MAZDA MX5 1.6 Black Passion

ESPACE ROADSTER
  • Rapport prix/équipements
  • Ligne indémodable !
  • Polyvalence pour un roadster
  • Prix de l’option air conditionné !
  • Bilan sonore
  • Moteur manquant de reprises à bas régime

Prix : 19 990 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, essence
Cylindrée 1597 cm³
Puissance maxi 110 ch à 6500 tr/min
Couple maxi 13.60 mkg à 5000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.97 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.22 m

Poids

Total 1035 kg

Capacités

Coffre de 144 à 0 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 2

Performances

Vitesse maxi 191 km/h
0 à 100 km/h 9.70 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.40
Urbaine 10.20
Mixte 7.80
Essai 8.40

Toujours là et bien là !

Depuis 1991 miss MX-5, alias Miata aux USA, promène sa jolie bouille sur les routes du monde entier et cette nippone pure souche a réussi à relancer le segment des petits roadsters vifs et bon marché, jusqu’ici réservé aux productions britanniques. Après quatorze ans d’existence et alors que le prototype Ibuki semble préfigurer ce que pourrait bien être sa remplaçante dès 2005, elle continue de faire tourner les têtes dans une nouvelle robe noir métal inédite.

Une silhouette toujours svelte

Après avoir été restylée en 1998 et avoir perdu ses phares escamotables, la MX-5 n’a pas connu de grosse évolution esthétique si ce n’est une refonte des boucliers en 2003. Elle reste donc un pur roadster deux places à capote manuelle, se situant en cela complètement à l’opposé de la tendance actuelle du "tout automatique en moins de vingt secondes" qui prévaut sur des modèles concurrents. Il ne vous en faudra cependant quatre fois moins pour ouvrir sa simplissime petite capote en toile et la ranger dans son logement derrière la tête des passagers. Le couvre-capote, lui, s’avère par contre beaucoup plus long à mettre en place avec ses antédiluviens boutons pressions et on préfèrera s’en passer lors d’une utilisation quotidienne. La série "Passion" existe en France depuis deux ans déjà. Initialement disponible en bordeaux métal et vert anglais, elle a été reconduite en noir et vert métal devant le succès rencontré et la demande des clients. Il faut dire que la finition proposée est réellement alléchante. Pour l’équivalent, à quelques Euros près, de la version de base, vous avez droit à une peinture inédite, de belles jantes en alliage léger et un intérieur en cuir et bois ! La version 1.8 propose en supplément l’air conditionné manuel, des suspensions renforcées et un différentiel Torsen aux roues arrière. Autant dire que cette série spéciale a tout du petit roadster anglais plaisant et bien fini, fait pour se balader cheveux au vent dès que le moindre rayon de soleil perce au travers des nuages. Ceci explique son succès et sa réédition. La récente série "Etna" également proposée par l’importateur français étant en effet beaucoup plus positionnée comme voiture de sport que cette "Passion" et un superbe autoradio Sony n’étant pas forcément un argument irréfutable de vente. Au chapitre des nouveautés de l’année 2004 on remarquera l’arrivée de nouvelles jantes alliages soulignant parfaitement la ligne basse et fluide de la MX-5, tout en lui conférant une petite touche de dynamisme bienvenue. Le superbe volant bois Nardi est toujours du voyage, mais la console centrale du tableau de bord est maintenant en finition métal. Enfin le saute-vent derrière la tête des deux passagers est maintenant offert avec, intégré dans son châssis, deux haut-parleurs supplémentaires du système audio. La MX-5 reste cependant une voiture moderne et dans son époque et offre deux airbags frontaux couplés à l’ABS. Deux seulement, car on comprendra qu’il soit en effet difficile d’intégrer des rideaux déployables sur ce type de voiture ! En ce qui concerne les équipements on voit donc que la liste est longue et intéressante. On n’en regrettera que d’autant plus les petites mesquineries qui auraient pu être facilement évitées. Pourquoi proposer en effet de série sur la voiture un système audio RDS 6HP et ne pas l’équiper de lecteur CD ? Cela vous en coûtera en effet 235 Euros de plus pour qu’il soit du voyage. Enfin, que dire de l’exorbitant tarif de l’option air climatisé sur cette finition 1.6 ? Le montant de 1.928 Euros est en effet fort cher payé pour un équipement de confort présent maintenant sur pratiquement toutes les voitures de 15.000 Euros ! Il ne fait pas bon sortir des schémas commerciaux établis par MAZDA France. Vous avez donc le choix entre le moteur 1.6 ou l’air climatisé : fromage ou dessert, mais pas les deux ! Le comportement dynamique de l’auto ne peut qu’être à la hauteur de sa réputation. Agile et sûr, son comportement très neutre pour une propulsion en fait un joli petit jouet à mettre entre toutes les mains. Malgré un 1.600 courageux mais limité, la MX-5 s’avère très amusante à conduire et on se plait à jouer rapidement du petit levier de vitesses en bois dès que les conditions de circulation le demandent. Passé 3.000 tours, le petit berlingot donne alors tout ce qu’il a et, bien qu’il se rappelle alors à notre bon souvenir par un chant mélodieux mais un peu envahissant, ses reprises sont alors très satisfaisantes. Le bilan sonore est en effet parmi les rares défauts de cette belle nippone avec la faible visibilité arrière. On regrettera également l’ergonomie quelque peu limitée pour le conducteur par rapport aux standards actuels. Enfin la consommation de ce petit 1.6 est relativement importante, et ce moteur plus modeste que sur sa grande sœur 1.8 ne fait pas pour autant économiser une quantité significative de carburant. La MX-5, malgré sa carrosserie de stricte deux places, est en effet pleinement utilisable au quotidien et fait preuve d’une belle polyvalence avec un coffre presque aussi important que les nouvelles venues à toit rigide.

