VOLKSWAGEN Polo BlueMotion 3 portes

ESPACE ECOLOGIE
  • Consommation
  • Rapport Prix / Equipements

Prix : 15 850 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres - 6 soupapes turbo diesel injection directe injecteurs pompes
Cylindrée 1422 cm³
Puissance maxi 80 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 19.90 mkg à 1800.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.92 m
Largeur 1.65 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1084 kg

Capacités

Coffre de 270 à 1030 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 176 km/h
0 à 100 km/h 12.80 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.20
Urbaine 5.10
Mixte 3.90
Essai 4.20

La failble consommation est son crédo

Après la Lupo 3 litres, VW poursuit sa quête de réduction de la consommation de carburant. Plutôt que de miser sur l'hybride, le constructeur préfère rendre plus économique des modèles ayant déjà de bonnes aptitudes. Cela conduit à une gamme verte baptisée BlueMotion. Bleu pour la couleur de VW et Motion pour signifier que la marque est en mouvement sur le sujet. Au moment où la Passat du mouvement bleu/vert apparaît, revenons sur la pionnière de la famille : la Polo. Présentée en 2006, la Polo BlueMotion veut concourir pour le titre de championne de la sobriété, c'est ce que nous allons voir…

Logo sur Polo

Contrairement à la Passat BlueMotion très semblable aux autres Passat, la Polo écolo se reconnaît facilement par ses modifications de carrosserie pour la rendre encore plus aérodynamique. Le premier signe distinctif concerne la face, reconnaissable par sa calandre spécifique fermée. Equipé de spoilers, le bouclier descend très bas, attention à la garde au sol d'autant qu'il est peint. Un becquet et un discret carénage de la vitre de hayon caractérisent l'arrière avec un bouclier plus enveloppant, lui aussi équipé d'un spoiler. Les jantes sont équipées de pneus spécifiques à basse résistance au roulement. Bien entendu, le logo BlueMotion figure en bonne place sur la calandre et le hayon. Les spoilers de boucliers donnent l'impression que la garde au sol a été abaissée, avec un avant plus proche de la route. L'intérieur est d'une sobriété toute particulière ce qui, en termes un peu moins choisis, signifie qu'il est aussi austère que noir. La seule concession à la gaieté est la couleur bleue (bien sûr) de l'intérieur des sièges et d'une partie des contre-portes. Le sérieux des couleurs ne détonne pas avec celui des assemblages. Les plastiques sont durs et la console centrale est dépouillée. Pas de doute, on a à faire à une finition d'entrée de gamme. D'ailleurs, cet intérieur sobre concorde avec la volonté de ne pas gaspiller le carburant et tout équipement jugé superflu a été supprimé. La climatisation n'est évident pas prévue et les réglages des rétroviseurs se font à la main. En revanche, toutes les vitres sont électriques. Toujours dans le gain de masse (et peut être de facture), la roue de secours est remplacée par un kit de réparation. L'utile régulateur de vitesse est prévu sans surplus. La Polo BlueMotion est équipée du turbo diesel 1.4 TDI de 80 chevaux. Il s'agit du moteur à trois cylindres qui équipe déjà les autres Polo. Extrêmement bruyant (comme si l'insonorisation avait été sacrifiée), il compense sa présence sonore par une puissance disponible à tout moment. Mais comme le but est de maintenir une consommation moyenne basse, le pied droit se fait aussi léger que possible. Le plus efficace est de garder un œil sur l'ordinateur de bord (en série). Dès que la vitesse est stabilisée, sur le cinquième rapport, la consommation moyenne diminue très vite. La boîte de vitesses de la BlueMotion a été modifiée pour allonger les deux derniers rapports afin que le TDI tourne toujours au plus bas. On se prend au jeu, régulateur calé sur 90 km/h, sur route plane et sans charge, la consommation oscille entre 2,5 et 3 litres. Il devient très facile d'afficher une consommation moyenne tournant autour de quatre litres aux cent kilomètres, soit la valeur donnée par le constructeur (3,9 litres). L'autre prouesse de la Polo est le taux très bas des émissions de CO2 et la réduction des fumées d'échappement obtenue par le filtre à particules monté en série. Cela a un coût ! L'économie de consommation de carburant et la fibre écologique sont une chose, le prix d'achat en est une autre. La BlueMotion est basée sur la finition de base et y ajoute quelques équipements de confort comme un autoradio CD 4HP, de "look" comme les jantes en alliage léger (14 pouces) et le pack couleur : pare-chocs, poignées de portes, protections latérales dans la teinte de la carrosserie. Ces équipements supplémentaires, à commencer par le filtre à particules, font monter la facture de 1.600 €, auquel il faudra ajouter 660 € pour passer à cinq portes. Evidemment, son prix n'est pas attirant. A moins d'être un vrai vert, le consommateur préfèrera une option plus ludique que de se voir imposer en série un filtre à particules (habituellement réservé au catalogue des options). Le bénéfice de 0,4 litre (aux cent kilomètres) et 12 g/km de CO2 en comparaison avec la Polo équipée du même moteur TDI risque de laisser, sans autre incitation gouvernementale par exemple, la Blue Motion en concession.

