VOLVO C30 D3 R-Design

ESPACE COMPACTE
  • Moteur 5 cylindres Diesel
  • Ambiance intérieure
  • Equipements
  • Accès au coffre
  • Visibilité arrière

Prix : 24 550 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 5 cylindres – 20 soupapes turbo Diesel injection indirecte rampe commune
Cylindrée 1984 cm³
Puissance maxi 150 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 35.70 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.27 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1451 kg

Capacités

Coffre de 233 à 876 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 210 km/h
0 à 100 km/h 9.40 s

Environnement

Emission CO2 134 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 7.00
Mixte 5.10
Essai 5.80

AMULETTE SUEDOISE

Il n’y a pas de doute, depuis 2006, le coupé C30 a permis à VOLVO de relancer ses ventes. L’idée était judicieuse de la part de l’inventeur du superbe P1800 et plus récemment du 480. En digne héritier de ses deux prédécesseurs, le C30 poursuit sa carrière (il a subi un léger remodelage de mi vie), et reste encore bien placé dans les ventes du constructeur. Et comme c’est souvent le cas, la robe n’a pas été le seul changement dans le modèle fétiche de VOLVO…

Cinq cylindres fétiche

Effectivement, le plus grand changement n’est pas visible et c’est sous le capot du coupé qu’il est caché. Reconnaissons que les normes de plus en plus sévères "aident" beaucoup à ces modifications. Du coup, VOLVO a quasiment remplacé tous les moteurs. Côté essence, il ne reste que le deux litres de 145 chevaux utilisable en version 100% essence ou Flexifuel (désigné pour utiliser le carburant E85). L’autre proposition est la version plus sportive T5 équipée du cinq cylindres de 2,5 litres et développant la bagatelle de 230 chevaux. Restons dans la tradition VOLVO avec son architecture fétiche à cinq cylindres pour le Diesel. Le deux litres est un inédit qui est décliné en deux puissances : 150 chevaux (baptisé D3) et 177 chevaux (D4). Le plus gros D5 a été sorti du catalogue, ce qui explique en partie l’arrivée d’un petit quatre cylindres de 1,6 litre destiné à une utilisation plus économique. Nommé tout logiquement D2, il est associé au système DRIVe, désignant la gamme verte. Le D2 affiche une puissance de 115 chevaux.

Revenons à notre C30 motorisé en D3 et donc avec cinq cylindres si vous avez suivi, moteur qui peut s’avérer un honnête compromis entre l’économique D2 et le plus puissant D4. Le couple (35,7 mkg) du D3, disponible à bas régimes permet de relancer la voiture, relance aidée ou plutôt supportée par une boîte classique à six rapports bien étagée. Sans nécessité de rétrograder, le coupé se conduit paisiblement dans un silence digne de la veine Premium de la marque. Et quand il faut, le calme coupé se transforme en solide sportive. Comme ses acolytes Diesel, le cinq cylindres est équipé d’un filtre à particules sans entretien et d’un système de récupération d’énergie au freinage. Et côté consommations, le D3 reste dans la moyenne, sans pour autant avoir réussi à faire mieux que 5,8 litres aux cent kilomètres sur un parcours à dominante autoroutière. Le moteur est plutôt destiné à de la performance, au détriment de l’économie.

Trois portes porte-bonheur

Le remodelage du C30 a été fait dans la même veine que ses grandes sœurs S40/V50. Le VOLVO apparaît plus agressif grâce à de nouveaux boucliers plus sculptés. L’autre principal changement se voit sur la face où calandre et surtout optiques ont été remaniées. Pour le reste, il faut soit avoir l’œil, soit se pencher sous la voiture pour s’attarder sur les suspensions. Celles-ci ont été affermies en même temps que le châssis a été abaissé. Il est vrai que la concurrence est féroce dans cette niche. Le VOLVO se devait d’affronter la concurrence rude d’une AUDI A1 par exemple, mais aussi d’une MINI Cooper, d'une CITROËN DS3 ou d’une ALFA MiTo. Et justement pour rester dans la sportivité, la voiture testée était une "R-Design". Ce niveau est au centre de la gamme qui compte cinq finitions, on ne lésine pas chez VOLVO.

La voiture se reconnaît aisément par le monogramme "R-Design" sur la calandre à l’avant et à son béquet de toit et à la double sortie d’échappement chromée à l’arrière. Les boucliers se parent de jupes spécifiques peintes et de bas de caisse latéraux. Comme la grille de calandre, les coques des rétroviseurs sont peintes en Argent Mat. Les jantes alliage "Serapis 17" à 5 branches, sont spécifiques.

Quatre places en Scandinavie

A l’intérieur aussi, on retrouve l’ambiance sportive du R Design. Les sièges baquets sont estampillés et surtout partiellement recouverts de cuir avec des surpiqûres blanches de très bel effet. Ce même cuir habille le volant (multi fonctions) et le pommeau du levier de vitesses. Qui dit cuir, dit aluminium, c’est le moins qu’on puisse faire dans une voiture Premium. Le métal noble se retrouve dans les inserts de portes, le pédalier, le levier de vitesses et surtout sur la console centrale. Fierté du constructeur, elle est fine et élégante et cache derrière elle un rangement supplémentaire pour la télécommande du GPS. A défaut, il se commande avec trois boutons placés à l’arrière du volant (une autre spécialité VOLVO). Autre signe d’élégance, le frein à main mérite une mention pour son design épuré…

Le C30 est un vrai coupé à la limite d’un 2+2 qui vous baigne dans une belle ambiance scandinave. Contrairement à ses concurrents A1, MiTo, il y a peu de chances qu’il soit décliné en cinq portes. L’accès aux places arrière n’est pas des plus aisés mais après être calé dans les baquets (individuels), on ne souffre pas de la configuration de la voiture grâce aux grandes vitres latérales. Dans notre cas, le C30 était équipé du toit ouvrant vitré, ce qui apporte de la luminosité à l’habitacle. Car, comme c’est souvent le cas, la visibilité arrière est très limitée et l’aide au stationnement ne sera pas superflu. Le coffre ouvre désormais sur un cache-bagages rigide, heureusement amovible, dont l’ouverture est limitée à un volet. L’accès au coffre n’est pas des plus aisés que ce soit par le cache ou même l’ouverture du coffre. A noter tout de même que l’accoudoir central sert de fermeture de trappe à ski quand il est relevé.

Le moteur D3 peut également être associé à une boîte automatique à six rapports. Et si le R-Design vous semble trop sportif, il y a quatre autres finitions possibles allant de 22.150 € (Kinetic) à 26.050 € (Xenium). Tous les C30 disposent en série d’équipements de sécurité tels le châssis dynamique ou un correcteur électronique de trajectoire. La climatisation, le régulateur de vitesse et l’ordinateur de bord font également partie de la dotation. La voiture d’essai était également équipée du démarrage sans clé.

Le VOLVO C30 tient la route dans tous les sens du terme. Son look de coupé sportif (d’autant plus en finition R-Design), le laisse attirant et d’actualité face à un segment de plus en plus rempli de prétendants. Très bon compromis avec une architecture plus noble ou plus Premium, le turbo Diesel cinq cylindres de 150 chevaux donne le change. Exclusif 2+2, le C30 D3 a tous les arguments pour devenir votre talisman…

Philippe NIOLLET

2011-07-30