PEUGEOT 206 HDi Eco XR Présence 3 portes

ESPACE CITADINE
  • Moteur onctueux
  • Comportement routier
  • Confort
  • Budget
  • Position de conduite
  • Vivacité du train arrière
  • Reprises en 5ème

Prix : 13 476 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres Diesel Injection directe à rampe commune
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 90 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 21.00 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.83 m
Largeur 1.65 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1107 kg

Capacités

Coffre de 0 à 255 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 12.60 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.80
Urbaine 5.80
Mixte 4.50
Essai 5.20

206 propre ? 120 g de CO2/km répondit l'Eco en "I" vert

Discrètement présentée sur le stand PEUGEOT du Mondial de l'auto 2000, cette 206 HDi se distinguant extérieurement par le "i" de son sigle de couleur verte, est une alternative pragmatique de la marque au lion dans le domaine de l'automobile soucieuse de l'environnement. Partant du principe simple qu'une auto utilisant un carburant fossile classique (en l'occurrence du gazole), pour moins émettre de rejets toxiques doit moins consommer, PEUGEOT a adapté sa déjà sobre 206 HDi pour en faire une championne de la consommation, se voulant économique à l'usage comme à l'achat.

Cette 206, existant également en 5 portes, n'est disponible qu'en finition XR Présence, c'est à dire dotée d'un équipement relativement basique mais pas succinct pour autant. De série figurent ainsi l'ABS, 4 airbags, la direction assistée, le siège conducteur et le volant réglables en hauteur, la fermeture centralisée à télécommande, les vitres à commande électrique et 5 ceintures de sécurité à 3 points d'ancrage. Par contre, le réglage des rétroviseurs se fera manuellement (depuis l'intérieur), la banquette arrière fractionnable est dispensée d'appui-tête et l'éclairage de la planche de bord se passe de rhéostat. Il sera néanmoins possible de recourir à certaines options comme l'air conditionné (manuel), le large toit ouvrant transparent à commande électrique ou encore l'autoradio à commande au volant, mais ne cherchez ni système de guidage, ni intérieur cuir, ni jantes alliage non proposés. En bref, l'essentiel est là pour rendre cette 206 confortablement utilisable en ville comme sur route. A noter à ce propos que la position de conduite n'est pas idéale, l'assise offerte par ces sièges (à mémoire de position) au tissu gai et d'apparence robuste étant trop plate et très horizontale, voire même inclinée vers l'avant en position haute. Comme au volant d'une Twingo, le capot est invisible depuis la place du conducteur. L'assise passager bascule pour donner accès (quand personne n'est assis…) à un bac à la contenance ridicule, alors que la boîte à gants (non occupée par le système de navigation) permettrait d'y élever des lapins. Quand elle est ensoleillée, la planche de bord (d'aspect trop brillant ?) se reflète toujours aussi désagréablement dans le pare brise. Déjà sobre en version HDi classique avec une consommation mixte de 5,0 l/100, cette 206 "verte" descend à 4,5 l/100, l'émission de CO2 passant de 136 à 120 g/km (à titre indicatif, la 206 1.9 Diesel rejette 153 g/km). Pour ce faire, la principale modification a consisté en un allongement de la démultiplication (de 13%), la cinquième tirant plus de 50 km/h pour 1000 tr/mn, privilégiant un fonctionnement aux bas régimes sur le couple. Côté moteur, seul le calculateur a été optimisé pour délivrer au final des valeurs de couple et de puissance inchangées. Dans les faits, aucune modification du comportement moteur n'est perceptible. Quelques aménagements mineurs d'écoulement d'air dans la face avant ont également été adoptés, tout comme le curieux et paradoxal montage de pneumatiques plus large (185 au lieu de 175) : allez comprendre. A l'usage, le moteur, toujours aussi généreux en couple avec ses 21 mkg, démarre très tôt et se montre onctueux et doux et avec une sonorité feutrée. La maîtrise du turbo est telle que son fonctionnement est quasi imperceptible. Si l'allongement de la démultiplication n'altère pas les performances en terme d'accélération, elle pénalise incontestablement (et logiquement) les reprises, surtout sur le dernier rapport : aucun souci pour conserver sa vitesse même en faux plat ou en côte, mais il faudra rétrograder pour une relance franche. Les autres caractéristiques du comportement routier sont inchangées, à savoir un confort remarquable, une direction précise tout comme la tenue de route, mais une stabilité affectée par un train arrière mobile, sensible aux levers de pied trop francs en courbes. Le freinage est puissant, facilement dosable et bien servi par un ABS discret.

L'Eco-logique Eco-nomique

Déjà sobre en version HDi classique avec une consommation mixte de 5,0 l/100, cette 206 "verte" descend à 4,5 l/100, l'émission de CO2 passant de 136 à 120 g/km (à titre indicatif, la 206 1.9 Diesel rejette 153 g/km). Pour ce faire, la principale modification a consisté en un allongement de la démultiplication (de 13%), la cinquième tirant plus de 50 km/h pour 1000 tr/mn, privilégiant un fonctionnement aux bas régimes sur le couple. Côté moteur, seul le calculateur a été optimisé pour délivrer au final des valeurs de couple et de puissance inchangées. Dans les faits, aucune modification du comportement moteur n'est perceptible. Quelques aménagements mineurs d'écoulement d'air dans la face avant ont également été adoptés, tout comme le curieux et paradoxal montage de pneumatiques plus large (185 au lieu de 175) : allez comprendre. A l'usage, le moteur, toujours aussi généreux en couple avec ses 21 mkg, démarre très tôt et se montre onctueux et doux et avec une sonorité feutrée. La maîtrise du turbo est telle que son fonctionnement est quasi imperceptible. Si l'allongement de la démultiplication n'altère pas les performances en terme d'accélération, elle pénalise incontestablement (et logiquement) les reprises, surtout sur le dernier rapport : aucun souci pour conserver sa vitesse même en faux plat ou en côte, mais il faudra rétrograder pour une relance franche. Les autres caractéristiques du comportement routier sont inchangées, à savoir un confort remarquable, une direction précise tout comme la tenue de route, mais une stabilité affectée par un train arrière mobile, sensible aux levers de pied trop francs en courbes. Le freinage est puissant, facilement dosable et bien servi par un ABS discret.

Le respect de l'environnement devenant une préoccupation croissante et généralisée, cette 206 est une réponse concrète et relativement économique de PEUGEOT. Le moteur 2.0 HDi à peine modifié conserve ses qualités de disponibilité, douceur et onctuosité de fonctionnement. Les accélérations sont toujours aussi vigoureuses, seules les reprises pâtissent inévitablement de l'allongement des rapports, mais Eco-logie et Eco-nomie sont à ce prix.

Jean-Pierre BALLEY

2001-01-01