ALFA ROMEO 156 Sport Wagon

ESPACE PRESENTATION PRESSE
  • Allure sportive
  • Motorisations performantes
  • Prix
  • Volume Total disponible
  • Détails de finition - option acajou (!)

Prix : 19 056 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type nc
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

Wagon de première

Je l'ai découvert en présentation nationale dans la région de Tignes. Moins d'un mois après, on vous le présente en avant-première dans le cadre de notre mini salon, le Sportwagon 156 arrivera dans les concessions ALFA ROMEO à la mi-juin. La berline 156 est assurément belle, reconnue et appréciée et 2,5 ans après sa sortie, elle fait toujours les beaux chiffres d'ALFA ROMEO. Le break est à la mode, ALFA se devait donc de nous concocter " una altra maraviglia ", qui, au passage, satisfera ceux qui regrettaient le manque d'accès au coffre et le manque de modularité de l'intérieur. Baptisé Sportwagon, comme la 33, la nouvelle 156 se veut un modèle à part entière offrant une gamme complète. On retrouve donc toutes les versions de la 156 dans le Sportwagon, c'est à dire toutes les motorisations essence et JTD, le Selespeed et le Q-system. Les prix ne sont pas définitifs mais ALFA affiche un surcoût de 7500 FRF de plus que la 156.

Che bèllo !

La face visible de la 156 est reprise dans le Sportwagon qui se présente sous la forme d'un break très élégant. Le break selon ALFA n'a rien à voir avec un véhicule utilitaire, il y'a des constructeurs pour cela. Le Sportwagon est nettement plus proche du break de chasse, très à la mode dans les années 60 (VOLVO P1800 par exemple). Comme sur la 156, les poignées des portes arrière sont cachées, renforçant cette idée de break de chasse. Les designers ont réalisé une ligne de toit fuyante terminée par un béquet intégré au hayon qui du coup, améliore le Cx de la voiture et donne la sensation de sportivité de la bien nommée. Coupé break est aussi le nom qui traduirait bien le style du Sportwagon. De la même longueur que la 156 (4,43 m), le Sportwagon entre dans la catégorie des breaks typés avant tout plaisir tels que la VOLVO V40, l'AUDI A4 Avant ou en ligne de mire la BMW Série 3 Touring. Le hayon de faible hauteur, à cause de la ligne fuyante de l'arrière, ouvre jusqu'au bouclier et empiète sur le toit pour faciliter l'accès. Cette technique a déjà été utilisée sur la 145. L'accès au coffre est donc facilité. Nouveauté appréciable chez ALFA, le hayon peut être déverrouillé par la télécommande incorporée dans la clé rétractable (qui perd sa forme caractéristique mais reste rouge). Le volume du coffre en configuration 5 portes a perdu quelques litres par rapport à la 156 (360 l au lieu de 378), la beauté avant tout… ALFA parle donc de " compartiment modulaire " parce qu'effectivement on peut gagner en hauteur de chargement et en profondeur (la banquette est repliable asymétriquement). Des petits filets modulables permettent de maintenir les objets ou de séparer le coffre des places arrière. En deux places, on atteint 1180 l. Les flancs accueillent des petits rangements supplémentaires et une prise 12 V. La cloison derrière la banquette arrière fixe de la berline ayant disparu, la rigidité du Sportwagon a été revue par un renforcement de la structure (plancher, toit, montants). Dieu merci, le tempérament de la 156 a été restitué sur le Sportwagon. Elle conserve la tenue de route dynamique de la berline, en " enroulant " les virages et les lacets avec aisance. Sensations intactes donc, la voiture devraient conserver ses qualités en proposant, en option, un système hydropneumatique sur la suspension arrière baptisé Nivomat. La dotation en équipements de série a été améliorée dès le modèle 1,6 l, avec notamment 6 airbags et le volant cuir. La berline en profite aussi. Signe des temps, les traditionnelles barres de toit noires ne sont proposées qu'en option. ALFA ROMEO a retrouvé sa forme avec une pénétration sur le marché doublée en 4 ans. On vient ou revient à la marque. La 156 y est évidemment pour quelque chose puisqu'elle représente à elle seule plus de 50% des ventes. On pourra lui reprocher de faire de l'ombre à la grande 166 beaucoup plus discrète. Quoi qu'il en soit, ALFA annonce des nouveautés intéressantes avec la future 147 remplaçante des 145/146 pour le prochain mondial de Paris. Les futurs GTV et Spider suivront...

Compartiment modulaire,

Le hayon de faible hauteur, à cause de la ligne fuyante de l'arrière, ouvre jusqu'au bouclier et empiète sur le toit pour faciliter l'accès. Cette technique a déjà été utilisée sur la 145. L'accès au coffre est donc facilité. Nouveauté appréciable chez ALFA, le hayon peut être déverrouillé par la télécommande incorporée dans la clé rétractable (qui perd sa forme caractéristique mais reste rouge). Le volume du coffre en configuration 5 portes a perdu quelques litres par rapport à la 156 (360 l au lieu de 378), la beauté avant tout… ALFA parle donc de " compartiment modulaire " parce qu'effectivement on peut gagner en hauteur de chargement et en profondeur (la banquette est repliable asymétriquement). Des petits filets modulables permettent de maintenir les objets ou de séparer le coffre des places arrière. En deux places, on atteint 1180 l. Les flancs accueillent des petits rangements supplémentaires et une prise 12 V.

Vacances Romaines,

La cloison derrière la banquette arrière fixe de la berline ayant disparu, la rigidité du Sportwagon a été revue par un renforcement de la structure (plancher, toit, montants). Dieu merci, le tempérament de la 156 a été restitué sur le Sportwagon. Elle conserve la tenue de route dynamique de la berline, en " enroulant " les virages et les lacets avec aisance. Sensations intactes donc, la voiture devraient conserver ses qualités en proposant, en option, un système hydropneumatique sur la suspension arrière baptisé Nivomat. La dotation en équipements de série a été améliorée dès le modèle 1,6 l, avec notamment 6 airbags et le volant cuir. La berline en profite aussi. Signe des temps, les traditionnelles barres de toit noires ne sont proposées qu'en option.

En forme, le Trèfle,

ALFA ROMEO a retrouvé sa forme avec une pénétration sur le marché doublée en 4 ans. On vient ou revient à la marque. La 156 y est évidemment pour quelque chose puisqu'elle représente à elle seule plus de 50% des ventes. On pourra lui reprocher de faire de l'ombre à la grande 166 beaucoup plus discrète. Quoi qu'il en soit, ALFA annonce des nouveautés intéressantes avec la future 147 remplaçante des 145/146 pour le prochain mondial de Paris. Les futurs GTV et Spider suivront...

Semblable et différent, le Sportwagon est une alternative plus fonctionnelle que la 156. Les qualités de la berline sont conservées, les sensations et le plaisir de conduite aussi. La ligne magique de la 156 est n'est pas du tout altérée, elle apparaît plus belle encore sur le Sportwagon. De là à jouer les fratricides, pas vraiment, car c'est tout bénéfice pour ALFA ROMEO et pour les amoureux des automobiles.

Philippe NIOLLET

2000-05-01