SUBARU Impreza 2.0 GX 5 portes

ESPACE BERLINE
  • Qualités dynamiques
  • Sécurité active
  • Prix
  • Equipement (clim. en option)
  • Consommation

Prix : 21 300 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres à plat essence
Cylindrée 1994 cm³
Puissance maxi 125 ch à 5600 tr/min
Couple maxi 184.00 mkg à 3600.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.41 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.49 m

Poids

Total 1315 kg

Capacités

Coffre de 356 à 1266 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 185 km/h
0 à 100 km/h 10.20 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.40
Urbaine 13.50
Mixte 9.60
Essai 11.50

Plus sage !

Qui ne connaît pas la célèbre Impreza qui a acquis ses lettres de noblesse sur les routes des rallyes du championnat du monde ! Après s'être appelée GT Turbo, c'est désormais sous l'appellation WRX qu'elle brille encore et toujours grâce à sa motorisation débordante de vitalité et son châssis exemplaire. On en viendrait presque à oublier que la gamme Impreza dispose également de deux autres modèles déclinés sur la base de la version 5 portes avec des motorisations "plus sages" de cylindrée 1,6 l et 2,0 l. C'est cette dernière version que nous avons eu le loisir de tester pour vous.

Fière allure

Commercialisée uniquement dans cette version 5 portes, l'Impreza a troqué ses petits phares avant pour de grandes optiques bien dans la mouvance stylistique du moment. Là aussi elle bénéficie du succès d'estime de la populaire WRX, le regard des curieux s'attardant quelques instants sur le grand hayon arrière pour découvrir qu'il existe aussi une autre version que l'exclusive et ultra sportive de la gamme. Toujours est-il que la ligne générale est agréable à l'œil et a surtout le don de se distinguer, de part sa faible diffusion dans les régions de plaine, de la flotte traditionnelle des petits breaks ! Si la première génération de l'Impreza souffrait quelques critiques quant à la qualité des matériaux utilisés et de la finition générale, cette nouvelle version a fait de très gros progrès et l'habitacle s'avère beaucoup plus chaleureux et accueillant. Les sièges avant très enveloppants témoignent des origines sportives de la voiture et recueillent de véritables éloges de la part des passagers. Associés à un niveau sonore raisonnable même en conduite rapide et à une suspension bien dosée, le tout procure un réel confort global pour tous les occupants. Avec sa transmission intégrale et son glorieux passé, c'est bien évidemment vers les qualités dynamiques du véhicule que l'esprit critique naturel de l'essayeur va très rapidement se porter. Sans grande surprise, le comportement du véhicule est tout à fait remarquable grâce en particulier à un superbe châssis. Dans des conditions d'essai exécrables (mais dont la voiture raffole) c'est sous une pluie battante que nous avons eu le loisir de mener l'Impreza à bon train. Forte de ses quatre roues motrices, elle délivre en toute simplicité et avec une facilité déconcertante une motricité de tous les instants. Avec sa motorisation 2,0 l, les 125 vaillants chevaux autorisent déjà des passages en courbe rapides. Bien ancrée au sol grâce à une excellente suspension, la direction très précise permet d'inscrire parfaitement la voiture en entrée de virage, le châssis et la transmission intégrale se chargeant du reste pour enchaîner les petites routes sinueuses avec délectation. Et même si la puissance (et la violence) du turbo n'est pas là pour vous catapulter d'un virage à l'autre comme avec la version WRX, cette Impreza 2.0 GX fait déjà preuve d'une belle santé et d'une tenue de route exemplaire : elle assume dignement l'héritage de son aînée ! Bien servi par un ABS en série, le freinage a lui aussi progressé, même si nous lui avons trouvé quelques faiblesses en endurance, mais il est vrai, au terme d'un parcours mené tambour battant au-delà de l'utilisation traditionnelle de la voiture. Equipée également en série d'une boîte avec une gamme de vitesses courtes, l'Impreza rappelle à son utilisateur que son domaine de prédilection demeure les contrées vallonnées et les chaussées glissantes. Il est vrai que notre essai réalisé en région parisienne ne nous a pas permis de mettre en pratique l'utilisation de ces vitesses courtes (excepté de manière inopinée car le levier est situé de façon trop proche du frein à main, ce qui provoque de temps en temps son maniement par erreur ! Un détail, certes, mais un peu agaçant à la longue...). Accusant tout de même près de 1.400 kg sur la balance, l'Impreza 2.0 n'est pas un modèle de sobriété et notre essai, certes mené à allure soutenue n'a fait que confirmer cette impression avec une consommation de l'ordre de 11,5 l aux 100 km.

