PEUGEOT 207 1.6 HDi FAP 99g Active 5 portes

ESPACE CITADINE
  • Dynamisme et agilité
  • Performances et consommation
  • Esthétique
  • Suspensions assez fermes
  • Quelques vibrations
  • Reprises en cinquième

Prix : 17 750 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres turbo diesel Injection directe rampe commune FAP
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 90 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 21.50 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.04 m
Largeur 1.72 m
Hauteur 1.47 m

Poids

Total 1204 kg

Capacités

Coffre de 270 à 923 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 185 km/h
0 à 100 km/h 11.70 s

Environnement

Emission CO2 99 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.20
Urbaine 4.90
Mixte 3.80
Essai 4.80

Dynamique et sobre

La PEUGEOT 207, actuelle reine du marché français, est en duel permanent avec sa rivale de toujours, la RENAULT Clio III, pour se maintenir au premier rang des ventes. Afin qu'elle conserve sa couronne, PEUGEOT propose une version 99g, censée n'émettre que 99 grammes de CO2 au kilomètre et en parallèle afficher une très faible consommation.

Vaste choix

Cette star est déclinée en de très nombreuses versions avec un choix important de carrosseries, de motorisations et de finitions. La 207 essayée était équipée du 1.6 HDi de 90 chevaux dans sa version "99g", en référence à ses émissions de CO2 par kilomètre, et du deuxième niveau d'équipement sur cinq, Active, soit à peu près le milieu de gamme. L'équipement est plutôt complet, comprenant notamment la climatisation manuelle, la radio CD, l'ordinateur de bord, la télécommande d'ouverture des ouvrants, les vitres électriques et, pour assoir sa vocation écologique, la 207 "99g" est équipée en série d'un filtre à particules. Malheureusement, comme maintenant chez presque tous les constructeurs, la roue de secours est en option. La PEUGEOT 207 apparue en 2006 est à la moitié de sa carrière commerciale - quoique si l'on se réfère à la 206, commercialisée depuis 1998, elle a encore de beaux jours devant elle - et a donc eu droit au désormais traditionnel restylage pour relancer sa seconde vie. La ligne de la 207 est presque unanimement appréciée, aussi les retouches ont été légères et il faut un œil exercé pour reconnaître la nouvelle version, quand on ne la confond pas avec une 308… Ceci étant dit, les retouches apportées à la 207 affinent sa présentation en lui conférant une apparence "chic et sportive" tout en soulignant ses traits acérés. Tout comme la carrosserie, l'intérieur est bien présenté. Il est garni de matériaux de bel aspect, bien assemblés, et d'un style plutôt sportif, notamment avec les compteurs à fond blanc. Par contre quelques détails d'ergonomie ne sont pas très pratiques, comme les commandes de la radio et du régulateur de vitesse (en option) sur des commodos derrière le volant dont le maniement nécessite une certaine accoutumance. En s'agrandissant d'une vingtaine de centimètres par rapport à la génération précédente, la 207 a changé de catégorie. De citadine, elle est devenue polyvalente et propose une habitabilité satisfaisante pour quatre personnes. Pour un usage de petite familiale, on apprécierait quand même quelques litres de plus dans le coffre. La 207 se rattrape sur les rangements avec notamment des bacs de portes assez vastes. La 207 HDi "99g" a été optimisée pour réduire sa consommation de carburant et ses émissions de CO2. Par rapport à une 207 1.6 HDi 90 chevaux standard, les rapports de transmission ont été allongés, la garde au sol abaissée, le dessous de caisse caréné, les pneumatiques sont de type à faible résistance au roulement et un volet aérodynamique a été ajouté en haut du hayon. Sur le papier ces aménagements font gagner un demi-litre en consommation moyenne (3,8 au lieu de 4,3 l/100 km) et 16 grammes de CO2 au kilomètre (99 au lieu de 115 grammes) sans perte de performances en accélération. Les 99 grammes émis n'ont pas permis longtemps à la 207 du même nom de bénéficier du bonus de 1.000 € puisque le plafond a été abaissé à 95 g/km en 2010. Elle se retrouve donc dans la même catégorie - bonus de 500 € - que la 207 HDi standard (115 g/km) et que la Clio 1.5 dCi 85, 115 grammes également pour 4,3 l/100 km annoncés. Lors de l'essai, réalisé essentiellement sur routes et autoroutes la consommation de la 207 s'est établie à 4,8 l/100 km ce qui est très satisfaisant même si c'est un litre de plus qu'annoncé. C'est à peine moins que la RENAULT Clio 1.5 dCi 85, véhicule personnel de mon épouse, qui dépasse de peu les cinq litres dans les mêmes conditions. Par ailleurs, si la 207 accélère un peu mieux que la Clio, ses reprises sont moins convaincantes, par la faute d'un étagement assez long de la transmission, et nécessitent plus de changements de vitesses sur routes accidentées ou encombrées. En bref, si vous roulez souvent sur autoroutes, la 207 "99g" est très bien adaptée, sinon la souplesse de la Clio, ou probablement celle de la 206 1.6 HDi standard, est appréciable en circulation moins fluide. La 207 propose un compromis de suspensions plus orienté vers le dynamisme que vers le confort. Ses suspensions assez fermes et sa direction très incisive rendent sa conduite très vivante. C'est un vrai plaisir que d'enchaîner courbes et virages à son volant. Certes les passagers sont un peu secoués mais les sièges confortables assurent un bon maintien. Du fait de son faible régime de rotation sur autoroute (2.500 tr/mn à 130 km/h), le niveau sonore est contenu. Par contre en circulation urbaine, le HDi a une phase vibratoire pas très agréable vers 1.500 tours. Pour compléter le tableau sécurité, le freinage est efficace et la 207 a obtenu cinq étoiles aux tests EuroNcap.

