FORD Kuga 2.0 TDCi 140 Titanium 4x2

ESPACE SUV
  • Tarif contenu
  • Agrément de conduite
  • Présence d’une roue de secours (mais en option)
  • Design moins dynamique
  • Quelques remontées de vibration via l’embrayage
  • Nombreux boutons de commande

Prix : 29 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne, 2 ACT, 16 soupapes
Cylindrée 1997 cm³
Puissance maxi 140 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 32.63 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.52 m
Largeur 1.42 m
Hauteur 1.75 m

Poids

Total 1605 kg

Capacités

Coffre de 456 à 1623 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 190 km/h
0 à 100 km/h 10.60 s

Environnement

Emission CO2 139 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.70
Urbaine 6.30
Mixte 5.30
Essai 7.80

LA RENTREE DANS LE RANG

FORD avait innové il y a quelques années en agrandissant sa gamme d’un SUV compact, le Kuga. A l’époque, assez plaisant par sa ligne dynamique inspirée par le "Kinetic design", le Kuga avait séduit un certain nombre de conducteurs. Bien sûr, il était loin d’être le premier SUV sur le marché, cependant FORD avait réalisé un véhicule abouti qui lui permettait d’enrichir sa gamme. Depuis la première version, l’engouement pour les SUV n’a pas diminué et surtout chaque constructeur dispose désormais de son SUV (plus ou moins réussi bien entendu…). FORD a présenté la deuxième génération de son Kuga cinq ans après la première. Nous avons pris en main la version 4x2 (traction donc) Diesel de 136 chevaux qui devrait représenter environ les trois quarts des ventes.

Quelques changements de design

Tout comme son prédécesseur, le Kuga ne fait pas dans la demi-mesure d’un point de vue stylistique. L’ancienne version à l’allure très dynamique et sportive a laissé la place à une ligne plus pataude et moins marquée sportivement. Ce nouveau Kuga semble être rentré dans le rang au risque d’avoir une allure un peu plus passe-partout que son prédécesseur. C’est peut-être une volonté de FORD afin d’élargir son panel de clientèle. Bref, même si de profil la ligne reste très sportive, les modifications apportées sur les optiques de phare, la calandre, le hayon et la porte de coffre rendent la ligne générale moins sibylline. En résumé, nous sommes moins séduits qu’auparavant.

Aménagement en progrès

Le nouveau Kuga est un peu plus long (+8cm) que la précédente version. Il est également plus bas, plus étroit et offre le même empattement que la version "old school". Cette modification profite au coffre et aux passagers avant. Le FORD est un véhicule cinq places et à l’arrière une banquette de type 2/3-1/3 propose un espace aux jambes suffisant mais pas gigantesque. Le Kuga est un SUV compact qui n’a pas vocation à accueillir cinq grands adultes sur une longue distance ou alors des gens que vous n’aimez pas ! Au niveau de l’assise, les sièges sont très fermes, ce qui est bienvenu pour assurer une bonne longévité du véhicule mais moins agréable sur des longs trajets. Le coffre a gagné très légèrement en volume mais avec 456 litres, il reste dans la moyenne.

Multitude d’équipements mais ergonomie perfectible

 

C’est une vraie constance sur l’ensemble de la gamme FORD, la lisibilité des affichages offre aux conducteurs une multitude d’informations sur l’état du véhicule. Le tableau de bord est constitué de quatre tachymètres à aiguilles de couleur entourant un écran digital qui fournit les autres informations. Cependant le nombre de boutons sur la console centrale nuit à l’ergonomie qui aurait été parfaite sans cela. Dans les points positifs, on retiendra le bon positionnement du levier de vitesses, les sièges enveloppants, malgré leur fermeté, et une excellente visibilité extérieure.

 

La finition du véhicule d’essai était la version haut de gamme "Titanium". Celle-ci propose un grand nombre d’équipements de série. Nous citerons entre autre l’écran couleur LCD qui peut à la fois servir de GPS ou bien d’écran vidéo pour la très pratique caméra de recul, le toit panoramique ouvrant en deux parties offrant ainsi une impression d’espace et de luminosité supplémentaire (mais diminue la hauteur sous toit pour les passagers arrière). Pour égayer le voyage, il est possible de brancher un lecteur MP3. Quelques options comme l’ouverture automatique du hayon en passant le pied sous le véhicule sont pratiques (mais coûteuses 600 €).

