VOLKSWAGEN Touareg R5 TDI

ESPACE TOUT-TERRAIN
  • Comportement routier et tout-terrain
  • Habitabilité
  • Finition
  • Prix
  • Insonorisation
  • Moteur creux sous 1.500 tr/mn

Prix : 45 560 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 5 cylindres turbo Diesel injecteurs pompes
Cylindrée 2460 cm³
Puissance maxi 174 ch à 2000 tr/min
Couple maxi 40.50 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.76 m
Largeur 1.93 m
Hauteur 1.71 m

Poids

Total 2304 kg

Capacités

Coffre de 500 à 1525 dm³
Réservoir 100 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 189 km/h
0 à 100 km/h 12.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 12.50
Mixte 9.60
Essai 15.00

Petit mais plutôt costaud

Avec le Touareg, VOLKSWAGEN se positionne sur le marché des tout-terrain de "ville" au même titre que les BMW, MERCEDES, PORSCHE et autres RANGE ROVER. Même si on peut se poser la question de la réelle utilité de tels 4x4 de luxe, la demande de la clientèle est bien présente. Preuve en est les délais de livraison de ces modèles et notamment la version R5 du Touareg pour laquelle il faut savoir s’armer de patience. Aux côtés de la version V10 TDI, avec ses 313 chevaux et son couple impressionnant, VW offre, avec le R5 TDI, une version plus "soft" destinée à ceux que le Touareg fait rêver pour un budget nettement plus abordable. Il faut quand même compter débourser 45.560 € pour accéder au plaisir de rouler en Touareg.

Un intérieur digne d’une berline

Le Touareg offre un habitacle digne d'une berline de luxe. L'ambiance est cossue même si des matériaux nobles (aluminium, placage de bois, cuir) cohabitent avec des plastiques pas toujours de très bonne qualité. Le plastique est "soft" dans la partie supérieure de l'habitacle (de type berline) et beaucoup plus rigide dans la partie inférieure donc mieux adapté à une utilisation tout terrain. La qualité de finition des éléments et les ajustages sont soignés dans les standards allemands. A noter, tout de même, la présence de bruits parasites sur la planche de bord sur route. Les rangements sont assez nombreux et disposés à de multiples endroits de l'habitacle. Le coffre parfaitement dessiné et facilement accessible, doté d'une belle moquette et de plusieurs crochets d'arrimage, permet d'embarquer sans problème tous les bagages d’une famille nombreuse. L’ouverture du hayon est aisée grâce à plusieurs vérins participant à la cinématique afin de permettre à tout un chacun de manipuler ce dernier. A bord, donc, cinq passagers s'installent confortablement. Ils peuvent voyager à leurs aises sur de longs trajets mais devront composer avec une assise assez ferme comme sur beaucoup de modèles allemands. Le conducteur bénéficie de nombreux réglages électriques. Nul doute que chacun trouvera "sa" position de conduite. Toutes les commandes, très nombreuses, sont à portée de main du conducteur sauf peut être la commande de la boîte Tiptronic au volant qui n’est pas facile d’accès et mériterait une ergonomie plus soignée… Un point négatif, difficilement pardonnable sur ce type de voiture, les appuis-tête arrière ne s'effacent pas et gênent considérablement la visibilité. Heureusement, les deux énormes rétroviseurs extérieurs se montrent particulièrement efficaces. Sur route, difficile d'imaginer les sensations de conduite que l’on pourrait avoir avec un 4x4 et plus particulièrement avec le Touareg dans sa version R5 TDI. Quand on y regarde de plus près, les caractéristiques sont assez flatteuses : un couple de 400 mkg à bas régime, pour 174 ch (tous regroupés au dessous de 3.000 tr/mn environ), de quoi avaler le 0 à 100 km/h en 12,4 s malgré ses 2,3 tonnes à vide (soit 2,7 tonnes avec ses passagers et leurs bagages). Le "petit" R5 se joue donc assez bien du poids de la bête. Hors bitume, sa suspension pneumatique permet d'augmenter, si nécessaire, la garde au sol jusqu'à 300 mm, le différentiel central peut être verrouillé et un réducteur permet même de profiter d'une gamme de vitesses courtes. Pour une utilisation exclusive et plus périlleuse, VOLKSWAGEN propose, sur son Touareg, un blocage du différentiel arrière. Aussi bien en utilisation routière qu’en tout terrain, le Touareg sait répondre à toutes les attentes. Une seule véritable ombre au tableau, le bruit de la mécanique lors des montées en régime et surtout les bruits d’air présents au delà de 130 km/h. Trop massif, le Touareg ne sera pas un modèle pour ses performances aérodynamiques…. Côté comportement routier, le R5 n’a pas grand-chose à envier à une berline même si son poids limite ses prétentions dynamiques. Il se montre agréable pour une utilisation quotidienne. Les manœuvres s’enchaînent correctement, même pour une utilisation en ville, ce qui est remarquable. Le Touareg propose trois positions d’amortissement au choix. C’est sur la position "sport" qu’il est le plus efficace avec un comportement routier stable. Les deux autres positions peuvent être sélectionnées, l’une totalement automatique qui reprend trop vite les réglages de la position "sport" et la position "confort" qui filtre mieux les imperfections de la route mais est un peu molle pour les routes sinueuses. Mais au final, c’est la position la plus agréable et celle que l’on adopte le plus facilement. Cette version dispose de tous les équipements de sécurité et fonctionnels que l’on peut imaginer : l’ESP (correcteur de trajectoire), le BAS (amplificateur de freinage), l’EDS (blocage de différentiel), le contrôle de descente…

