PEUGEOT 3008 1.6 HDi 110 Confort Pack

ESPACE MONOSPACE
  • Silence et confort
  • Souplesse du moteur
  • Agrément de conduite
  • Equipement incomplet (Confort Pack)
  • Pas de roue de secours

Prix : 23 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes en ligne turbo diesel injection directe diesel rampe commune
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 110 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 24.50 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.37 m
Largeur 2.11 m
Hauteur 1.64 m

Poids

Total 1425 kg

Capacités

Coffre de 432 à 1241 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 180 km/h
0 à 100 km/h 12.20 s

Environnement

Emission CO2 137 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.40
Urbaine 6.50
Mixte 5.10
Essai 6.50

Silence, on… roule

Après le plaisir à deux, nous voici à nouveau réunis pour goûter au plaisir avec la nouvelle Peugeot 3008 1.6 HDi 110 chevaux. Oui, oui, mais un plaisir à quatre ou à cinq ?....

Le plaisir de conduire…

Sur le parking, à première vue, elle semblait haute. Et elle l'est. J'ai dû me "hisser" sur la pointe des pieds pour m'asseoir et prendre le volant pour l'essayer. Assise, j'ai tout de suite ressenti le confort des sièges de forme baquet qui, sans étreindre, maintiennent bien le corps. Les petits réglages des rétroviseurs et de la hauteur du siège faits, tour de clé, et là, rien... Pas de bruit de moteur, à croire qu'il ne tournait pas, le silence. Déjà, le crossover Peugeot donne le ton : confort et silence. Passées ces surprises, d'autres (tout aussi bonnes) sont à venir. Et pour continuer, sur la route, pas de roulis dans les virages malgré sa hauteur, là c'est "bluffant" et l'explication de cette magie est le système "dynamic rolling control" ou autrement dit, le système de couplage hydraulique des amortisseurs arrière. La suspension, bien que ferme, filtre bien les petites irrégularités de la route. Par contre, la boîte de vitesses est peu précise. Le moteur 110 chevaux HDi de 1,6 litre est très souple à bas régime. On en oublierait presque de rétrograder.... Mais, rétrograder devient nécessaire pour gravir de longues pentes ou des pentes courtes mais assez raides. Les 110 chevaux sont alors un peu justes pour les plus de 1.400 kg de l'engin. Pour l'essai, équipé des pneumatiques à économies d'énergie et des jantes Savara 17 pouces, le crossover a consommé 6,5 litres aux cent kilomètres. Le constructeur affiche les consommations suivantes avec la même configuration : cycle urbain 6,5 litres au 100 kilomètres, en cycle mixte 5,1 et en cycle extra-urbain 4,4. La différence est importante. Malgré cela, avec un réservoir de 60 litres, l'autonomie permet de faire environ 900 kilomètres sans faire le plein. Côté environnement, la version testée munie de la boîte de vitesses manuelle et équipée d'un filtre à particules affiche 137 grammes de CO2 par kilomètre. Ce score ne lui permet pas de bénéficier du bonus, qui est obtenu avec la boîte de vitesses pilotée BMP6 sur la même motorisation, dommage... Le plaisir de conduire passe aussi par le poste de conduite ; le dessin de la console centrale avant épouse la zone d'influence du bras droit du conducteur, de telle sorte que toutes les commandes lui sont accessibles. Cette disposition associée à la poignée accentue l'impression du conducteur d'être seul maître à bord, à l'image du pilote en avion. Mais pour la finition Confort Pack, la comparaison s'arrête là et l'effet sera plus marqué avec le niveau de gamme Premium Pack et l'affichage tête haute... à essayer ! Ajoutons à ce confort la sécurité avec le système des témoins de non bouclage de toutes les ceintures de sécurité avec alerte de débouclage arrière, les airbags frontaux, latéraux avant et rideaux, et le contrôle de stabilité ESP. Le crossover ne dénote pas dans la famille PEUGEOT. Les lignes sont sobres et équilibrées malgré sa hauteur de 1,639 mètre comparable à celle des monospaces. Sur l'esthétique extérieure, l'emploi de chrome avec une jolie grille sur la calandre lui apporte un air de sportivité, conforté par des jantes alliages Savara de 17 pouces. Les feux arrière de forme triangulaire ajoutent une pointe d'agressivité à cette esthétique plutôt sage. Pour commencer, à l'arrière, le bouclage des ceintures de sécurité est facilité par le limiteur d'efforts. Le dossier de la place centrale cache un repose canette et la trappe à ski. Une prise 12V à l'arrière de la console centrale permet de recharger les appareils électroniques divers et deux bouches d'aération situées au dessus de la prise homogénéisent la température intérieure, de quoi bien s'installer pour jouer ou regarder quelques films ou émissions de TV. Par contre, la 3008 ne dispose pas de tablette à l'arrière des sièges avant, les dessins et autres prises de notes ne sont pas facilités. La console centrale est équipée d'un rangement ventilé, une bouteille d'eau se place aisément dans cet espace de 13,5 litres. Mais quelques choix d'équipements paraissent décalés, tant on s'est habitué à leur utilité et qui, pour quelques uns, participent au choix du modèle : le plus parlant de ces détails est le lève-vitre arrière qui est manuel sur le Confort Pack! Le choix d'un autoradio CD MP3 WIP Sound est limité au vu de la qualité de silence de la voiture. On aurait plutôt pensé la 3008 équipée d'un système autoradio associé à des enceintes de marque, Hifi haut de gamme JBL, kits mains libres et connecteur de port USB qui sont présents dès la gamme Premium Pack ou en option. La 3008, à ce niveau de gamme, ne dispose pas de roue de secours mais d'un kit de dépannage, alors autant éviter la crevaison ! Dans le coffre, un filet et des crochets permettent de maintenir en place bagages et petits sacs. Il est équipé également d'une prise 12V. Son ouverture en deux parties permet de glisser des bagages volumineux sans trop d'effort et de placer ces mêmes bagages en attente afin d'optimiser la disposition de ceux-ci. Grâce à la fois à la position du plancher, qui offre trois niveaux, et aux sièges arrière rabattables en 1/3-2/3, le volume du coffre passe de 432 à 1.241 litres.

