CITROEN C4 Grand Picasso e-HDi 110 AirDream BMP6 Exclusive

ESPACE MONOSPACE
  • Moteur Diesel HDi sobre
  • Luminosité à bord (avec toit panoramique)
  • Modularité
  • e-HDI uniquement disponible en gamme Exclusive
  • Tachymètre mal positionnée dans la version Exclusive
  • Consommation pas aussi basse qu’attendue

Prix : 37 530 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne – 16 soupapes turbo diesel injection directe rampe commune, turbo à géométrie variable
Cylindrée 1560 cm³
Puissance maxi 112 ch à 3600 tr/min
Couple maxi 28.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.59 m
Largeur 1.83 m
Hauteur 1.66 m

Poids

Total 1520 kg

Capacités

Coffre de 576 à 1951 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 7

Performances

Vitesse maxi 182 km/h
0 à 100 km/h 13.50 s

Environnement

Emission CO2 132 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.60
Urbaine 5.40
Mixte 4.90
Essai 6.80

ARRET S’IL VOUS PLAIT !

On ne présente plus le Grand C4 Picasso qui est un, voire le fleuron de la marque CITROËN. Depuis sa première apparition en 2006, CITROËN en a vendu près de 650 000 exemplaires. A l’époque CITROËN a quelque peu écrasé le marché avec ce monospace dans sa version cinq ou sept places. Depuis la concurrence s’est réveillée en s’inspirant quelque fois du modèle de CITROËN. Avec la vague des véhicules dit plus écologiques et qui se doivent de consommer moins de carburant, CITROËN a effectué un remodelage léger de son véhicule et a également intégré une technologie micro-hybride e-HDi. Développée par CITROËN, celle-ci associe le moteur HDi 110 FAP avec boîte manuelle pilotée 6 vitesses à un système stop & start de nouvelle génération. Nous avons pu essayer cette version HDi en version Exclusive pour vérifier les réels apports de ce nouveau système.

Un très léger remodelage

CITROËN a effectué quelques modifications extérieures à ses C4 Picasso et Grand C4 Picasso. Mais ne vous attendez pas à une révolution, les changements sont infimes. L’essentiel concerne l’ajout du nouveau logo CITROEN plus arrondi aussi bien sur la face avant que sur le hayon. Sur le hayon, le nom de la marque a été recentré sous le logo et le signe C4 bénéficie d’une police de caractère différente. Le dessin intérieur des feux avant et arrière a également été quelque peu modifié. et enfin, CITROËN a intégré des feux de type LED dans le bouclier avant sous les projecteurs. Ces LED sont les feux diurnes de la voiture en prévision de la future obligation qui touchera tous les véhicules. Les autres modifications sont moins perceptibles comme par exemple des feux avant avec des clignotants blancs, des feux arrière avec des contours noirs sur le C4 Picasso, l’ajout d’un jonc chromé sur les commandes extérieures de portes du niveau Exclusive, l’adoption d’un nouveau garnissage des sièges et des panneaux de portes sur le niveau Exclusive. Hormis pour un œil avisé, la distinction entre un C4 Picasso version 2006 et un C4 Picasso version 2011 reste peu perceptible.

Un intérieur inchangé

A l’intérieur, aucun changement particulier n’est à noter. Le Grand C4 Picasso conserve les caractéristiques qui font son succès. Tout d’abord la luminosité est très présente grâce à ce pare-brise de grande surface qui monte très haut et qui offre un champ de vision exceptionnel pour tous les passagers. Si on ajoute en option le toit panoramique, le C4 Picasso devient une verrière très appréciable dans les paysages campagnards ou montagneux par exemple. Le deuxième atout concerne  l’aménagement intérieur qui offre de l’espace et des zones de rangement pour tous les passagers. Un vrai effort a également été fait par CITROËN sur la qualité perçue, même si certains clients déplorent encore quelques défauts d’assemblage ou de vieillissement précoces de certains matériaux.

Sept un nombre magique

On rappelle que la différence principale entre le C4 Picasso et le Grand C4 Picasso concerne la possibilité pour ce dernier d’offrir sept sièges (option). Les deux sièges escamotés dans le plancher s’extirpent très facilement du coffre pour offrir une troisième rangée constituée de de ces deux assises suffisamment confortables pour accueillir des adultes. Cette idée a été depuis reprise par de nombreux constructeurs automobiles sur leurs véhicules du même segment, cela prouve que l’idée était intéressante. L’accès à la troisième rangée se fait assez facilement grâce au coulissement des sièges de la deuxième rangée. Cependant, le Grand C4 Picasso ne dispose pas de portes arrière coulissantes et donc l’accès à l’arrière reste moins confortable que dans un C8 par exemple. Le Grand C4 Picasso est un véhicule très modulaire notamment par le fait que les sièges de la deuxième rangée sont tous identiques, indépendants et rabattables à plat, ce qui permet d’aménager l’intérieur en fonction de ses besoins. Le coffre est imposant puisqu’il propose 576 litres en mode cinq places, soit de quoi mettre de nombreux bagages. Il dispose désormais d’une lunette arrière ouvrante.

