CITROEN Xsara 2.0 HDI SX Coupé

ESPACE COUPE
  • Ligne actualisée
  • Confort
  • Tenue de route
  • Pas de HDI 110ch
  • Lèvre-vitres mal placés
  • Visibilité arrière

Prix : 17 532 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 8s Turbo Diesel Inj directe
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 90 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 214.00 mkg à 1900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.19 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 1200 kg

Capacités

Coffre de 0 à 408 dm³
Réservoir 54 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 182 km/h
0 à 100 km/h 11.40 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.20
Urbaine 7.30
Mixte 5.40
Essai 6.70

Les yeux grands ouverts

Il est des voitures qui mènent une bonne carrière de façon discrète. Bien sûr, la version "Kit-Car" a remporté plusieurs victoires en rallyes ; il n'empêche que son style tranquille a cédé à la raison plus qu'au cœur, à la manière de la défunte ZX. Terminé le style pâlot, le "p'tit quelque chose" en plus a été dévoilé lors du dernier Mondial de Paris, sous forme d'un remodelage bénéfique. Associés à la nouvelle apparence externe, des modifications intérieures, des ajouts d'équipements de série et des nouvelles motorisations essence ont fait leur apparition. J'oubliais, c'est de la nouvelle Xsara dont il s'agit.

Période Picasso

La culture d'apparence maison est en plein essor chez CITROËN. Comme chez certains concurrents, le logo prend du volume et du coffre. La Xsara arbore désormais des chevrons énormes qui sont aussi hauts que la calandre (rappelez vous les calandres des Traction ou des HY). Contrairement à la famille Mégane, la Xsara prend un air de Xsara Picasso avec de part et d'autre de la calandre agrandie, des phares étirés verticalement, très inspirés de la C5. Selon la politique du "tout derrière la glace lisse", toutes les Xsara sont équipées en série d'antibrouillards à l'avant. Le reste de la ligne est inchangé quel que soit le type de carrosserie. Les feux arrière sont devenus unicolores. Seul le hayon voit sa serrure disparaître grâce à l'électricité et à la télécommande dans la clé. Ce détail qui doit faciliter la vie de l'usager, est dû au multiplexage, une des caractéristiques de la nouvelle Xsara. La Xsara "multiplexée" accueille un écran multifonctions qui affiche les informations de l'ordinateur de bord ou du guidage selon les finitions et options. Parmi les autres agréments, on retiendra l'ajustement du volume de la radio (option) et le ralentissement du mouvement d'essuie-glace quand on est à l'arrêt (pratique et de série). Les futures normes de pollution ont sacrifié quelques moteurs et c'est notamment pourquoi un inédit 1.6 16V de 110 ch a fait son apparition (testé en Berlingo Modutop). Le 2.0 16V de 137 ch arrive aussi sous le capot de la Xsara. Bien entendu, le 2.0 HDi reste le best seller de la gamme, mais malheureusement uniquement avec 90 ch. Est-ce le manque en production dû au succès ? Le 110 ch ne détonnerait pourtant pas sous le capot de la Xsara. Une fois encore, la concurrence allemande, VAG par exemple, multiplie les offres et les puissances plus élevées. Contre mauvaise fortune bon cœur, le HDi procure pas mal de plaisir, nerveux au démarrage et pas trop à la peine en charge. Les voies ont été élargies afin de passer en 15 pouces. L'ABS est disponible de série sur toutes les versions. Les degrés de finition n'évoluent pas avec, pour les 3 portes, les appellations VTR et VTS en sommet "sportif". Côté équipements, la Xsara nouvelle voit sa dotation améliorée, il faut dire qu'elle n'était pas une référence jusqu'à présent. En entrée de gamme, classée X, on dispose des 4 airbags mais aussi de la condamnation centralisée avec télécommande, de 5 appuis-tête et des vitres électriques à l'avant. Un autoradio avec 6 HP et la climatisation avec pare-brise athermique font leur entrée en SX, les vitres arrière des 3 portes peuvent tout de même s'entrebâiller. La planche de bord a très peu évolué, à peine différente de l'ancienne par l'arrivée de l'écran sur la console centrale. Du coup, les boutons de lève-vitres ont migré non loin du levier de vitesse, dommage que CITROËN n'ait pas eu la bonne idée de les placer sur chaque portière (leur place logique). La position de conduite est facilitée par les réglages du siège et du volant (dans les 2 sens). Précisons enfin que la sensation de qualité et les nombreux rangements de la version précédente ont été reconduits dans la nouvelle.

Un HDI bien sous tous rapports

Les futures normes de pollution ont sacrifié quelques moteurs et c'est notamment pourquoi un inédit 1.6 16V de 110 ch a fait son apparition (testé en Berlingo Modutop). Le 2.0 16V de 137 ch arrive aussi sous le capot de la Xsara. Bien entendu, le 2.0 HDi reste le best seller de la gamme, mais malheureusement uniquement avec 90 ch. Est-ce le manque en production dû au succès ? Le 110 ch ne détonnerait pourtant pas sous le capot de la Xsara. Une fois encore, la concurrence allemande, VAG par exemple, multiplie les offres et les puissances plus élevées. Contre mauvaise fortune bon cœur, le HDi procure pas mal de plaisir, nerveux au démarrage et pas trop à la peine en charge. Les voies ont été élargies afin de passer en 15 pouces. L'ABS est disponible de série sur toutes les versions.

Une héroïne moins discrète

Les degrés de finition n'évoluent pas avec, pour les 3 portes, les appellations VTR et VTS en sommet "sportif". Côté équipements, la Xsara nouvelle voit sa dotation améliorée, il faut dire qu'elle n'était pas une référence jusqu'à présent. En entrée de gamme, classée X, on dispose des 4 airbags mais aussi de la condamnation centralisée avec télécommande, de 5 appuis-tête et des vitres électriques à l'avant. Un autoradio avec 6 HP et la climatisation avec pare-brise athermique font leur entrée en SX, les vitres arrière des 3 portes peuvent tout de même s'entrebâiller. La planche de bord a très peu évolué, à peine différente de l'ancienne par l'arrivée de l'écran sur la console centrale. Du coup, les boutons de lève-vitres ont migré non loin du levier de vitesse, dommage que CITROËN n'ait pas eu la bonne idée de les placer sur chaque portière (leur place logique). La position de conduite est facilitée par les réglages du siège et du volant (dans les 2 sens). Précisons enfin que la sensation de qualité et les nombreux rangements de la version précédente ont été reconduits dans la nouvelle.

La Xsara nouvelle est arrivée avec en premier lieu de grands yeux autour d'une calandre massive. Cette actualisation bénéfique la replace au sein d'une gamme et surtout dans le monde cruel de ce segment. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, le multiplexage a fait son apparition, aidant le conducteur et les passagers par quelques attentions participant au confort. La dotation en équipements s'est également améliorée. Finalement, il n'y a que le valeureux HDi dont l'efficacité n'est plus à démontrer mais qui reste proposé uniquement en 90 ch, très dommage…

Philippe NIOLLET

2000-12-01