Plaisir de la vue…

Le crossover ne dénote pas dans la famille PEUGEOT. Les lignes sont sobres et équilibrées malgré sa hauteur de 1,639 mètre comparable à celle des monospaces. Sur l'esthétique extérieure, l'emploi de chrome avec une jolie grille sur la calandre lui apporte un air de sportivité, conforté par des jantes alliages Savara de 17 pouces. Les feux arrière de forme triangulaire ajoutent une pointe d'agressivité à cette esthétique plutôt sage.

Plaisir à vivre…

Pour commencer, à l'arrière, le bouclage des ceintures de sécurité est facilité par le limiteur d'efforts. Le dossier de la place centrale cache un repose canette et la trappe à ski. Une prise 12V à l'arrière de la console centrale permet de recharger les appareils électroniques divers et deux bouches d'aération situées au dessus de la prise homogénéisent la température intérieure, de quoi bien s'installer pour jouer ou regarder quelques films ou émissions de TV. Par contre, la 3008 ne dispose pas de tablette à l'arrière des sièges avant, les dessins et autres prises de notes ne sont pas facilités. La console centrale est équipée d'un rangement ventilé, une bouteille d'eau se place aisément dans cet espace de 13,5 litres. Mais quelques choix d'équipements paraissent décalés, tant on s'est habitué à leur utilité et qui, pour quelques uns, participent au choix du modèle : le plus parlant de ces détails est le lève-vitre arrière qui est manuel sur le Confort Pack! Le choix d'un autoradio CD MP3 WIP Sound est limité au vu de la qualité de silence de la voiture. On aurait plutôt pensé la 3008 équipée d'un système autoradio associé à des enceintes de marque, Hifi haut de gamme JBL, kits mains libres et connecteur de port USB qui sont présents dès la gamme Premium Pack ou en option. La 3008, à ce niveau de gamme, ne dispose pas de roue de secours mais d'un kit de dépannage, alors autant éviter la crevaison ! Dans le coffre, un filet et des crochets permettent de maintenir en place bagages et petits sacs. Il est équipé également d'une prise 12V. Son ouverture en deux parties permet de glisser des bagages volumineux sans trop d'effort et de placer ces mêmes bagages en attente afin d'optimiser la disposition de ceux-ci. Grâce à la fois à la position du plancher, qui offre trois niveaux, et aux sièges arrière rabattables en 1/3-2/3, le volume du coffre passe de 432 à 1.241 litres.

Tous ces équipements et accessoires rendent décidément la PEUGEOT 3008 inclassable. Une cinq places version monospace ? Une berline "haute" quatre places ? Un nouveau concept à la croisée des chemins. Pour autant, le plaisir à quatre ou à cinq est là et serait plus marqué et différencié avec un niveau de gamme supérieur comme le Premium Pack et une boîte de vitesses manuelle pilotée (BMP6) ! Ajoutons le prix qui se situe bien dans le marché.

Anne CHRISMENT

2009-08-01