RENAULT Laguna II Estate 1.6 16v Authentique

ESPACE BREAK
  • Sécurité active et passive
  • Esthétique
  • Innovation technologique
  • Confort
  • Moteur 1.6 manquant un peu de couple
  • Quelques lacunes d'équipement (Authentique)
  • Habitabilité et coffre moyens

Prix : 19 209 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 s injection essence multipoints
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 110 ch à 5750 tr/min
Couple maxi 15.40 mkg à 3750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.70 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1340 kg

Capacités

Coffre de 0 à 475 dm³
Réservoir 70 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 188 km/h
0 à 100 km/h 11.70 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.90
Urbaine 10.00
Mixte 7.40
Essai 8.30

L'esthète Estate

Lancés simultanément en janvier 2001, la berline et le break (nommé Estate) Laguna II proposent deux voitures à la philosophie et au positionnement propre. La berline se veut dynamique voire sportive, le break est moderne, esthétique et haut de gamme. Pour commencer, la gamme Laguna II (berline et break) dispose de 4 motorisations (1.6 16v essence de 110 ch - 1.8 16v essence de 118 ch - V6 24v essence de 210 ch - 1.9 dCi turbo Diesel à rampe commune de 120 ch) et de 5 niveaux d'équipement (Authentique, Expression, Dynamique, Privilège, Initiale). Le moteur Diesel est accouplé à une boîte de vitesses à 6 rapports, le V6 dispose d'une boîte 5 automatique et les autres motorisations d'une boîte 5 manuelle. Par la suite, s'ajouteront un 2.0 IDE (Injection Directe Essence), une déclinaison 105 ch du 1.9 dCi et un nouveau 2.2 dCi 16v de 145 ch.

Ligne moderne et esthétique

Le plus beau compliment que l'on puisse faire en parlant du break Laguna II est que, justement, il ne ressemble pas à un break. Large, bas et avec un profil effilé, l'Estate n'a plus rien à voir avec les familiales d'il y a quelques années et même son rival numéro 1, le break PEUGEOT 406 prend un "sacré coup de vieux". Malheureusement, toute médaille a son revers et l'Estate paye son esthétique de jeune premier par une garde au toit un peu juste à l'arrière, un coffre d'un volume certes honnête (475 dm3) mais pas grandiose et par l'absence de version 7 places. Ce que l'on remarque tout de suite en prenant en main la Laguna II, c'est l'absence de clé. Une carte, au format d'une carte de crédit, la remplace et permet l'ouverture des portes et la mise en route du moteur. Les versions haut de gamme sont équipées d'une carte mains libres qui permet une détection automatique de l'utilisateur à l'approche ou à l'éloignement du véhicule. La voiture essayée n'en était pas équipée et, pour être honnête, je n'ai pas franchement trouvé un avantage à la carte sur la clé… La Laguna II propose, dès le premier niveau Authentique, une panoplie complète d'équipements de sécurité, la climatisation, l'ordinateur de bord, le volant réglable, etc. L'Estate reçoit en plus, pour mieux marquer son statut haut de gamme, des projecteurs additionnels, des poignées de portes ton caisse, des jantes 16 " et à l'intérieur, quatre vitres électriques et le pommeau de levier de vitesses en cuir. Par contre, en finition Authentique, la radio est en option. Toutes les Laguna II et Laguna II Estate disposent d'un niveau d'équipements de sécurité exceptionnel dans le segment moyen supérieur. A l'excellent comportement routier dû à des trains roulants optimisés, RENAULT ajoute le contrôleur de conduite dynamique ESP qui aide le conducteur à conserver la maîtrise de son véhicule lors d'une manœuvre d'urgence et l'antipatinage ASR qui facilite la conduite sur route glissante. Les freins à quatre disques bénéficient d'un ABS de dernière génération avec fonction EBV (répartiteur électronique de freinage) et d'un système d'assistance au freinage d'urgence qui permet d'exploiter au mieux toute la force de freinage. Cette sécurité active exceptionnelle ne doit quand même pas faire oublier que les lois de la physique existent… Si par malheur l'accident est inévitable, la Laguna II propose de série une protection optimale à ses passagers. La structure de caisse renforcée, le Dispositif de Retenue Programmée RENAULT avec airbags frontaux adaptatifs et ceintures de sécurité avec limiteurs d'effort, les airbags latéraux et les airbags rideau pour la tête couvrant les places avant et arrière limitent au maximum les risques de blessures. La présentation de l'habitacle, avec des matériaux assez clairs et correctement assemblés, est moderne et agréable. Les espaces de rangements sont suffisants, mais on regrettera que le bac sous le siège passager soit indisponible sur le premier niveau d'équipement. L'ergonomie a été travaillée et les commandes tombent toutes naturellement sous la main ; le tableau de bord est sobre et on notera la présence en série d'un ordinateur de bord et du contrôleur de pression des pneus. Les sièges avant sont très confortables et maintiennent bien le corps. La position de conduite s'ajuste au millimètre grâce aux siège et volant réglables en hauteur et profondeur. La banquette arrière est, elle aussi, souple et agréable pour deux, même si dans la version Authentique, l'accoudoir central est manquant. Le troisième passager est installé sur un renfort de mousse moins confortable que les assises creusées des places latérales. Par contre chacun a droit à une ceinture trois points et à un appui-tête réglable. L'habitabilité est dans la moyenne de la catégorie mais, dans le coffre, les chapelles d'amortisseurs verticales réduisent la largeur disponible entre les roues à 1m soit 14 cm de moins que dans la Laguna I. Vif à l'accélération (0 à 100 en 11,7 s) et rapide (188 km/h), le "petit" 1.600 manque un peu de couple (148 Nm à 3.750 tr/mn) pour relancer les 1340 kg de l'Estate, malgré un étagement judicieux des rapports de la boîte de vitesses au maniement agréable. Par contre, la consommation est intéressante : 8,3 l aux 100 km réalisés pendant l'essai constitué essentiellement de petits trajets. On appréciera également son fonctionnement discret, même s'il tourne un peu vite sur autoroute. Les excellentes suspensions, très bien amorties, assurent un confort remarquable et une tenue de route sûre et précise sans avoir à se préoccuper de la météo ou de l'état de la chaussée et, en cas d'excès, l'ESP et l'ASR remettent la voiture dans le droit chemin. Le freinage se montre puissant, progressif et stable avec l'ABS en série. Le système d'assistance au freinage d'urgence est très efficace, tellement même, qu'il faut prendre garde aux véhicules suiveurs…