Et la mécanique ?

 

Bien installé et bien équipé c’est bien, mais qu’en est-il de la mécanique proposée sur ce nouveau Kuga ? Tout d’abord le FORD dispose d’un ensemble de nouveaux organes mécaniques par rapport à la version antérieure. Il repose sur la plateforme C1 des C-MAX et Focus mais bénéficie de réglages de châssis spécifiques. Nous l’avons essentiellement essayé sur un parcours de type urbain et sur autoroute mais avons aussi pratiqué quelques chemins de traverse en campagne. Sur ce type de revêtements, le nouveau Kuga se montre relativement à l’aise. L’archi connu moteur Duratorq TDCi de deux litres se montre suffisamment puissant pour mouvoir correctement les 1.500 kilogrammes de la voiture, nous avons cependant constaté une légère faiblesse entre 2.000 et 3.000 tours par minute. Les amortisseurs filtrent bien les aspérités de la route. Par contre, nous avons remarqué quelques remontés de vibrations via la pédale d’embrayage et une boîte de vitesse un tantinet accrocheuse. Disons le tout net même si son gabarit et la hauteur de caisse offrent quelques capacités de franchissement, ce Kuga 4x2 n’est pas un baroudeur. Il nous faudra peut-être essayer la version à transmission intégrale pour confirmer ou infirmer cette impression.

Votre ange gardien

Nous tenions à vous faire partager l’impression d’avoir constamment un ange gardien qui vous assiste presque trop au sein de ce véhicule. En effet, ce modèle offre un ensemble d’options destinées à vous assister de façon passive ou active. Il propose également un large panel de systèmes d’aide à la conduite tels que l’Active City Stop, l’aide au maintien dans la file, le détecteur de franchissement de ligne, la reconnaissance de signalisation, la détection de vigilance du conducteur, l’éclairage intelligent et la détection des angles morts. L’Active City Stop est assez surprenant (mais efficace) à l’usage. C’est un système capable, lorsque vous vous approchez trop rapidement du véhicule qui vous précède, de freiner automatiquement le Kuga afin d’éviter une collision. Le pas de réglage de la distance est variable (choix du conducteur) et plus vous raccourcirez cette distance et plus le freinage sera soudain. Sécurisant, certes, mais perturbant car vous ne vous sentez plus maître de votre véhicule. Le système de reconnaissance de la signalisation est assez innovant : quand vous passez devant un panneau de limitation de vitesse, celui-ci est identifié par le Kuga qui affiche ensuite cette valeur sur le tableau de bord. C’est assez agréable à l’usage car si vous avez manqué le panneau, le Kuga l’a généralement vu et vous l’indiquera sur votre écran central. Vous ne pourrez plus dire à la maréchaussée "mais je n’ai pas vu le panneau ". On ajoutera aussi que le nouveau Kuga a obtenu cinq étoiles aux essais de choc Euro NCAP, avec un score de protection globale de 88 pour cent, le plus élevé de tous les SUV compacts.

FORD n’a pas résisté à l’appel de faire évoluer son SUV compact Kuga dans une version plus familiale que la précédente. La sportivité du design d’origine a laissé la place à une ligne plus commune mais qui offre aussi un espace légèrement supérieur. Certes les caractéristiques routières restent de très bon niveau et offrent même un confort supplémentaire au détriment des capacités un peu plus joueuses de la précédente version. On ne peut pas reprocher à FORD de proposer un SUV plus proche des nouvelles demandes sur ce type de véhicule. Cependant, il nous semble que l’offre de la gamme FORD est assez pléthorique pour continuer à offrir un SUV un peu plus original. Le nouveau Kuga constitue une première étape dans la gamme SUV car FORD souhaite proposer une gamme élargie en Europe. Ce nouveau Kuga sera donc suivi par un petit modèle EcoSport puis potentiellement par le Edge, un SUV plus grand et plus haut de gamme déjà commercialisé en Amérique du Nord et sur d'autres marchés. On attend de voir cela.

H. ANDRE

2013-10-16