Des équipements et de la sécurité

Nous avons pu essayer la version Exclusive qui correspond au haut de gamme. Cette version offre un confort exemplaire et tous les équipements nécessaires pour passer un agréable moment au sein du véhicule. Parmi ce qui nous a séduits, nous retiendrons la prise USB pour piloter et écouter des musiques par l’intermédiaire de son baladeur, la climatisation automatique bizone, le régulateur/limiteur de vitesse. Nous disposions du GPS "My Way" qui s’affiche sur un écran central couleur. Il est un excellent guide, qui contient des cartes Europe, prend en compte le trafic et informe (encore) des radars fixes, un vrai copilote fiable. Pour faciliter le stationnement de l’engin, on dispose d’aides au stationnement avant et arrière qui s’avèrent très utiles compte tenu de la position de conduite. Votre carrosserie vous dira merci. Nous avons cependant un point négatif à déplorer, il concerne la lisibilité du compteur de vitesse dans cette version Exclusive. En effet, la vitesse s’affiche sur un écran situé au centre du véhicule mais légèrement excentré sur la gauche. Selon la position du volant, notamment si on règle le siège très bas, le conducteur peut être gêné par le volant qui masque en partie l’affichage digital de la valeur de la vitesse, ce qui est gênant pour une information essentielle à la conduite.

Taillé pour rouler

Le Grand C4 Picasso est naturellement très adapté pour les longs trajets sur autoroute notamment parce qu’il dispose de très bons organes mécaniques et ce, pour le bien de tous les passagers qui apprécieront ce confort. Sur notre modèle d’essai nous avions la suspension pneumatique arrière qui confère une assiette constante, quelle que soit la charge du véhicule. A l’usage, ce système offre un amortissement feutré quel que soit le type de revêtement.

Est-il encore nécessaire de présenter le moteur PSA-FORD HDi 110 équipé en série du filtre à particules (FAP) ? D’une cylindrée de 1.560 cm3 et doté d’une culasse à 16 soupapes, il développe 112 chevaux sur ce C4 Picasso pour un couple de 270 Nm dès 1.750 tr/mn. Il émet 132 grammes de CO2 par kilomètre avec des pneumatiques de 17 pouces. Pour compléter le tout, cette version e-HDi utilise la boite manuelle pilotée BMP6. Moins agréable qu’une vraie boîte automatique, cette boîte présente cependant l’avantage de réellement soulager le conducteur, notamment dans les embouteillages. Les grincheux pourront cependant lui reprocher son manque de réactivité ou sa tendance à passer les vitesses supérieures un petit peu tôt, donnant l’impression d’être en sous-régime.

Le Système e-HDI

La vraie nouveauté pour les C4 et Grand C4 Picasso concerne l’ajout d’un nouveau système Start-Stop micro-hybride e-HDi qui est associé à la motorisation 110 HDi et à la boîte manuelle pilotée BMP6. Cette technologie a été développée pour permettre une réduction de la consommation de carburant et un meilleur agrément de conduite. Cette technologie bénéficie d’un alterno-démarreur, ou alternateur réversible, dont les performances ont été optimisées. La puissance, augmentée de 70 % par rapport à la première variante, atteint 2,2 kW et intègre maintenant l’électronique de puissance. Le démarrage, rapide et transparent, s’effectue en 400 ms, soit la moitié de celle d’un démarreur normal. Le principe est simple dans son utilisation, dès que le conducteur met le pied sur le frein véhicule à l'arrêt, le moteur s’arrête de fonctionner tant que le conducteur maintient son pied sur la pédale de frein. Dès que le conducteur enlève son pied, le démarreur prend le relais et redémarre le moteur.

Efficace ce Start-Stop ?

Avant son utilisation, on pourrait craindre que les multiples arrêt-démarrage soient désagréables d’un point de vue confort vibratoire et d’un point de vue sonore. Nous avons déjà essayé ce type de système sur d’autres voitures, le système e-HDi de CITROËN est relativement agréable. Les arrêts et redémarrages du moteur se font rapidement et sans vibration désagréable. Il est même très plaisant d’entendre le moteur HDi s’arrêter à un feu tricolore même si son niveau sonore est correctement feutré par l’ensemble de l’habitacle. Pour le côté amusant, l’écran multimédia affiche sur un trajet le cumul de minutes où le moteur reste à l’arrêt.

Alors bien sûr, la question primordiale est : "quelle est l’efficacité en termes de consommation de ce système par rapport à une version de C4 Picasso HDi 110 sans e-HDi ?" Sur le papier, CITROËN annonce une consommation inférieure de 0,6 litre entre une version du C4 Picasso e-HDi et son équivalent sans e-HDi. Nous avons personnellement effectué un comparatif entre une ancienne version de C4 Picasso de 2008 et la version d’essai, nous avons été quelque peu surpris. En effet, la consommation moyenne constatée est de 6,4 litres aux cent kilomètres sur la version 2008 et sur l’e-HDI le débitmètre nous a annoncé 6,8 litres pour environ 800 kilomètres parcourus. Nous n’avons pas trouvé d’explications rationnelles mais nous attendions un meilleur résultat de la version avec Start-Stop. Cependant cette consommation est tout à fait correcte pour un véhicule de 1.500 kilogrammes.

Le CITROËN C4 a déjà eu une belle carrière, il est sans aucun doute un des monospaces le plus présent dans l’Hexagone. Le très léger remodelage effectué par CITROËN n’apporte pas esthétiquement de différences significatives sur le design du véhicule. On sent que CITROËN en garde sous le pied pour un vrai remodelage. Sur la vraie nouveauté qu’est l’ajout d’un système start-stop, cette idée est intéressante. Pour les gros rouleurs sur autoroute, l’apport de ce système ne sera pas fulgurant. Cette solution siéra mieux aux utilisateurs roulant beaucoup en parcours urbains ou qui sont confrontés à de nombreux embouteillages. Pour les réfractaires, on vous rassure, il y a toujours la possibilité d’acheter un Picasso sans ce système ou alors de déconnecter le système temporairement par l’appui d’un simple bouton sur la version e-HDi.

Harry ANDRE

2011-06-05