RENAULT Clio 4 0.9 TCe 90 Expression

ESPACE COMPACTE
  • Moteur tonique et sobre
  • Esthétique agréable
  • Sécurité
  • Confort
  • Reprises en 5ème un peu justes
  • Insert du volant désagréable au toucher
  • Bruits aérodynamiques
  • Freins à tambour à l'arrière

Prix : 16 900 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres 12 soupapes Turbo essence injection multipoint séquentielle
Cylindrée 899 cm³
Puissance maxi 90 ch à 5250 tr/min
Couple maxi 13.77 mkg à 2500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.06 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1009 kg

Capacités

Coffre de 300 à 1146 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 182 km/h
0 à 100 km/h 12.20 s

Environnement

Emission CO2 105 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.80
Urbaine 5.80
Mixte 4.50
Essai 6.20

PETIT MOTEUR, GRAND AGREMENT

Quelques mois après sa commercialisation, le succès de la nouvelle Clio semble établi. En janvier 2013, dans un marché français morose, la Clio a été la première au palmarès des ventes. Le design moderne de la ligne et de l'habitacle y est certainement pour beaucoup, mais également les nouvelles motorisations attrayantes. Nous avons essayé en octobre le Diesel 1.5 dCi 90, bien optimisé en matière de consommation et d'agrément, nous voici maintenant au volant de la Clio 0.9 Tce 90, équipée d'un nouveau moteur à essence trois cylindres turbocompressé.

Design moderne

 La Clio 0.9 TCe 90 reprend évidemment la même ligne et le même design intérieur que la version 1.5 dCi 90. On retrouve avec plaisir une Clio modernisée, allongée (trois centimètres), élargie (un centimètre) et abaissée (cinq centimètres) lui donnant un caractère plus sportif que la Clio III. L'intérieur a également été revu de fond en comble, plus actuel mais, malheureusement, un peu moins soigné que précédemment. Le revêtement souple de la planche de bord a disparu, laissant place à un ensemble en plastique dur sonnant le creux. Il ne faut pas dramatiser non plus, si la qualité est un peu en régression, la présentation est moins austère que dans la Clio III rendant l'ensemble plutôt accueillant.

 

Personnalisation

 La formule fait fureur chez les petites "branchées" que sont FIAT 500, MINI, CITROËN DS3. RENAULT a emboîté le pas et propose à ses clients de personnaliser leur Clio. Il est possible de modifier l'aspect de sa voiture suivant trois modes, Trendy, Elégant et Sport en ajoutant un stripping sur le toit avec rappel sur la carrosserie selon le thème choisi et en changeant la décoration des rétroviseurs, du bouclier arrière, des protections latérales et des joncs de calandre et de coffre. L'intérieur peut également être "customisé" en accordant la couleur du tableau de bord à celle de la carrosserie (sur version Dynamique) et en changeant l'aspect des inserts laqués sur les aérateurs et le volant. A ce propos, je n'ai pas aimé le contact froid, et probablement chaud en été, de ce plastique laqué sur le volant et n'ai pas trouvé de possibilité dans le catalogue de volant "tout cuir". La version essayée était couleur "Bleu de France" avec le stripping de toit Trendy (300 €), une énorme cocarde bleue, blanche et rouge avec rappel sur les portes avant. Il ne manquait plus qu'un gyrophare pour avoir une voiture de gendarmerie…

 

Equipement satisfaisant

L'équipement de la version Expression essayée est assez complet en disposant des vitres avant électriques, du limiteur / régulateur de vitesse, de la carte électronique (ouverture / fermeture des ouvrants et démarrage sans clé), de l'ensemble de sécurité active ESP, ASR, ABS, AFU, de la climatisation manuelle et du système Media Nav (avec navigation GPS) sur écran tactile, sans aucun bouton et très intuitif. Pour avoir la climatisation régulée, la carte mains libres qui permet l'ouverture et la fermeture des portes en effleurant les poignées, l'allumage automatique des phares et des essuie-glaces, le radar de recul, il faut choisir la version Dynamique moyennant 1.100 € supplémentaires. A noter, la finition de base Authentique n'est pas disponible avec la motorisation 0.9 TCe 90 (ni sur 1.5 dCi 90).

 

Petit moteur vif et pas trop gourmand

 

La recherche d'une moindre consommation incite les constructeurs à étudier de petits moteurs auxquels on greffe un turbo afin de maintenir un niveau de performances suffisant. C'est le fameux "downsizing" très en vogue en ce moment. La diminution de la cylindrée s'accompagne souvent de la réduction du nombre de cylindres. Après FIAT et son bicylindre de 875 cm3, FORD et son trois cylindres de 999 cm3, RENAULT propose désormais un nouveau trois cylindres de 899 cm3 baptisé Energy Tce 90. Malgré sa modeste cylindrée, il offre des performances intéressantes et maîtrise sa consommation. Lors d'un usage urbain, par temps froid rendant indisponible le système "Start / Stop", prévu pour fonctionner entre 0 et 30 degrés Celsius, la consommation s'est établie à 6,6 litres aux cent kilomètres et sur un parcours routier et autoroutier, la dépense n'a pas atteint 6 l/100 km, soit 6,2 l/100 km tous trajets confondus. En octobre 2012, la Clio 1.5 dCi 90 avait consommé 4,7 l/100 km en moyenne sur le même type de parcours mais avec une température beaucoup plus clémente. On peut donc estimer le différentiel de consommation à environ 1,2 l/100 km. Sur la base de 5 l/100 km à 1.40 € pour le Diesel et 6,2 l/100 km à 1,58 € pour l'essence (février 2013), la 1.5 dCi 90 économise 2,80 € de carburant tous les 100 kilomètres. Le delta de prix, à finition équivalente, étant de 1.900 €, il faudra presque 70.000 kilomètres pour amortir l'investissement, sans tenir compte de l'entretien un peu plus onéreux avec le Diesel, compensé il est vrai par une décote moins importante. En dehors de ces considérations économiques, le 0.9 TCe emmène allègrement la Clio et atteint rapidement son régime maximal sur les trois premiers rapports de la boîte. Par contre, le couple ne se manifeste vraiment qu'au-delà de 2.000 tr/mn entrainant des reprises en cinquième un peu justes en côte ou pour un dépassement.

 

Confortable et sûre

 

On retrouve avec plaisir la même suspension - assurant confort et sécurité - qu'avec la 1.5 dCi, mais également les mêmes sifflements aérodynamiques sur autoroute. C'est dommage car le petit trois cylindres s'avère discret, sauf quand même en accélération où il donne de la voix à haut régime. Les freins assurent bien leur rôle, mais encore une fois, le montage de tambours à l'arrière est maintenant un peu désuet surtout quand on se rappelle que RENAULT a été le premier constructeur à équiper de quatre freins à disque un modèle de grande série (la R 8), il y a maintenant plus de 50 ans… Comme toute la gamme Clio, la 0.9 TCe 90 est classée cinq étoiles aux tests EuroNCAP.

Le nouveau moteur trois cylindres de la Clio est une belle réussite. Il apporte un bon agrément de conduite, maîtrise sa consommation de carburant et s'avère économique à l'entretien avec notamment une chaîne de distribution à la place d'une courroie imposant de coûteux remplacements périodiques. Les automobilistes roulant peu seront bien avisés de s'intéresser à cette mécanique plutôt qu'au Diesel correspondant. Par ailleurs, elle reprend les qualités reconnues de confort et de sécurité de la Clio précédente, mais maintenant avec une ligne à la personnalité bien marquée.

D. DECHENE

2013-02-22