HONDA Insight 1.3 i-VTEC Hybrid 2012

ESPACE COMPACTE
  • Prix
  • Consommation
  • Ligne
  • Planche de bord un peu tourmentée

Prix : de 22 500 € à 23 500 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes injection essence + assistance électrique IMA
Cylindrée 1339 cm³
Puissance maxi 98 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 17.00 mkg à 1000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.40 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1243 kg

Capacités

Coffre de 408 à 584 dm³
Réservoir 40 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 182 km/h
0 à 100 km/h 12.50 s

Environnement

Emission CO2 96 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.00
Urbaine 4.30
Mixte 4.10
Essai 0.00

INTELLIGENCE NATURELLE

C’est connu, HONDA est un des précurseurs dans le domaine des voitures hybrides même s’il n’a pas autant communiqué que son principal concurrent compatriote. Il s’agit bien de l’association de moteurs essence et électrique. Dans notre cas, c’est la Civic IMA qui a ouvert, en 1999, la voie basée sur la berline quatre portes de la nippone compacte. Elle a été remplacée par l’Insight présentée fin 2008 et surtout plus adaptée à notre marché grâce à son hayon. Après trois ans d’existence, le compte est bon, il est bienvenu de donner un coup de "boost" à la voiture avec un remodelage et quelques améliorations…

La puissance des fleurs

A l’incontournable jeu des erreurs, les signes distinctifs de l’Insight 2012 sont quasiment imperceptibles. Dans le souci du détail, la nouvelle adopte des optiques bleutées et de nouveaux boucliers. La face gagne une calandre légèrement remaniée dans l’esprit de famille Civic ainsi que des LED utilisées en éclairage diurne. Le hayon récupère un bandeau gris dans le prolongement des feux. La ligne générale est parfaitement inchangée.

Cette même discrétion dans les retouches se retrouve dans l’habitacle avec une planche de bord identique à la version précédente. HONDA a pris en compte les remarques faites en améliorant l’habitabilité aux places arrière. La garde au toit a été augmentée de quinze millimètres afin de permettre à des personnes de grande taille de ne pas se cogner la tête dans le pavillon, rançon de la ligne fuyante de la voiture. La rétrovision a été facilitée en réduisant l’encombrement de l’essuie-vitre arrière qui empiétait jusqu’à présent un peu trop dans l’encadrement des vitres. Les coloris enfin ont été revus en privilégiant le noir pour donner plus de classe à l’ensemble. Comme je l’ai dit, le tableau de bord est reconduit avec son architecture futuriste. Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est pas dépourvu de commandes en tous genres. On s’y fait vite et on prend facilement la voiture en mains, que ce soit par les touches disposées sur le volant (dont le régulateur) ou les boutons de climatisation regroupées en fleur. L’image est évidemment à relier à la touche verte "Eco Assist" qui, lorsqu’il est activé, vous aide à conduire économique et écologique. Le système a été repris dans la dernière génération de Civic et se trouve bien entendu généralisée dans la gamme hybride de HONDA. Dans cette configuration, la voiture modère vos ardeurs, ce qui se visualise par la couleur du fond de compteur qui oscille entre vert, bleu-vert et bleu selon la consommation.

L’assistance des moteurs

La réduction des émissions a d’ailleurs été étudiée et appliquée dans l’Insight 2012. Le constructeur affiche une baisse de cinq à six grammes de CO2 selon les versions et de 0,2 litre aux cent kilomètres. Les très belles valeurs de consommation affichées par HONDA n’ont pas été retrouvées lors de l’essai mais on sait que c’est quasiment mission impossible en roulage normal qui a plutôt donné un bon litre de plus. L’Insight est bien entendu équipée d’un Stop/Start.

Pour mémoire, le système IMA pour "Integrated Motor Assist" désigne l’assistance électrique par un moteur supplémentaire associé au classique quatre cylindres essence. Contrairement à sa nippone concurrente TOYOTA Prius, l’Insight utilise son IMA comme une pure assistance, ce qui interdit le mode 100% électrique, même quand les soupapes du moteur thermique sont fermées. C’est justement la force du VTEC du moteur essence. Selon le besoin (ou non) de puissance, le système gère l’ouverture ou la fermeture des soupapes. L’IMA prend ainsi le relais en aide au thermique dans le cas d’une forte accélération. L’union des deux moteurs donne 98 chevaux. Même si sa vocation est tournée vers la conduite économique, la voiture n’est pas mollassonne, aidée par la boîte CVT (entendez transmission à variation continue) qui facilite le bon régime. En cas de manque de réactivité, HONDA a prévu sept rapports que l’on peut activer par le levier ou les palettes situées derrière le volant. Les compteurs et indicateurs ne manquent pas leur rôle d’indiquer dans quel mode on roule et particulièrement si on recharge ou décharge la batterie ou encore si on construit les petites fleurs symbole de votre conduite écologique…

La présence du régulateur

L’Insight est nettement moins chère que sa principale concurrente (il y a environ 9.000 € d’écart à corriger selon les prestations). Il faut déduire le bonus écologique (2.000 €) au prix d’achat (22.500 € pour le premier niveau) et éventuellement des réductions sur le prix de la carte grise. On peut noter l’exonération de la TVS pendant huit mois pour les professionnels. La voiture peut avoir une vocation plus utilitaire : certaines sociétés roulent déjà en Insight. On peut citer un régulateur (désormais en série sur tous les modèles), une climatisation automatique, des jantes en alliage et un ESP parmi les équipements donnés par la finition d’entrée baptisée "Elegance". Pour 1.000 € de plus, le niveau haut, reconnaissable à ses LED de série, apparaît plus intéressant, profitant de l’allumage automatique des feux, du détecteur de pluie ou des sièges chauffants à l’avant…

Rappelons que la gamme hybride comprend trois voitures, HONDA ayant été le premier à monter cette association dans la petite Jazz que nous aurons l’occasion d’essayer prochainement. La troisième voiture est l’intéressant coupé CRZ. Le système IMA est dans ce cas, associé à un 1,5 litre. Retenons enfin que la prochaine HONDA à bénéficier de l’hybridation est l’attendue NSX découverte sous forme de concept au dernier salon de Genève et qui sera présentée dans sa livrée finale au prochain Mondial de Paris. Rendez vous en septembre…

La technologie hybride est encore discrète dans les chiffres de vente parce que l’offre est encore réduite et qu’elle privilégie l’essence, carburant malaimé en France. HONDA est parmi les précurseurs dans le domaine et offre une gamme de plus en plus complète. Elle débute avec la petite urbaine Jazz qui a rencontré un beau succès en 2011 avec près de 2.000 ventes. Evidemment, le modèle phare est la berline Insight qui offre cinq places et un grand coffre (à hayon). Le renouvellement de mi vie donne quelques améliorations des consommations et rejets. Le prix est finalement attractif au regard de la concurrence, compte tenu de sa dotation de série. Avoir une voiture hybride pour un peu plus de 20.000 € (bonus déduit) donne des arguments pour encourager HONDA dans cette voie…

Philippe NIOLLET

2012-01-10