Habitacle en net progrès

Si la première génération de l'Impreza souffrait quelques critiques quant à la qualité des matériaux utilisés et de la finition générale, cette nouvelle version a fait de très gros progrès et l'habitacle s'avère beaucoup plus chaleureux et accueillant. Les sièges avant très enveloppants témoignent des origines sportives de la voiture et recueillent de véritables éloges de la part des passagers. Associés à un niveau sonore raisonnable même en conduite rapide et à une suspension bien dosée, le tout procure un réel confort global pour tous les occupants.

Tenue de route : quel héritage !

Avec sa transmission intégrale et son glorieux passé, c'est bien évidemment vers les qualités dynamiques du véhicule que l'esprit critique naturel de l'essayeur va très rapidement se porter. Sans grande surprise, le comportement du véhicule est tout à fait remarquable grâce en particulier à un superbe châssis. Dans des conditions d'essai exécrables (mais dont la voiture raffole) c'est sous une pluie battante que nous avons eu le loisir de mener l'Impreza à bon train. Forte de ses quatre roues motrices, elle délivre en toute simplicité et avec une facilité déconcertante une motricité de tous les instants. Avec sa motorisation 2,0 l, les 125 vaillants chevaux autorisent déjà des passages en courbe rapides. Bien ancrée au sol grâce à une excellente suspension, la direction très précise permet d'inscrire parfaitement la voiture en entrée de virage, le châssis et la transmission intégrale se chargeant du reste pour enchaîner les petites routes sinueuses avec délectation. Et même si la puissance (et la violence) du turbo n'est pas là pour vous catapulter d'un virage à l'autre comme avec la version WRX, cette Impreza 2.0 GX fait déjà preuve d'une belle santé et d'une tenue de route exemplaire : elle assume dignement l'héritage de son aînée ! Bien servi par un ABS en série, le freinage a lui aussi progressé, même si nous lui avons trouvé quelques faiblesses en endurance, mais il est vrai, au terme d'un parcours mené tambour battant au-delà de l'utilisation traditionnelle de la voiture.

Elle fait payer son exclusivité

Equipée également en série d'une boîte avec une gamme de vitesses courtes, l'Impreza rappelle à son utilisateur que son domaine de prédilection demeure les contrées vallonnées et les chaussées glissantes. Il est vrai que notre essai réalisé en région parisienne ne nous a pas permis de mettre en pratique l'utilisation de ces vitesses courtes (excepté de manière inopinée car le levier est situé de façon trop proche du frein à main, ce qui provoque de temps en temps son maniement par erreur ! Un détail, certes, mais un peu agaçant à la longue...). Accusant tout de même près de 1.400 kg sur la balance, l'Impreza 2.0 n'est pas un modèle de sobriété et notre essai, certes mené à allure soutenue n'a fait que confirmer cette impression avec une consommation de l'ordre de 11,5 l aux 100 km.

Affiché à 21.300 €, la SUBARU Impreza fait payer cher sa transmission intégrale et ses qualités dynamiques indéniables. Si l'on ajoute à ceci un équipement qui ne comporte la climatisation qu'en option (1.300 €), on frôle même l'indigence. Trop exclusive, la SUBARU Impreza 2.0 GX ne pourra s'adresser qu'à une clientèle des régions montagneuses (où l'on en croise d'ailleurs régulièrement), les plus fortunés se tournant, pour 5.000 € supplémentaires, vers la sublime version WRX.

Fabrice DUMAS

2002-02-01