CITROEN Xantia 2.0 HDI Exclusive

ESPACE DIESEL
  • Moteur diesel moderne et souple
  • Consommation
  • Qualités des Xantias
  • Equipement complet (finition exclusive)
  • Accélérations un peu molles
  • Espaces de rangement
  • Prix de ce modèle

Prix : 24 163 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres Turbo Diesel - injection directe
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 110 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 25.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.52 m
Largeur 1.72 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 437 à 1405 dm³
Réservoir 65 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 191 km/h
0 à 100 km/h 12.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 7.80
Essai 0.00

Une XANTIA avec un coeur tout neuf

Présenter la Xantia serait une galéjade, bien que le modèle ait subi un important toilettage au début de 1998, et pourtant sous son capot se trouve maintenant une des plus importantes évolutions technologiques de ces dernières années en matière de motorisation diesel. Aussi cet article va-t-il être assez largement consacré à cette nouveauté marquante.

Ce nouveau moteur à gazole baptisé par PSA "HDI" pour "High pressure Direct Injection" remplace le turbo-Diesel de 110 chevaux monté depuis quelques années sur plusieurs modèles PEUGEOT et CITROEN. Ce HDI équipe donc depuis le MONDIAL 98 la Xantia en berline et en break, et depuis novembre la PEUGEOT 406. Cette nouvelle motorisation est actuellement disponible en finitions SX, Exclusive et Activa. Seule la boîte mécanique est actuellement au catalogue.. Le "HDI" est le premier moteur diesel français à injection directe "common rail" ou "rampe commune" en français. Ce système se compose d'une pompe à très haute pression d'injection, susceptible d'atteindre 1.350 bars, qui alimente selon une pression définie en fonction du régime et de la charge, une rampe commune aux quatre injecteurs, pilotés chacun par un calculateur d'injection. Ce dispositif garantit un contrôle optimal du dosage du mélange carburant / air, quelles que soient les conditions d'utilisation. La précision du système est telle qu'elle permet la pré-injection d'une toute petite quantité de carburant avant l'injection principale : d'où une combustion plus douce et progressive. En conséquence "on brûle mieux et plus propre". Dans la finition Exclusive, l'équipement est très complet, agréable et de qualité. On regrettera toutefois le système de réglage de la climatisation qui pourrait être plus moderne comme à bord de la PEUGEOT 406 par exemple, et le faible volume consacré au rangement. Le vide-poches passager avant n'est que symbolique, juste à peine la place d'y loger un "polar" pour la route. Le modèle d'essai, options intérieur cuir et alcantara (très agréable et d'un aspect flatteur) et lecteur 6 disques comprises, est facturé 170.000 FF, ce qui semble un peu élevé, mais il est vrai que le niveau d'équipements et de finition de l'Exclusive justifie la note à payer et est de toutes façons équivalent à celui de sa cousine 406 et voisin des tarifs des concurrentes étrangères. La courbe de couple plus "ronde" du HDI garantit une grande disponibilité du moteur à bas régime, ce qui accroît le confort de conduite en site urbain par la limitation des changements de rapports. L'amélioration la plus sensible, liée aux qualités de la "rampe commune", est évidemment la réduction de la consommation. Voilà un argument de poids en faveur de cette Xantia. Si les performances ne révolutionnent pas ce qui se faisait déjà (elles sont grosso modo comparables à celles du moteur 2.1 TD), la Xantia HDI gagne nettement en souplesse et en confort acoustique (à chaud). La fourchette de puissance assure des performances satisfaisantes puisque la vitesse de pointe est légèrement supérieure à 190 km/h. Toutefois, ce moteur avec turbo surprend par son relatif manque de mordant dans ses accélérations. On atteint malgré tout très confortablement et sans aucun souci des vitesses de croisière élevées, que je préfère ne pas révéler... La plus grande satisfaction vient évidemment de la consommation de gazole. Elle serait environ de 20% inférieure à celle de l'ancien moteur turbo-Diesel de même puissance. Le constructeur annonce une autonomie record de près de 1.500 kilomètres avec un plein de 65 litres. Ceci semble quand même assez optimiste. Mais eu égard aux capacités qu'offre ce HDI on ne peut qu'exprimer la satisfaction de passer moins souvent au ravitaillement et aussi de moins polluer. La sécurité sur la route est remarquable, bien entendu, en particulier grâce à la suspension hydractive (en série sur le modèle d'essai) et à un freinage sans faille, celui de la Xantia V6.

