitacle n’a pas été laissé pour compte dans la recherche de l’esthétisme. L’énorme compte-tours central flanqué d’un "petit" compteur de vitesse digital, les pédales aluminium ainsi que le levier de vitesses ultra court font très bien ressortir le caractère sportif du véhicule. Le dessin des sièges baquets et la qualité du cuir flatte l’œil et les mélomanes sont servis par un ensemble Hi-Fi Bose du plus bel effet. Les places à l’arrière, quant à elles, sont loin d’être symboliques et le système d’ouverture en opposition des deux portes arrière en facilite largement l’accès. Le coffre à bagages, par contre, est d’une accessibilité des plus hasardeuses malgré d'assez bonnes dimensions. Côté équipements, la RX8 Performance est très bien servie avec, de série, six airbags, la climatisation automatique, une alarme anti-intrusion, le DSC (Contrôle Dynamique de Stabilité), des phares au Xénon, etc…

Un moteur atypique

La deuxième originalité de la RX8, et non la moindre, se trouve sous le capot avant : un moteur rotatif, sans pistons, ni soupapes, ni arbre à cames. Bref, rien de commun avec le traditionnel moteur de la voiture de "Monsieur-Tout-Le-Monde"… Mais comment cela marche alors ? C’est très simple sur le papier : à la place des pistons, on trouve un rotor de forme triangulaire tournant à l'intérieur d'un cylindre nommé Stator. Il forme alors trois chambres de combustion, dont le volume varie avec la rotation du rotor, celui-ci entraînant directement le vilebrequin. Les avantages de ce type de moteur sont bien connus : compacité du moteur, très bon rendement, absence de vibrations ; tout comme ses inconvénients : consommation élevée et faible couple.

Un agrément de conduite notable

A l'aise sur route comme sur autoroute, la RX8, légère et précise, bénéficie d’un châssis excellent quel que soit le type de route rencontré. Il faut dire que les ingénieurs n’ont pas lésiné sur les moyens : double triangulation à l'avant et multibras à l’arrière, le tout collé à la route par de généreux pneus BRIDGESTONE Potenza 225/45 WR 18. Pour faire parler la poudre, le moteur Renesis, développant 231 ch, demande tout de même à être poussé haut dans les tours, en contrepartie de son faible couple (211 Nm à 5.500 tr/mn). Il ne faut donc pas hésiter à utiliser l’excellente boîte six vitesses pour tirer toute la quintessence de la bête. Chose dont on ne se prive pas, tant le moteur répond présent au moindre petit coup de gaz, le tout distillé dans un agréable bruit de "mini-turbine". Performante à souhait, la MAZDA n’en a pas pour le moins oublié d’être confortable, grâce à une suspension pas trop ferme, ce qui est très agréable pour ce type de sportive.

Véritable jouet anticonformiste, la MAZDA RX8 fait la part belle au plaisir automobile. Proposé à 33500 Euros avec un équipement des plus complets, la RX8 peut se targuer de n’avoir aucune concurrence dans son segment. Gageons que de nombreux passionnés ne s’y tromperont pas !

Nicolas FAU

2004-06-15