ALFA ROMEO Giulietta TCT

ESPACE BERLINE
  • Efficacité boîte
  • Palettes en série
  • Charme de la Giulietta
  • Consommation

Prix : de 28 000 € à 33 750 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes
Cylindrée 1368 cm³
Puissance maxi 170 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 25.40 mkg à 2500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.35 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.47 m

Poids

Total 1305 kg

Capacités

Coffre de 0 à 350 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 218 km/h
0 à 100 km/h 7.70 s

Environnement

Emission CO2 121 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 6.70
Mixte 5.20
Essai 0.00

C’EST LA BOÎTE QU’ELLES PREFERENT

Un an après avoir découvert la MiTo TCT, c’est au tour de la belle Giulietta d’adopter la nouvelle boîte à double embrayage. En attendant les nouveaux modèles, ALFA ROMEO poursuit le développement de son offre autour de ses deux voitures phares. D’ailleurs, grâce à elles, le constructeur milanais est fier d’annoncer une progression de 19% sur le marché européen et plus de 16.000 immatriculations en France (+24,5% par rapport à 2010).

C’est dans la boîte

Lors de la découverte de la MiTo TCT, j’avais évoqué le passé récent d’ALFA ROMEO dans la démocratisation de la transmission pilotée "Selespeed" inaugurée il y a dix ans par la 156. Pour la Giulietta, le constructeur a été puisé plus loin dans son passé en évoquant la Tipo A 12 cylindres qui, en 1931, roulait grâce à deux moteurs six cylindres ayant chacun leur propre boîte de vitesses, leur propre embrayage, tout cela commandé par un seul levier… Au-delà de l’anecdote historique, le groupe FIAT se devait se proposer sa propre boîte à double embrayage.

C’est donc chose faite depuis 2010. Cette boîte, nommée "TCT" pour "Twin Clutch Technology", est architecturée autour d'un arbre primaire et de deux arbres secondaires parallèles, chacun relié à son propre embrayage. Le premier arbre secondaire porte les rapports pairs et le second les rapports impairs. Le passage doit s'effectuer sans se faire remarquer, de façon presqu'aussi continue qu'avec une boîte à variation continue. Pour cela, le fonctionnement est désormais connu : le rapport suivant est présélectionné de sorte qu'au moment voulu, le changement se fasse le plus discrètement possible.

La solution développée par FPT ("FIAT POWER TRAIN") qui a déposé 23 brevets pour l’occasion, a retenu le principe de l'embrayage à carter sec. Le gain sur la balance - la boîte pèse 81 kilogrammes – bénéficie à la réduction de la consommation en évitant les pertes d'énergie dues au carter d'huile dans lequel les embrayages tournent en permanence. De plus, la boîte "TCT" assure une transmission de couple jusqu'à 350 Nm, ce qui est précisément le couple de notre Giulietta JTD. Son potentiel de croissance lui permet de gagner un septième rapport si nécessaire ou encore de passer la transmission intégrale. Et là, on pense bien évidemment au futur SUV du constructeur, qui, cette fois-ci, devrait bien voir le jour.

Watts

L’appartenance à la famille ALFA ROMEO implique quelques contraintes. En effet, la boîte est associée au système DNA et doit conjuguer avec lui. Rappelons que le DNA permet de gérer le couple selon deux modes : Normal ou Dynamique, le troisième étant réservé aux conditions de faible adhérence. Dans le premier cas, le TCT privilégiera le rapport supérieur (au lâcher de l’accélérateur) et dans le second, il aura tendance à maintenir le frein moteur. La boîte est capable, comme une classique automatique, de rétrograder en cas de forte décélération ou de réagir instantanément au "kick down". On peut passer au mode semi automatique en positionnant le levier de vitesses et passer en commande sur les palettes situées derrière le volant. Toutes les Giulietta disposent du système Stop&Start, également compatible de la TCT. Le simple lâcher de la pédale de frein suffit à redémarrer le moteur instantanément.

Deux motorisations de même puissance (170 chevaux) équipent l’ALFA : une version essence 1.4 TB MultiAir et une version turbo Diesel 2.0 JTDM. C’est vers la Giulietta Diesel que j’ai porté mon premier choix d’essai. Le plaisir de conduite est à la hauteur des prestations de la voiture, les rapports s’égrainant rapidement, sans aucun spasme, dans un total confort ouaté. Le passage, en roulant, en mode Dynamic ne change rien dans le rythme, bien au contraire… ALFA ROMEO annonce un gain de 0,5 seconde pour le 0 à 100 km/h et quelques décilitres économisés en consommation. A ce sujet, l’ordinateur de bord a affiché 7,7 litres aux cent kilomètres. On est loin des données du constructeur, "défaut" déjà constaté avec la version moins puissante, mais loin d’être déméritante, de 140 chevaux. Contrairement au marché, l’ALFA est vendue pour un tiers en version essence ; cette forte proportion marquant la couleur motoriste du constructeur. Le second parcours en version essence a été tout aussi agréable et même plus. Le silence et la puissance sont bien présents et j’avoue mon penchant pour la Giulietta MultiAir, plus homogène à mon goût.

Comme pour la MiTo, la boîte TCT coûte 1.750 € de plus, mais, pour ce prix, les palettes sous le volant sont offertes. Le prix de la Giulietta MultiAir débute ainsi à 28.000 € et à 31.250 € pour la Diesel. Et pour rester dans les prix, le groupe FIAT vient de lancer une offre d’extension de garantie (cessible) à la carte allant jusqu’à huit ans, kilométrage illimité et assistance comprise, 24h/24 et 7j/7. Il vous en coûtera pour votre Giulietta par exemple : 3.099 € pour huit ans ou 1.799 € pour six ans.

Ouate

La gamme Giulietta TCT reprend trois des cinq finitions de ses sœurs, avec, en son centre, le niveau "Super", indissociable d’une ALFA. L’orientation de cette Giulietta est pleinement sportive, on s’en serait douté. La voiture est chaussée de jantes spécifiques de 17 pouces, de couvre longerons de la teinte de la carrosserie et d’une suspension surbaissée. L’intérieur se distingue notamment par son pédalier sport en aluminium. En niveau d’entrée, la finition Distinctive est équipée du système Blue&Me avec commandes au volant, d’une sellerie spécifique et de toutes les aides telles le capteur de luminosité ou le régulateur. La gamme TCT est couronnée par l’Exclusive parée elle aussi de jantes spécifiques, une indispensable sellerie en cuir (estampillée) et du système de navigation. Enfin, si votre budget autorise quelques Euros supplémentaires, optez pour le rouge 8C triple couche qui sied parfaitement à la Giulietta…

L’association Giulietta, moteurs et boîte à double embrayage TCT est à but purement destiné au plaisir du conducteur et des passagers. La belle ALFA ROMEO, forte de son système DNA et de ses 170 chevaux, ajoute un atout dans sa gamme sous forme de cette boîte à double embrayage. Douce et discrète, quel que soit le mode de conduite, la TCT procure un réel agrément de conduite et justifie les Euros supplémentaires qu’elle demande…

Philippe NIOLLET

2012-02-01