CITROËN e-Méhari Styled by Courrèges

UN VEHICULE HAUTE COUTURE

16/11/2017

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

UN VEHICULE HAUTE COUTURE

La e-Méhari est un véhicule électrique qui sort de l\\\'ordinaire, à la fois par son esthétisme et par le mode de vie qui lui est associé. La version haute couture Styled by Courrèges apporte une touche de chic et de classe parisienne qui lui sied à ravir.

Un objet de mode

La Fashion Week est terminée depuis déjà quelques semaines et elle a été le cadre de la présentation véhicule la plus étonnante à laquelle nous ayons assisté. En effet, la présentation a été réalisée rue François 1er à Paris, directement dans la boutique Courrèges en présence d'un public plus habitué aux défilés de haute couture qu'aux présentations de véhicules. Depuis le virage design de CITROËN, une première collaboration avec la maison de couture Courrèges a eu lieu lors du salon de Genève 2016. Elle avait alors donné naissance à un concept-car e-Méhari avec une livrée blanche relevée par quelques liserés orange sur les roues et dans l’habitacle. Les modifications étaient mineures et se résumaient à un volant spécifique et à la présence d'une banquette à l’avant. Le petit plus résidait dans la ligne de bagages blancs spécifiques à cette première e-Méhari by Courrèges. Cette nouvelle e-Méhari est donc la seconde collaboration des deux entreprises françaises.

Un avant-goût de la série

Nous avons pu nous entretenir avec Aurélien DERAGNE, chef de produit des véhicules électriques CITROËN qui nous a détaillé les spécificités de cette édition limitée très exclusive, de 61 exemplaires. Le nombre de 61 est une référence à 1961, année de création de la maison de couture Courrèges. Surprise pour cette nouvelle collaboration, puisque l'e-Méhari est vêtue de noir et non de blanc qui est pourtant la griffe du couturier français. La carrosserie reçoit une robe "Vinyl Black" coordonnée avec les créations présentes dans le show-room. La nouveauté la plus visible est l'apparition d'un hard-top, associé à des vitres coulissantes. Côté nostalgie, le système de verrouillage des vitres vous rappellera le système disponible sur les Dyane. Avec cette évolution, les occupants seront enfin à l'abri pour l'hiver. A l'intérieur, la sellerie est, elle, habillée de blanc en accord avec la couleur iconique de Courrèges. De plus, un esthétique bandeau, également blanc, siglé du logo Courrèges et d'une plaque numérotée en aluminium est présent sur la planche de bord. Un bagage bi-ton assorti sera également fourni et petite attention supplémentaire, il vous sera livré directement à votre domicile. La dotation de sécurité commence enfin à se rapprocher du minimum acceptable pour un véhicule qui sera vendu entre 25.000 et 30.000 €. L'ABS, l'ESP, les airbags frontaux et latéraux avant, la condamnation centralisée par porte-clés RFID, les sièges conducteur et passager basculables dotés du système Easy Entry, l'allumage automatique des feux de croisement et la détection de sous-gonflage sont dorénavant disponibles. La motorisation reste 100 % électrique et offre une autonomie proche des 200 kilomètres, avec un couple moteur augmenté de 20 %, culminant désormais à 166 Nm. Elle est équipée d'une batterie issue de l’expertise française du Groupe Bolloré : la batterie LMP® (Lithium-Métal-Polymère) qui procure une grande souplesse de conduite.

Nouvel usage

Cette version modernisée de l'e-Méhari va enfin pouvoir s'adapter à un mode de vie plus urbain grâce à ses serrures et son équipement plus contemporain. Elle conserve néanmoins son intérieur lavable à grande eau et son côté gros jouet de plage qui en feront le compagnon estival idéal. Ainsi, avec cette e-Méhari, sortir en ville en robe du soir ou aller à la plage en maillot de bain ne seront plus incompatibles et son utilisation en tant que second véhicule devient dorénavant possible.

Une nouvelle robe, de nouveaux équipements, un confort amélioré, est-ce que cela permettra à l'e-Méhari de conquérir un nouveau public ? Avec cette série exclusive, nous connaitrons peut-être en avance les tendances mode de demain.

Michel SANTONI