MERCEDES Classe C Break C 250 CDI

ESPACE BREAK
  • Caractère moteur
  • Volumes intérieurs
  • Sécurité
  • Prix
  • Niveau sonore moteur
  • Nombreux équipements en option

Prix : 39 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne - 16 soupapes turbo diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 2143 cm³
Puissance maxi 204 ch à 4200 tr/min
Couple maxi 51.00 mkg à 1600.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.60 m
Largeur 1.77 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1695 kg

Capacités

Coffre de 485 à 1500 dm³
Réservoir 66 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 238 km/h
0 à 100 km/h 7.80 s

Environnement

Emission CO2 153 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.10
Urbaine 7.10
Mixte 5.80
Essai 6.20

Mercedes, quand on aime…

La marque étoilée frappe un grand coup avec sa Classe C "Station Wagon" équipée du moteur de nouvelle génération CDI 250. Mélange de souplesse et d’agressivité en fonction de sa conduite, elle vous étonnera et avec son espace de chargement, généreux pour ce segment, elle tient à distance ses principales rivales. Dès la phase de développement, les ingénieurs n’ont pas relâché la pression pour offrir une qualité optimisée grâce notamment aux efforts menés concernant la sécurité. L’environnement n’a pas été délaissé non plus. Et pourtant une marge de progression semble à la portée de la marque… mais à quel prix ?

Un comportement routier intéressant qui s’adapte à votre conduite !

Avec ses 204 chevaux et surtout 500 Nm de couple moteur, la MERCEDES C250 CDI va en étonner plus d’un. En effet, l’optimisation du rendement du moteur quatre cylindres de 2,1 litres répond aux attentes des clients. Non seulement les performances sont améliorées, mais en plus, la consommation est diminuée de 12% par rapport à son prédécesseur. Et malgré un niveau sonore élevé du moteur, on se plait à conduire ce véhicule car son comportement s’adapte à votre style. Vous avez une conduite sportive ? Pas de problème, la C 250 CDI répond à vos exigences : pour passer de 0 à 100 km/h en 7,8 secondes, le pack "Agility Control" s’active, la voiture se met alors en configuration sportive et devient plus agressive. Les amortisseurs se raffermissent, la direction devient plus directe de 6%. Ce pack comprend également un débattement plus court du levier de vitesses de la boîte manuelle 6. Pour les plus irréductibles, un pack advanced Agility (Pack de conduite dynamique) en option permet lui un comportement routier digne d’une voiture sportive. Le conducteur choisit alors entre deux modes de fonctionnement : sportif ou confort. Attention ! Taxi 4 est de retour… Au contraire, si vous avez une conduite en douceur, vous profiterez pleinement du couple moteur et de son incroyable souplesse, sans avoir à jouer du levier de vitesses. Le système d’amortissement sélectif s’adaptera en fonction de l’état de la route. Le seul point faible notable du moteur provient de grondements, mais ceux-ci s’estompent dès que la vitesse de croisière est atteinte. La consommation de carburant est alors optimisée (5,1 litres aux 100 kilomètres), vous n’avez plus qu’à vous laisser conduire… La Classe C break s’identifie au style MERCEDES mais se démarque de ses concurrentes sur ce même segment par son volume intérieur. En effet, son volume de chargement maximum lui confère un nouveau record. Polyvalence et fonctionnalité en font des atouts incontestables. Selon la disposition de la banquette arrière en 2/3 – 1/3, le coffre dispose d’une capacité variant de 485 à 1.500 litres. Ses petites astuces permettent un chargement plus facile et surtout de sécuriser les bagages grâce aux crochets et œillets de fixation. La fermeture automatique du coffre permet de tenir le hayon ouvert partiellement, bien utile dans certains cas pour maintenir un chargement dépassant la longueur du coffre par exemple. MERCEDES a mis l’accent sur la sécurité : 36 points sur 37 possibles au crash-test, la Classe C figure parmi les favorites. Outre la panoplie d’airbags (dont un devant les genoux du conducteur), le système "Neck-Pro" de série aux places avant, le système de freinage "Adaptive Brake" ainsi que l’EPS (régulation de comportement dynamique et stabilisation de la remorque) participent à la prévention d’accident. Et ce qui distingue davantage MERCEDES de ses concurrents, c’est également le système de protection "Pre-Safe" (déclenchement anticipatif de l’ESP) malheureusement disponible en option. Ce système intelligent prépare la voiture et ses occupants à un choc ou un accident et permet de diminuer l’impact. Concernant l’ergonomie, les boutons sur le volant sont très pratiques pour commander le système audio irréprochable. La molette centrale permet également en toute simplicité de sélectionner les menus audio ou de navigation. Celui-ci reçoit également des commandes vocales. On peut regretter toutefois le système de frein à main ou…à pieds. Effectivement on le serre avec le pied et on tire une manette manuellement pour le desserrer, pourquoi ne pas avoir fait plus simple ? Les deux manettes situées côté gauche du volant se confondent facilement : mais avec un peu d’entrainement, on réussit tout de même à ne pas enclencher le limiteur de vitesse alors que l’on souhaite actionner le clignotant… un peu gênant. Il est vrai que ces commandes sont proches l’une de l’autre et celle du clignotant a le démérite de se situer derrière une branche du volant. Côté confort, les sièges sont volumineux et ont une bonne assise. Il leur manque peut être quelques formes arrondies afin de leur donner une allure un peu plus sportive. Ils sont réglables aussi bien en hauteur qu’en inclinaison à l’aide d’une molette à commande électrique. Dommage d’actionner un autre levier, et celui-ci mécanique, pour régler l’avance du siège ! On peut se demander pourquoi la même molette n’offre pas toutes les fonctionnalités. Côté équipement, la ligne "Avantgarde" propose un niveau d’équipement de série correct mais il semble que certaines options pourraient être proposées en série compte tenu du prix du véhicule (39.900 €). Citons par exemple les projecteurs bi-xénon, la mémorisation de la position du siège conducteur, la fonction start/stop, ou encore le frein de parking automatique. Il est à noter enfin les actions menées par MERCEDES en faveur de l’environnement. Appelée "Blue Efficiency", la Classe C met toute sa technologie en avant pour réduire au maximum les émissions de CO2 (153 g/km). Malgré les efforts consentis tel que l’allègement du pare-brise, une direction assistée qui ne consomme que lorsqu’elle est sollicitée, ou encore des pneus à faible résistance au roulement, cela ne lui permet pas d’obtenir le bonus écologique. En contrepartie, malgré ses 204 chevaux qui lui permettent de belles performances, elle n’a pas non plus de malus.