Traits acérés

La PEUGEOT 207 apparue en 2006 est à la moitié de sa carrière commerciale - quoique si l'on se réfère à la 206, commercialisée depuis 1998, elle a encore de beaux jours devant elle - et a donc eu droit au désormais traditionnel restylage pour relancer sa seconde vie. La ligne de la 207 est presque unanimement appréciée, aussi les retouches ont été légères et il faut un œil exercé pour reconnaître la nouvelle version, quand on ne la confond pas avec une 308… Ceci étant dit, les retouches apportées à la 207 affinent sa présentation en lui conférant une apparence "chic et sportive" tout en soulignant ses traits acérés.

Intérieur sportif

Tout comme la carrosserie, l'intérieur est bien présenté. Il est garni de matériaux de bel aspect, bien assemblés, et d'un style plutôt sportif, notamment avec les compteurs à fond blanc. Par contre quelques détails d'ergonomie ne sont pas très pratiques, comme les commandes de la radio et du régulateur de vitesse (en option) sur des commodos derrière le volant dont le maniement nécessite une certaine accoutumance.

Habitable

En s'agrandissant d'une vingtaine de centimètres par rapport à la génération précédente, la 207 a changé de catégorie. De citadine, elle est devenue polyvalente et propose une habitabilité satisfaisante pour quatre personnes. Pour un usage de petite familiale, on apprécierait quand même quelques litres de plus dans le coffre. La 207 se rattrape sur les rangements avec notamment des bacs de portes assez vastes.

Sobre et performante

La 207 HDi "99g" a été optimisée pour réduire sa consommation de carburant et ses émissions de CO2. Par rapport à une 207 1.6 HDi 90 chevaux standard, les rapports de transmission ont été allongés, la garde au sol abaissée, le dessous de caisse caréné, les pneumatiques sont de type à faible résistance au roulement et un volet aérodynamique a été ajouté en haut du hayon. Sur le papier ces aménagements font gagner un demi-litre en consommation moyenne (3,8 au lieu de 4,3 l/100 km) et 16 grammes de CO2 au kilomètre (99 au lieu de 115 grammes) sans perte de performances en accélération. Les 99 grammes émis n'ont pas permis longtemps à la 207 du même nom de bénéficier du bonus de 1.000 € puisque le plafond a été abaissé à 95 g/km en 2010. Elle se retrouve donc dans la même catégorie - bonus de 500 € - que la 207 HDi standard (115 g/km) et que la Clio 1.5 dCi 85, 115 grammes également pour 4,3 l/100 km annoncés. Lors de l'essai, réalisé essentiellement sur routes et autoroutes la consommation de la 207 s'est établie à 4,8 l/100 km ce qui est très satisfaisant même si c'est un litre de plus qu'annoncé. C'est à peine moins que la RENAULT Clio 1.5 dCi 85, véhicule personnel de mon épouse, qui dépasse de peu les cinq litres dans les mêmes conditions. Par ailleurs, si la 207 accélère un peu mieux que la Clio, ses reprises sont moins convaincantes, par la faute d'un étagement assez long de la transmission, et nécessitent plus de changements de vitesses sur routes accidentées ou encombrées. En bref, si vous roulez souvent sur autoroutes, la 207 "99g" est très bien adaptée, sinon la souplesse de la Clio, ou probablement celle de la 206 1.6 HDi standard, est appréciable en circulation moins fluide.

Comportement dynamique

La 207 propose un compromis de suspensions plus orienté vers le dynamisme que vers le confort. Ses suspensions assez fermes et sa direction très incisive rendent sa conduite très vivante. C'est un vrai plaisir que d'enchaîner courbes et virages à son volant. Certes les passagers sont un peu secoués mais les sièges confortables assurent un bon maintien. Du fait de son faible régime de rotation sur autoroute (2.500 tr/mn à 130 km/h), le niveau sonore est contenu. Par contre en circulation urbaine, le HDi a une phase vibratoire pas très agréable vers 1.500 tours. Pour compléter le tableau sécurité, le freinage est efficace et la 207 a obtenu cinq étoiles aux tests EuroNcap.

La 207 n'est pas reine de son marché par hasard. Elle possède des qualités essentielles de sécurité, de performances et d'économie et n'a pas de faiblesses marquantes. La version 99g est très sobre, même si les promesses du catalogue ne sont pas tenues, tout en préservant des performances routières satisfaisantes, malgré des reprises manquant de punch en cinquième vitesse. Quand au comportement routier, son dynamisme et son agrément feront oublier les suspensions un peu raides.

Daniel DECHENE

2010-11-07