CITROEN C4 1.6 HDI 92 Pack Dynamique

ESPACE COMPACTE
  • Homogénéité
  • Comportement
  • Equipement
  • Intérieur sombre
  • Modularité arrière
  • Bruits aérodynamiques

Prix : 21 300 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16s turbo diesel à rampe commune
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 92 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 21.90 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.26 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1327 kg

Capacités

Coffre de 320 à 1200 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 174 km/h
0 à 100 km/h 12.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.90
Mixte 4.70
Essai 5.50

Nouvelle puissance moteur

La CITROËN C4 est déjà équipée de plusieurs motorisations HDI, un 2 litres 16 soupapes de 138 chevaux et un 1,6 litre 16 soupapes de 110 chevaux. La gamme est maintenant complétée d’une version 92 chevaux assurée par le 1,6 litre 16 soupapes. L’engouement des consommateurs, et des français particulièrement, pour les motorisations diesel moins gourmandes en carburant amène les constructeurs à étoffer de plus en plus leurs propositions dans ce domaine. Aujourd’hui, pour certains modèles, le choix des modèles diesel est équivalent au choix des moteurs essence.

Présentation

Le nouveau moteur est arrivé. Ceci étant, les équipements proposés ont-ils été aussi revus… à la baisse? On peut sans rougir répondre à cette question : c’est non. Notre véhicule d’essai, de finition Pack Dynamique offre un bon nombre d’équipements, parmi lesquels on notera les sièges sports spécifiques offrant un excellent confort et un bon maintien. Ensuite, citons le volant cuir, les quatre vitres électriques à impulsion, la radio CD, la climatisation régulée à réglage séparé droite/gauche, le rétroviseur intérieur électrochrome, le fonctionnement automatique des phares et essuie-glaces, le radar de recul, les ailes avant à mémoire de forme, l’ESP, le compartimentage du coffre et les jantes aluminium de 17 pouces. Tout ceci est révélateur d’une volonté de maintenir un bon niveau d’équipement sur cette version un peu moins puissante. Avant de lancer la mécanique, quelques constats méritent une mention. Si les sièges typés sport offrent un bon maintien, on regrettera l’absence d’appui lombaire et le réglage en hauteur limité au conducteur. La finition Pack Dynamique fait appel à des inserts façon carbone qui soulignent l’aspect sombre de l’intérieur du véhicule. A l’arrière, la banquette accueille généreusement deux passagers, le troisième étant sacrifié. On notera aussi l’absence de grille de ventilation et de petit rangement à l’arrière de la console centrale. Au niveau du coffre, de capacité moyenne, le seuil est assez haut et le plancher arrière n’est pas plat lorsqu’on rabat les dossiers. Ceci étant, la position de conduite se trouve facilement, la visibilité est importante, surtout en angle arrière, les optiques avant sont doubles avec surface complexe et complétées d’antibrouillards. Les assemblages sont corrects ainsi que les matériaux utilisés. Nous allons enfin savoir ce que vaut cette mécanique revisitée. A la mise en route, il est important de noter que le bruit est tout de suite bien maîtrisé, les éventuelles vibrations aussi. La couleur orangée des afficheurs ne gratifie pas la rétine de nos yeux, mais l’afficheur central haut devient blanc dès lors qu’on roule à l’extérieur. Comme nous disions, le moteur est discret. Les accélérations sont correctes, la boîte bien étagée. La voiture se manœuvre bien, la direction est très souple, les trains avant et arrière sont alertes. Pourtant, à l’examen, ils révèlent une conception rationnelle permettant de limiter le nombre de points d’ancrage et d’éléments en mouvement. CITROËN a su lier la simplicité à l’efficacité, bravo ! La tenue de route est très bonne, ainsi que le filtrage des imperfections de la route, même avec les pneus typés sport à flancs bas. Par contre, il faut faire attention à la pression des pneus, car les flancs bas étant raides, des pneus sous gonflés ne se remarquent pas par un affaissement et il n'y a pas d'indicateur de pression au tableau de bord. Les pneus bien gonflés étant gage de sécurité, ne pas hésiter à vérifier régulièrement les pressions. En cas de soleil de face, les petits pare-soleil laissent des espaces libres au passage des rayons du soleil, c’est un peu agaçant. Et en cas de pluie, sur voie rapide ou autoroute, les essuie-glaces à ouverture antagoniste génèrent des bruits aérodynamiques. Et le moteur alors. Rien à en dire ? Eh bien, non. Il est très homogène avec la voiture et tout se déroule naturellement, sans y apporter d’attention particulière. On en arrive même à oublier le moyeu fixe du volant, car c’est la route qu’il faut regarder, et les commandes tombent bien sous les pouces.