Polo écolo

La Polo BlueMotion est équipée du turbo diesel 1.4 TDI de 80 chevaux. Il s'agit du moteur à trois cylindres qui équipe déjà les autres Polo. Extrêmement bruyant (comme si l'insonorisation avait été sacrifiée), il compense sa présence sonore par une puissance disponible à tout moment. Mais comme le but est de maintenir une consommation moyenne basse, le pied droit se fait aussi léger que possible. Le plus efficace est de garder un œil sur l'ordinateur de bord (en série). Dès que la vitesse est stabilisée, sur le cinquième rapport, la consommation moyenne diminue très vite. La boîte de vitesses de la BlueMotion a été modifiée pour allonger les deux derniers rapports afin que le TDI tourne toujours au plus bas. On se prend au jeu, régulateur calé sur 90 km/h, sur route plane et sans charge, la consommation oscille entre 2,5 et 3 litres. Il devient très facile d'afficher une consommation moyenne tournant autour de quatre litres aux cent kilomètres, soit la valeur donnée par le constructeur (3,9 litres). L'autre prouesse de la Polo est le taux très bas des émissions de CO2 et la réduction des fumées d'échappement obtenue par le filtre à particules monté en série. Cela a un coût !

Prix plein pot

L'économie de consommation de carburant et la fibre écologique sont une chose, le prix d'achat en est une autre. La BlueMotion est basée sur la finition de base et y ajoute quelques équipements de confort comme un autoradio CD 4HP, de "look" comme les jantes en alliage léger (14 pouces) et le pack couleur : pare-chocs, poignées de portes, protections latérales dans la teinte de la carrosserie. Ces équipements supplémentaires, à commencer par le filtre à particules, font monter la facture de 1.600 €, auquel il faudra ajouter 660 € pour passer à cinq portes. Evidemment, son prix n'est pas attirant. A moins d'être un vrai vert, le consommateur préfèrera une option plus ludique que de se voir imposer en série un filtre à particules (habituellement réservé au catalogue des options). Le bénéfice de 0,4 litre (aux cent kilomètres) et 12 g/km de CO2 en comparaison avec la Polo équipée du même moteur TDI risque de laisser, sans autre incitation gouvernementale par exemple, la Blue Motion en concession.

La Polo BlueMotion est incontestablement une belle vitrine qui permet à partir d'un produit courant de viser une réduction de consommation vers des valeurs très intéressantes. VW participe à démocratiser les voitures écologiques pour un surcoût pas si élevé (on est loin de la chère Lupo 3litres). La meilleure preuve en est la Passat BlueMotion récemment arrivée. D'ailleurs la Polo a été primée par plusieurs instituts spécialisés dans l'écologie. En tout cas, elle a une première vertu : elle pousse à rouler écolo pour le seul plaisir de voir son ordinateur descendre la consommation moyenne le plus possible et de repousser d'autant le passage à la station service…

Philippe NIOLLET

2007-10-01