De nouveau atours

La série "Passion" existe en France depuis deux ans déjà. Initialement disponible en bordeaux métal et vert anglais, elle a été reconduite en noir et vert métal devant le succès rencontré et la demande des clients. Il faut dire que la finition proposée est réellement alléchante. Pour l’équivalent, à quelques Euros près, de la version de base, vous avez droit à une peinture inédite, de belles jantes en alliage léger et un intérieur en cuir et bois ! La version 1.8 propose en supplément l’air conditionné manuel, des suspensions renforcées et un différentiel Torsen aux roues arrière. Autant dire que cette série spéciale a tout du petit roadster anglais plaisant et bien fini, fait pour se balader cheveux au vent dès que le moindre rayon de soleil perce au travers des nuages. Ceci explique son succès et sa réédition. La récente série "Etna" également proposée par l’importateur français étant en effet beaucoup plus positionnée comme voiture de sport que cette "Passion" et un superbe autoradio Sony n’étant pas forcément un argument irréfutable de vente. Au chapitre des nouveautés de l’année 2004 on remarquera l’arrivée de nouvelles jantes alliages soulignant parfaitement la ligne basse et fluide de la MX-5, tout en lui conférant une petite touche de dynamisme bienvenue. Le superbe volant bois Nardi est toujours du voyage, mais la console centrale du tableau de bord est maintenant en finition métal. Enfin le saute-vent derrière la tête des deux passagers est maintenant offert avec, intégré dans son châssis, deux haut-parleurs supplémentaires du système audio. La MX-5 reste cependant une voiture moderne et dans son époque et offre deux airbags frontaux couplés à l’ABS. Deux seulement, car on comprendra qu’il soit en effet difficile d’intégrer des rideaux déployables sur ce type de voiture ! En ce qui concerne les équipements on voit donc que la liste est longue et intéressante. On n’en regrettera que d’autant plus les petites mesquineries qui auraient pu être facilement évitées. Pourquoi proposer en effet de série sur la voiture un système audio RDS 6HP et ne pas l’équiper de lecteur CD ? Cela vous en coûtera en effet 235 Euros de plus pour qu’il soit du voyage. Enfin, que dire de l’exorbitant tarif de l’option air climatisé sur cette finition 1.6 ? Le montant de 1.928 Euros est en effet fort cher payé pour un équipement de confort présent maintenant sur pratiquement toutes les voitures de 15.000 Euros ! Il ne fait pas bon sortir des schémas commerciaux établis par MAZDA France. Vous avez donc le choix entre le moteur 1.6 ou l’air climatisé : fromage ou dessert, mais pas les deux !

Un petit moteur volontaire mais limité

Le comportement dynamique de l’auto ne peut qu’être à la hauteur de sa réputation. Agile et sûr, son comportement très neutre pour une propulsion en fait un joli petit jouet à mettre entre toutes les mains. Malgré un 1.600 courageux mais limité, la MX-5 s’avère très amusante à conduire et on se plait à jouer rapidement du petit levier de vitesses en bois dès que les conditions de circulation le demandent. Passé 3.000 tours, le petit berlingot donne alors tout ce qu’il a et, bien qu’il se rappelle alors à notre bon souvenir par un chant mélodieux mais un peu envahissant, ses reprises sont alors très satisfaisantes. Le bilan sonore est en effet parmi les rares défauts de cette belle nippone avec la faible visibilité arrière. On regrettera également l’ergonomie quelque peu limitée pour le conducteur par rapport aux standards actuels. Enfin la consommation de ce petit 1.6 est relativement importante, et ce moteur plus modeste que sur sa grande sœur 1.8 ne fait pas pour autant économiser une quantité significative de carburant. La MX-5, malgré sa carrosserie de stricte deux places, est en effet pleinement utilisable au quotidien et fait preuve d’une belle polyvalence avec un coffre presque aussi important que les nouvelles venues à toit rigide.

On ne peut rester complètement insensible au charme de miss MX-5 et rester objectif s’avère donc très difficile. Même si elle doit être remplacée l’année prochaine, sa ligne intemporelle et ses qualités dynamiques en font un modèle qui restera très certainement dans l’histoire automobile. Autant dire que cette série spéciale nous la présente sous ses plus beaux atours et s’avère une très bonne affaire surtout avec ce 1.6 d’entrée de gamme, si bien sûr cela ne vous importune pas d’avoir chaud sous le soleil. Si d’aventure vous avez les 3.000 Euros d’écart par rapport au modèle doté du moteur 1.8 et de la climatisation, n’hésitez alors pas !

Frédéric JOUSSET

2004-10-15