FIAT Panda 1.3 Multijet 16V Emotion

ESPACE CONTACT
  • Agrément de conduite surtout en ville
  • Consommation
  • Performances intéressantes
  • Détails de finition à améliorer
  • Suspension assez molle
  • Faible capacité du réservoir

Prix : 12 560 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes, turbo Diesel
Cylindrée 1248 cm³
Puissance maxi 70 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 14.60 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.54 m
Largeur 1.59 m
Hauteur 1.54 m

Poids

Total 935 kg

Capacités

Coffre de 206 à 775 dm³
Réservoir 35 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 160 km/h
0 à 100 km/h 13.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.70
Urbaine 5.40
Mixte 4.30
Essai 0.00

La Panda se met au diesel

Six mois après son lancement avec les moteurs essence 1,1 litre et 1,2 litre et cinq mois après avoir été élue voiture de l’année, la nouvelle Panda s’engage dans la voie du Diesel, animée par un moteur inédit baptisé Multijet. Mise en œuvre pour la première fois chez FIAT pour motoriser la Stilo, la technologie Multijet a permis de développer des petits moteurs Diesel modernes et performants.

Vingt-trois ans après l’aînée, voici une nouvelle Panda

La nouvelle Panda a succédé il y a peu à son rustique ancêtre dont la production a perduré pendant vingt trois ans…avec un certain succès. La génération actuelle n’a plus grand chose en commun avec la précédente. Ses mensurations sont légèrement supérieures et résolument au goût du jour. FIAT a donc voulu rompre avec la présentation relativement dépouillée de l'ancienne Panda. Les lignes nouvelles de cette auto sont devenues celles d’un petit break moderne, mais la relative compacité de la Panda rend l’habitacle un peu juste en largeur. A l’arrière on devra se contenter de loger seulement deux passagers. Cette nouvelle FIAT convient particulièrement à une utilisation urbaine par sa taille, sa direction agréable et un rayon de braquage excellent pour une citadine. Dommage, les montants de pare-brise épais sont un peu gênants. Hors des trafics denses, la Panda de nouvelle génération dotée du moteur Multijet ne démérite pas et dispose de performances honorables. Le confort est satisfaisant malgré la suspension légèrement trop souple qui induit quelques mouvements de caisse peu agréables. La planche de bord, de présentation moderne, est assortie de la commande de boîte de vitesses. Les commandes sont bien placées et les plastiques utilisés procurent par leur aspect mat une agréable impression de qualité même si quelques détails de finition restent à améliorer La Panda 1,3 Multijet est proposée en deux niveaux de finition : Class et Emotion. Sont inclus dans l’équipement de série : les coussins gonflables conducteur et passager avant, la direction assistée, les vitres avant électriques, la condamnation centralisée à distance, l’ABS et le lecteur CD avec les commandes radio au volant. La finition Emotion est livrée en série avec un climatiseur automatique, des barres de toit et des phares antibrouillard. Le Multijet de 70 chevaux dont est maintenant dotée la Panda se singularise par une modernité que l’on ne rencontre que généralement pour des moteurs de plus grande puissance. Ce petit Diesel comprend une culasse à deux arbres à cames commandant quatre soupapes par cylindre et son système d’injection directe est à rampe commune de deuxième génération. Cette modernité contribue très largement à la conduite très agréable de la nouvelle Panda et à l’optimisation de la consommation. L’appétit en carburant est tout à fait modeste. En effet, lors de l’essai de la Panda Multijet, le constructeur a soumis à la presse spécialisée une compétition visant à obtenir la plus basse consommation possible sur un circuit imposé d’une centaine de kilomètres en région parisienne. Les plus habiles sont parvenus à consommer moins de deux litres. Pas mal ! Toutefois, la capacité du réservoir limitée à 35 litres est quand même un peu chiche.

Urbaine

Cette nouvelle FIAT convient particulièrement à une utilisation urbaine par sa taille, sa direction agréable et un rayon de braquage excellent pour une citadine. Dommage, les montants de pare-brise épais sont un peu gênants. Hors des trafics denses, la Panda de nouvelle génération dotée du moteur Multijet ne démérite pas et dispose de performances honorables. Le confort est satisfaisant malgré la suspension légèrement trop souple qui induit quelques mouvements de caisse peu agréables.

Bien équipée

La planche de bord, de présentation moderne, est assortie de la commande de boîte de vitesses. Les commandes sont bien placées et les plastiques utilisés procurent par leur aspect mat une agréable impression de qualité même si quelques détails de finition restent à améliorer La Panda 1,3 Multijet est proposée en deux niveaux de finition : Class et Emotion. Sont inclus dans l’équipement de série : les coussins gonflables conducteur et passager avant, la direction assistée, les vitres avant électriques, la condamnation centralisée à distance, l’ABS et le lecteur CD avec les commandes radio au volant. La finition Emotion est livrée en série avec un climatiseur automatique, des barres de toit et des phares antibrouillard.

Un petit Diesel moderne

Le Multijet de 70 chevaux dont est maintenant dotée la Panda se singularise par une modernité que l’on ne rencontre que généralement pour des moteurs de plus grande puissance. Ce petit Diesel comprend une culasse à deux arbres à cames commandant quatre soupapes par cylindre et son système d’injection directe est à rampe commune de deuxième génération. Cette modernité contribue très largement à la conduite très agréable de la nouvelle Panda et à l’optimisation de la consommation. L’appétit en carburant est tout à fait modeste. En effet, lors de l’essai de la Panda Multijet, le constructeur a soumis à la presse spécialisée une compétition visant à obtenir la plus basse consommation possible sur un circuit imposé d’une centaine de kilomètres en région parisienne. Les plus habiles sont parvenus à consommer moins de deux litres. Pas mal ! Toutefois, la capacité du réservoir limitée à 35 litres est quand même un peu chiche.

La Panda Multijet est intéressante par sa compacité, sa motorisation agréable et son agilité en ville. Dans ce segment des petites citadines la petite FIAT affronte une concurrence de plus en plus acharnée sur le marché des deuxièmes voitures auxquelles la clientèle demande d’en faire toujours un peu plus. Avec sa motorisation Diesel, la gamme Panda va gagner des parts de marché à la hauteur de son titre de voiture de l'année.

Jean-Pierre LAURAIN

2004-07-05