L’accent a été mis sur la volumétrie et la sécurité

La Classe C break s’identifie au style MERCEDES mais se démarque de ses concurrentes sur ce même segment par son volume intérieur. En effet, son volume de chargement maximum lui confère un nouveau record. Polyvalence et fonctionnalité en font des atouts incontestables. Selon la disposition de la banquette arrière en 2/3 – 1/3, le coffre dispose d’une capacité variant de 485 à 1.500 litres. Ses petites astuces permettent un chargement plus facile et surtout de sécuriser les bagages grâce aux crochets et œillets de fixation. La fermeture automatique du coffre permet de tenir le hayon ouvert partiellement, bien utile dans certains cas pour maintenir un chargement dépassant la longueur du coffre par exemple. MERCEDES a mis l’accent sur la sécurité : 36 points sur 37 possibles au crash-test, la Classe C figure parmi les favorites. Outre la panoplie d’airbags (dont un devant les genoux du conducteur), le système "Neck-Pro" de série aux places avant, le système de freinage "Adaptive Brake" ainsi que l’EPS (régulation de comportement dynamique et stabilisation de la remorque) participent à la prévention d’accident. Et ce qui distingue davantage MERCEDES de ses concurrents, c’est également le système de protection "Pre-Safe" (déclenchement anticipatif de l’ESP) malheureusement disponible en option. Ce système intelligent prépare la voiture et ses occupants à un choc ou un accident et permet de diminuer l’impact.

Un design reconnu, signe de robustesse, mais qui peut encore progresser

Concernant l’ergonomie, les boutons sur le volant sont très pratiques pour commander le système audio irréprochable. La molette centrale permet également en toute simplicité de sélectionner les menus audio ou de navigation. Celui-ci reçoit également des commandes vocales. On peut regretter toutefois le système de frein à main ou…à pieds. Effectivement on le serre avec le pied et on tire une manette manuellement pour le desserrer, pourquoi ne pas avoir fait plus simple ? Les deux manettes situées côté gauche du volant se confondent facilement : mais avec un peu d’entrainement, on réussit tout de même à ne pas enclencher le limiteur de vitesse alors que l’on souhaite actionner le clignotant… un peu gênant. Il est vrai que ces commandes sont proches l’une de l’autre et celle du clignotant a le démérite de se situer derrière une branche du volant. Côté confort, les sièges sont volumineux et ont une bonne assise. Il leur manque peut être quelques formes arrondies afin de leur donner une allure un peu plus sportive. Ils sont réglables aussi bien en hauteur qu’en inclinaison à l’aide d’une molette à commande électrique. Dommage d’actionner un autre levier, et celui-ci mécanique, pour régler l’avance du siège ! On peut se demander pourquoi la même molette n’offre pas toutes les fonctionnalités. Côté équipement, la ligne "Avantgarde" propose un niveau d’équipement de série correct mais il semble que certaines options pourraient être proposées en série compte tenu du prix du véhicule (39.900 €). Citons par exemple les projecteurs bi-xénon, la mémorisation de la position du siège conducteur, la fonction start/stop, ou encore le frein de parking automatique.

La petite touche importante pour l’environnement

Il est à noter enfin les actions menées par MERCEDES en faveur de l’environnement. Appelée "Blue Efficiency", la Classe C met toute sa technologie en avant pour réduire au maximum les émissions de CO2 (153 g/km). Malgré les efforts consentis tel que l’allègement du pare-brise, une direction assistée qui ne consomme que lorsqu’elle est sollicitée, ou encore des pneus à faible résistance au roulement, cela ne lui permet pas d’obtenir le bonus écologique. En contrepartie, malgré ses 204 chevaux qui lui permettent de belles performances, elle n’a pas non plus de malus.

Alors, quand on aime, on y revient... Les amateurs de grand volume et d'agrément de conduite se retrouveront forcément dans la MERCEDES C250 break. La ligne extérieure sobre et conservant toujours le même caractère de la marque étoilée affiche ses ambitions. Cette voiture se veut familiale et rassurante à la fois, d’une part, grâce à sa capacité de chargement et, d’autre part, grâce à son système intelligent de prévention d’accident. Et c’est plutôt bien réussi. Son adaptabilité face au comportement du conducteur, qu’il soit sportif ou décontracté, répond aux exigences en fonction du besoin. Enfin, l’augmentation des performances associées à une diminution de la consommation conforteront les plus réticents à la préservation de l’environnement. Le petit hic viendra de son prix où de nombreux équipements sont encore en option. Il y a donc encore une marge de progression mais quand on aime… on ne compte pas.

Gilles LEGRAVERANT

2010-06-14