CITROEN Xsara 2.0 HDI 110 ch Break Exclusive

ESPACE BREAK
  • Excellente motorisation
  • Bon niveau d'équipement
  • Sobriété
  • Performances
  • Niveau sonore du groupe propulseur
  • Intérieur triste

Prix : 21 330 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne, turbo Diesel à injection directe "common rail"
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 110 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 250.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.37 m
Largeur 1.70 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 1265 kg

Capacités

Coffre de 517 à 1512 dm³
Réservoir 54 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 194 km/h
0 à 100 km/h 11.80 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 7.10
Mixte 5.30
Essai 7.30

Des goûts et des couleurs…

Nouveau capot nervuré, calandre chromée arborant deux grands chevrons et encadrée par des projecteurs à glace lisse de forme oblongue, à "surface complexe", tels sont les détails marquants du nouveau style de ce modèle. Malgré cela, les avis divergent suivant les âges et les habitudes. On aime ou on n'aime pas le style CITROËN, toujours est-il que la version break de la Xsara phase II, équipée du nouveau moteur turbo Diesel de 110 ch, présente bien des avantages et possède d'indéniables qualités

Un bon niveau d'équipements

Dans la version "exclusive", le break Xsara est doté en série d'une large gamme d'équipements de sécurité, d'agrément et de confort. Le freinage ABS intégrant la fonction de répartition électronique des efforts (désignée REF chez Citroën), quatre coussins gonflables (airbags) de protection frontale et latérale aux places avant font partie des éléments essentiels de sécurité. Pourquoi ne pas voir figurer dans cette liste une assistance au freinage d'urgence et un système de rattrapage de trajectoire qui équipent les hauts de gamme d'autres marques ? On note aussi que les rideaux latéraux de protection haute sont sur la liste des options. Chaque place dispose d'un aménagement de rangements dans les panneaux de portes, bacs et petits coffres fermés par un couvercle dans les accoudoirs. Les quatre vitres sont à commande électrique. Pour une question de facilité d'accès, surtout pour le conducteur, je préfère l'implantation des boutons de commande automatique et séquentielle sur les accoudoirs plutôt que sur la console centrale. Le confort est parfait sur les places avant, les assises et dossiers de sièges pourvus de bourrelets latéraux maintiennent bien le corps. En revanche les places arrière n'offrent pas le même agrément, différence qu'une suspension un peu raide ne vient pas améliorer. Le choix des tons des garnitures intérieures n'est pas non plus du meilleur cru. Au nombre des équipements mis à la disposition du conducteur figurent les commandes au volant de l'installation audio 6 HP avec lecteur laser et l'ordinateur de bord qui, en plus des informations classiques sur l'autonomie, la distance parcourue ou restant à parcourir en fonction des consommations moyennes enregistrées, dispose d'un signal d'alerte de survitesse. D'autres innovations techniques non visibles s'ajoutent à la liste des perfectionnements. C'est le cas du multiplexage du réseau électrique qui permet d'augmenter le nombre des prestations de confort et de sécurité sans surcharge de l'architecture câblée. La Xsara bénéficie ainsi du pilotage de l'éclairage intérieur, de la temporisation des feux de croisement (allumage et extinction automatique des feux en entrée et en sortie de tunnels ou zones très sombres), l'adaptation du volume sonore de la radio et la gestion intelligente des ouvrants. Si le verrouillage électrique du hayon arrière a été prévu, la condamnation automatique des portes au roulage ne semble pas avoir retenu l'attention du concepteur. L'intensité croissante de l'insécurité en zone urbaine est pourtant réelle et beaucoup d'autres constructeurs en ont pris conscience. Nous avons apprécié sur notre véhicule l'efficacité des détecteurs de proximité pour les manœuvres de marche arrière qui sont malheureusement en option. Depuis mai 2001, la Xsara reçoit un nouveau moteur diesel à injection directe, suralimenté par un compresseur à échangeur air/air à pression variable pilotée électroniquement entre 0,95 et 1,3 bar. D'une cylindrée de 1.997 cm3, le moteur HDI est équipé d'une rampe commune alimentant les quatre injecteurs sous une pression de 1.350 bars. Cette injection à gestion électronique permet d'obtenir un réglage optimal du dosage gasoil/air. Une caractéristique intéressante de ce moteur développant 110 ch à 4.000 tr/mn est sa courbe de couple, au profil "rond", qui maintient un couple supérieur à 20 daNm dès 1.250 jusqu'à 3.800 tr/mn avec une valeur maximum de 25 daNm à 1.750 tr/mn. Nous avons pu apprécier les réactions franches de cette mécanique et sa souplesse. Quel dommage que l'insonorisation ne soit pas à la hauteur. Cette mécanique est encore trop bruyante et la boîte de vitesses "chantante" en phase de décélération n'arrange pas la situation.

Une nouvelle motorisation turbo Diesel très performante

Depuis mai 2001, la Xsara reçoit un nouveau moteur diesel à injection directe, suralimenté par un compresseur à échangeur air/air à pression variable pilotée électroniquement entre 0,95 et 1,3 bar. D'une cylindrée de 1.997 cm3, le moteur HDI est équipé d'une rampe commune alimentant les quatre injecteurs sous une pression de 1.350 bars. Cette injection à gestion électronique permet d'obtenir un réglage optimal du dosage gasoil/air. Une caractéristique intéressante de ce moteur développant 110 ch à 4.000 tr/mn est sa courbe de couple, au profil "rond", qui maintient un couple supérieur à 20 daNm dès 1.250 jusqu'à 3.800 tr/mn avec une valeur maximum de 25 daNm à 1.750 tr/mn. Nous avons pu apprécier les réactions franches de cette mécanique et sa souplesse. Quel dommage que l'insonorisation ne soit pas à la hauteur. Cette mécanique est encore trop bruyante et la boîte de vitesses "chantante" en phase de décélération n'arrange pas la situation.

Dans sa version break, la XSARA dispose des commodités et d'un volume de transport avantageux pour sa catégorie. L'aménagement arrière soigné, avec une capacité pouvant évoluer modulairement de 517 à 1.512 dm3, la place en meilleure position dans sa catégorie. A quelques détails près, l'appréciation d'ensemble, surtout en matière de performances, est positive. Notre attention s'est aussi portée sur la consommation en ville évaluée légèrement supérieure à 7 litres/100 pour notre style de conduite. Pour sa part, le constructeur vante la sobriété de son modèle avec une consommation moyenne minimale de 5,8 litres/100.

Guy NICOLAS

2002-02-01