Il répond à toutes les attentes

Sur route, difficile d'imaginer les sensations de conduite que l’on pourrait avoir avec un 4x4 et plus particulièrement avec le Touareg dans sa version R5 TDI. Quand on y regarde de plus près, les caractéristiques sont assez flatteuses : un couple de 400 mkg à bas régime, pour 174 ch (tous regroupés au dessous de 3.000 tr/mn environ), de quoi avaler le 0 à 100 km/h en 12,4 s malgré ses 2,3 tonnes à vide (soit 2,7 tonnes avec ses passagers et leurs bagages). Le "petit" R5 se joue donc assez bien du poids de la bête. Hors bitume, sa suspension pneumatique permet d'augmenter, si nécessaire, la garde au sol jusqu'à 300 mm, le différentiel central peut être verrouillé et un réducteur permet même de profiter d'une gamme de vitesses courtes. Pour une utilisation exclusive et plus périlleuse, VOLKSWAGEN propose, sur son Touareg, un blocage du différentiel arrière. Aussi bien en utilisation routière qu’en tout terrain, le Touareg sait répondre à toutes les attentes. Une seule véritable ombre au tableau, le bruit de la mécanique lors des montées en régime et surtout les bruits d’air présents au delà de 130 km/h. Trop massif, le Touareg ne sera pas un modèle pour ses performances aérodynamiques…. Côté comportement routier, le R5 n’a pas grand-chose à envier à une berline même si son poids limite ses prétentions dynamiques. Il se montre agréable pour une utilisation quotidienne. Les manœuvres s’enchaînent correctement, même pour une utilisation en ville, ce qui est remarquable. Le Touareg propose trois positions d’amortissement au choix. C’est sur la position "sport" qu’il est le plus efficace avec un comportement routier stable. Les deux autres positions peuvent être sélectionnées, l’une totalement automatique qui reprend trop vite les réglages de la position "sport" et la position "confort" qui filtre mieux les imperfections de la route mais est un peu molle pour les routes sinueuses. Mais au final, c’est la position la plus agréable et celle que l’on adopte le plus facilement. Cette version dispose de tous les équipements de sécurité et fonctionnels que l’on peut imaginer : l’ESP (correcteur de trajectoire), le BAS (amplificateur de freinage), l’EDS (blocage de différentiel), le contrôle de descente…

La version R5 TDI dispose d’un équipement quasi parfait. Il serait difficile de demander plus, surtout pour un véhicule à vocation tout terrain, même s’il faut le reconnaître, beaucoup de personnes n’iront guère plus loin que dans des chemins de campagne et ne s’aventureront que très rarement sur des terrains plus difficiles. Pourtant tout est prévu pour cela, la sécurité en prime. Malheureusement, il restera un 4x4 de "ville" ! Ce qui pourrait en faire bondir certains. Pour ceux qui dispose d’un portefeuille bien rempli, le Touareg est l’une des meilleures propositions actuellement sur le marché des 4x4 au prix quand même conséquent de 45.560 € avec la boîte Tiptronic 6.

Stéphane PEREZZAN

2005-05-15