Ambiance

Avant de lancer la mécanique, quelques constats méritent une mention. Si les sièges typés sport offrent un bon maintien, on regrettera l’absence d’appui lombaire et le réglage en hauteur limité au conducteur. La finition Pack Dynamique fait appel à des inserts façon carbone qui soulignent l’aspect sombre de l’intérieur du véhicule. A l’arrière, la banquette accueille généreusement deux passagers, le troisième étant sacrifié. On notera aussi l’absence de grille de ventilation et de petit rangement à l’arrière de la console centrale. Au niveau du coffre, de capacité moyenne, le seuil est assez haut et le plancher arrière n’est pas plat lorsqu’on rabat les dossiers. Ceci étant, la position de conduite se trouve facilement, la visibilité est importante, surtout en angle arrière, les optiques avant sont doubles avec surface complexe et complétées d’antibrouillards. Les assemblages sont corrects ainsi que les matériaux utilisés.

Moteur !

Nous allons enfin savoir ce que vaut cette mécanique revisitée. A la mise en route, il est important de noter que le bruit est tout de suite bien maîtrisé, les éventuelles vibrations aussi. La couleur orangée des afficheurs ne gratifie pas la rétine de nos yeux, mais l’afficheur central haut devient blanc dès lors qu’on roule à l’extérieur. Comme nous disions, le moteur est discret. Les accélérations sont correctes, la boîte bien étagée. La voiture se manœuvre bien, la direction est très souple, les trains avant et arrière sont alertes. Pourtant, à l’examen, ils révèlent une conception rationnelle permettant de limiter le nombre de points d’ancrage et d’éléments en mouvement. CITROËN a su lier la simplicité à l’efficacité, bravo ! La tenue de route est très bonne, ainsi que le filtrage des imperfections de la route, même avec les pneus typés sport à flancs bas. Par contre, il faut faire attention à la pression des pneus, car les flancs bas étant raides, des pneus sous gonflés ne se remarquent pas par un affaissement et il n'y a pas d'indicateur de pression au tableau de bord. Les pneus bien gonflés étant gage de sécurité, ne pas hésiter à vérifier régulièrement les pressions. En cas de soleil de face, les petits pare-soleil laissent des espaces libres au passage des rayons du soleil, c’est un peu agaçant. Et en cas de pluie, sur voie rapide ou autoroute, les essuie-glaces à ouverture antagoniste génèrent des bruits aérodynamiques. Et le moteur alors. Rien à en dire ? Eh bien, non. Il est très homogène avec la voiture et tout se déroule naturellement, sans y apporter d’attention particulière. On en arrive même à oublier le moyeu fixe du volant, car c’est la route qu’il faut regarder, et les commandes tombent bien sous les pouces.

Finalement Cette motorisation sied tout à fait à la CITROËN C4 et correspond tout à fait aux utilisateurs pour qui la route est un espace d’évasion, confortable, tranquille, en famille ou entre amis, mais limité à quatre occupants. Les kilomètres ne lui font pas peur et elle vous emmènera en toute sécurité à destination, même si vous allez loin. Alors bonne route.

Jacques FORGE

2006-04-15