Equipement généreux

Ce que l'on remarque tout de suite en prenant en main la Laguna II, c'est l'absence de clé. Une carte, au format d'une carte de crédit, la remplace et permet l'ouverture des portes et la mise en route du moteur. Les versions haut de gamme sont équipées d'une carte mains libres qui permet une détection automatique de l'utilisateur à l'approche ou à l'éloignement du véhicule. La voiture essayée n'en était pas équipée et, pour être honnête, je n'ai pas franchement trouvé un avantage à la carte sur la clé… La Laguna II propose, dès le premier niveau Authentique, une panoplie complète d'équipements de sécurité, la climatisation, l'ordinateur de bord, le volant réglable, etc. L'Estate reçoit en plus, pour mieux marquer son statut haut de gamme, des projecteurs additionnels, des poignées de portes ton caisse, des jantes 16 " et à l'intérieur, quatre vitres électriques et le pommeau de levier de vitesses en cuir. Par contre, en finition Authentique, la radio est en option.

Sécurité très haut de gamme

Toutes les Laguna II et Laguna II Estate disposent d'un niveau d'équipements de sécurité exceptionnel dans le segment moyen supérieur. A l'excellent comportement routier dû à des trains roulants optimisés, RENAULT ajoute le contrôleur de conduite dynamique ESP qui aide le conducteur à conserver la maîtrise de son véhicule lors d'une manœuvre d'urgence et l'antipatinage ASR qui facilite la conduite sur route glissante. Les freins à quatre disques bénéficient d'un ABS de dernière génération avec fonction EBV (répartiteur électronique de freinage) et d'un système d'assistance au freinage d'urgence qui permet d'exploiter au mieux toute la force de freinage. Cette sécurité active exceptionnelle ne doit quand même pas faire oublier que les lois de la physique existent… Si par malheur l'accident est inévitable, la Laguna II propose de série une protection optimale à ses passagers. La structure de caisse renforcée, le Dispositif de Retenue Programmée RENAULT avec airbags frontaux adaptatifs et ceintures de sécurité avec limiteurs d'effort, les airbags latéraux et les airbags rideau pour la tête couvrant les places avant et arrière limitent au maximum les risques de blessures.

Intérieur confortable

La présentation de l'habitacle, avec des matériaux assez clairs et correctement assemblés, est moderne et agréable. Les espaces de rangements sont suffisants, mais on regrettera que le bac sous le siège passager soit indisponible sur le premier niveau d'équipement. L'ergonomie a été travaillée et les commandes tombent toutes naturellement sous la main ; le tableau de bord est sobre et on notera la présence en série d'un ordinateur de bord et du contrôleur de pression des pneus. Les sièges avant sont très confortables et maintiennent bien le corps. La position de conduite s'ajuste au millimètre grâce aux siège et volant réglables en hauteur et profondeur. La banquette arrière est, elle aussi, souple et agréable pour deux, même si dans la version Authentique, l'accoudoir central est manquant. Le troisième passager est installé sur un renfort de mousse moins confortable que les assises creusées des places latérales. Par contre chacun a droit à une ceinture trois points et à un appui-tête réglable. L'habitabilité est dans la moyenne de la catégorie mais, dans le coffre, les chapelles d'amortisseurs verticales réduisent la largeur disponible entre les roues à 1m soit 14 cm de moins que dans la Laguna I.

Conduite agréable

Vif à l'accélération (0 à 100 en 11,7 s) et rapide (188 km/h), le "petit" 1.600 manque un peu de couple (148 Nm à 3.750 tr/mn) pour relancer les 1340 kg de l'Estate, malgré un étagement judicieux des rapports de la boîte de vitesses au maniement agréable. Par contre, la consommation est intéressante : 8,3 l aux 100 km réalisés pendant l'essai constitué essentiellement de petits trajets. On appréciera également son fonctionnement discret, même s'il tourne un peu vite sur autoroute. Les excellentes suspensions, très bien amorties, assurent un confort remarquable et une tenue de route sûre et précise sans avoir à se préoccuper de la météo ou de l'état de la chaussée et, en cas d'excès, l'ESP et l'ASR remettent la voiture dans le droit chemin. Le freinage se montre puissant, progressif et stable avec l'ABS en série. Le système d'assistance au freinage d'urgence est très efficace, tellement même, qu'il faut prendre garde aux véhicules suiveurs…

Le break Laguna II Estate est une incontestable réussite technologique et esthétique. Le prix d'entrée de gamme étudié et l'équipement de sécurité remarquable devrait assurer sa réussite commerciale. Cependant, la version de base Authentique néglige quelques petits détails d'aménagement intérieur et le moteur 1.600 cm3 manque un peu de vigueur lors des remises en vitesse. Le "vrai" break Laguna II Estate est plutôt la version 1.800 Expression affichée à 142.000 FF.

Daniel DECHENE

2000-12-01