Le "HDI" est le premier moteur diesel français à injection directe "common rail" ou "rampe commune" en français. Ce système se compose d'une pompe à très haute pression d'injection, susceptible d'atteindre 1.350 bars, qui alimente selon une pression définie en fonction du régime et de la charge, une rampe commune aux quatre injecteurs, pilotés chacun par un calculateur d'injection. Ce dispositif garantit un contrôle optimal du dosage du mélange carburant / air, quelles que soient les conditions d'utilisation.

La précision du système est telle qu'elle permet la pré-injection d'une toute petite quantité de carburant avant l'injection principale : d'où une combustion plus douce et progressive. En conséquence "on brûle mieux et plus propre".

Equipement, budget

Dans la finition Exclusive, l'équipement est très complet, agréable et de qualité. On regrettera toutefois le système de réglage de la climatisation qui pourrait être plus moderne comme à bord de la PEUGEOT 406 par exemple, et le faible volume consacré au rangement. Le vide-poches passager avant n'est que symbolique, juste à peine la place d'y loger un "polar" pour la route. Le modèle d'essai, options intérieur cuir et alcantara (très agréable et d'un aspect flatteur) et lecteur 6 disques comprises, est facturé 170.000 FF, ce qui semble un peu élevé, mais il est vrai que le niveau d'équipements et de finition de l'Exclusive justifie la note à payer et est de toutes façons équivalent à celui de sa cousine 406 et voisin des tarifs des concurrentes étrangères.

Utilisation en ville

La courbe de couple plus "ronde" du HDI garantit une grande disponibilité du moteur à bas régime, ce qui accroît le confort de conduite en site urbain par la limitation des changements de rapports. L'amélioration la plus sensible, liée aux qualités de la "rampe commune", est évidemment la réduction de la consommation. Voilà un argument de poids en faveur de cette Xantia.

Utilisation sur route

Si les performances ne révolutionnent pas ce qui se faisait déjà (elles sont grosso modo comparables à celles du moteur 2.1 TD), la Xantia HDI gagne nettement en souplesse et en confort acoustique (à chaud). La fourchette de puissance assure des performances satisfaisantes puisque la vitesse de pointe est légèrement supérieure à 190 km/h. Toutefois, ce moteur avec turbo surprend par son relatif manque de mordant dans ses accélérations. On atteint malgré tout très confortablement et sans aucun souci des vitesses de croisière élevées, que je préfère ne pas révéler...

La plus grande satisfaction vient évidemment de la consommation de gazole. Elle serait environ de 20% inférieure à celle de l'ancien moteur turbo-Diesel de même puissance. Le constructeur annonce une autonomie record de près de 1.500 kilomètres avec un plein de 65 litres. Ceci semble quand même assez optimiste. Mais eu égard aux capacités qu'offre ce HDI on ne peut qu'exprimer la satisfaction de passer moins souvent au ravitaillement et aussi de moins polluer. La sécurité sur la route est remarquable, bien entendu, en particulier grâce à la suspension hydractive (en série sur le modèle d'essai) et à un freinage sans faille, celui de la Xantia V6.

La Xantia déjà pleine de qualités, associée au moteur HDI, assurément très prometteur, devrait attirer bon nombre d'acheteurs potentiels initialement tentés par les productions allemande et italienne qui proposent cette nouvelle technologie pour de nombreux modèles.

Jean-Pierre LAURAIN

1999-01-01