FIAT Bravo 1.6 turbodiesel multijet 105 ch

ESPACE COMPACTE

Prix : de 19 300 € à 21 950 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne - 16 soupapes turbo diesel injection directe "common rail"
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 105 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 29.50 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.34 m
Largeur 1.79 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 1320 kg

Capacités

Coffre de 400 à 1175 dm³
Réservoir 58 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 187 km/h
0 à 100 km/h 11.30 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 6.30
Mixte 4.90
Essai 0.00

Nouvelles motorisations turbodiesel

Après le lancement des motorisations à essence de toute nouvelle génération, 1.4 "Tjet" de 120 et 150 chevaux, la FIAT Bravo poursuit sur la voie de l’innovation technologique et de la protection de l’environnement avec un nouveau moteur diesel suralimenté à seize soupapes. Disponible dans un premier temps en version 105 chevaux, à faible émission de CO2, ce moteur verra sa puissance portée à 120 chevaux au cours du second semestre 2008.

Rappel sur le système "Multijet"

Aux principes de la rampe commune (ou "common rail"), à savoir l’injection directe à haute pression et commande électronique des injecteurs, s’applique une caractéristique supplémentaire, "multijet", consistant à effectuer plusieurs injections de gazole lors de chaque cycle moteur. Ainsi, la quantité de carburant brûlé à l’intérieur du cylindre demeure inchangée, mais est répartie en plusieurs fractions permettant d’obtenir une combustion plus graduée. Ce procédé comporte plusieurs avantages : un fonctionnement plus silencieux, une augmentation de 6 à 7 % des performances et une réduction des émissions polluantes. Ce nouveau moteur, à quatre cylindres en ligne et suralimenté par un turbocompresseur à géométrie fixe, développe 105 chevaux à 4.000 tr/mn avec un couple maximum de 290 Nm à 1.500 tr/mn. Grâce à son système d’injection multiple et une augmentation de la pression d’injection passant de 1.300 à 1.600 bars, ce moteur gagne 25 % de couple, à puissance égale par rapport à la précédente génération, et bénéficie d’une réduction de 8 % en consommation. L’une des priorités des ingénieurs de FIAT Automobiles a été de réduire les émissions polluantes pour répondre aux nouvelles normes Euro 5. L’adoption d’un dispositif très innovant ("Close-coupled DPF"), intégrant le catalyseur oxydant au plus près du filtre à particules, améliore la capacité de neutralisation des polluants (HC, NOx et particules carbonées). Une configuration particulière (cartographie et étagement des six rapports de la boîte de vitesses) du groupe motopropulseur dont était équipée la voiture que nous avons essayée, permet d’abaisser l’émission de 129 g/km du CO2 à une valeur inférieure à 120 g/km.

Les points forts du nouveau moteur de 105 chevaux

Ce nouveau moteur, à quatre cylindres en ligne et suralimenté par un turbocompresseur à géométrie fixe, développe 105 chevaux à 4.000 tr/mn avec un couple maximum de 290 Nm à 1.500 tr/mn. Grâce à son système d’injection multiple et une augmentation de la pression d’injection passant de 1.300 à 1.600 bars, ce moteur gagne 25 % de couple, à puissance égale par rapport à la précédente génération, et bénéficie d’une réduction de 8 % en consommation. L’une des priorités des ingénieurs de FIAT Automobiles a été de réduire les émissions polluantes pour répondre aux nouvelles normes Euro 5. L’adoption d’un dispositif très innovant ("Close-coupled DPF"), intégrant le catalyseur oxydant au plus près du filtre à particules, améliore la capacité de neutralisation des polluants (HC, NOx et particules carbonées). Une configuration particulière (cartographie et étagement des six rapports de la boîte de vitesses) du groupe motopropulseur dont était équipée la voiture que nous avons essayée, permet d’abaisser l’émission de 129 g/km du CO2 à une valeur inférieure à 120 g/km.

La FIAT Bravo, équipée du nouveau turbodiesel 1.6 Multijet de 105 chevaux, est commercialisée avec trois niveaux de finition : "Dynamic", "Emotion" et "Elegance". Positionnée d’entrée à la frontière Euro 4 et Euro 5, cette berline sera proposée avec une motorisation plus puissante répondant aux normes Euro 5. Suralimenté cette fois par un turbocompresseur à géométrie variable, ce moteur de 1.598 cm3 développera une puissance de 120 chevaux avec un couple de 300 Nm aux mêmes régimes. Sa commercialisation est annoncée pour le deuxième semestre 2008.

Guy NICOLAS

2008-02-25