MAZDA MAZDA3 2.2 Skyactive-D Dynamique 5 portes

ESPACE Compacte
  • Moteur performant et sobre
  • Agrément de conduite
  • Equipement généreux
  • Esthétique
  • Prix
  • Rapport encombrement /habitabilité
  • Peu de rangements
  • Visibilité

Prix : 29 000 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe par rampe commune
Cylindrée 2191 cm³
Puissance maxi 150 ch à 4500 tr/min
Couple maxi 38.75 mkg à 1800.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.47 m
Largeur 1.80 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1320 kg

Capacités

Coffre de 364 à 1263 dm³
Réservoir 51 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 210 km/h
0 à 100 km/h 8.10 s

Environnement

Emission CO2 107 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.60
Urbaine 4.90
Mixte 4.10
Essai 6.30

PERFORMANTE ET SOBRE

Chez MAZDA, le rythme de renouvellement de la "3" est rapide. Quatre ans après la première génération, la marque a commercialisé au printemps 2009 la deuxième série et vient de présenter un nouvel opus de sa berline compacte. Cette troisième MAZDA3 est proposée en France en berline cinq portes avec un choix de deux moteurs à essence 2.0 SKYACTIV-G de 120 et 165 chevaux et une motorisation Diesel 2.2 SKYACTIV-D de 150 chevaux. En décembre 2013, les prix s'échelonnent de 22.600 € à 28.300 € pour les modèles à essence et de 27.200 € à 32.400 € pour les Diesel. Nous avons essayé la Diesel 2.2 SKYACTIV-D Dynamique (deuxième niveau d'équipement sur trois) qui sera probablement la plus diffusée en France.

Grande compacte

Par rapport à la version précédente, la ligne a été élargie et abaissée, l'empattement allongé et les porte-à-faux avant et arrière raccourcis donnant à cette grande compacte un aspect râblé. Le style général est agréable avec une calandre typique de la marque encadrée par des phares effilés, un arrière court coiffé d'un becquet surplombant le hayon bombé et une ceinture de caisse haute aux flancs nervurés. Avec ses 4,46 mètres de long et 1,80 mètre de large, c'est probablement la plus grande de la catégorie, mais l'habitabilité, suffisante pour quatre adultes bien qu'un peu juste en garde au toit à l'arrière, ne se démarque pas de celle de rivales moins volumineuses. De même, le coffre avec 364 litres est plus petit que celui d'une VW Golf (380 litres - longueur 4,25 mètres) ou d'une PEUGEOT 308 (420 litres - longueur 4,25 mètres). Puisqu'on en est aux comparaisons, les tarifs pratiqués par MAZDA sont à l'image de la taille de la voiture, c'est à dire plutôt dans la fourchette haute de la catégorie. En 2.0 TDI 150, la Golf est proposée entre 28.490 € et 30.740 € et la 308 2,0L BlueHDi 150 sera affichée au deuxième trimestre 2014 entre 28.250 € et 30.350 €.

Intérieur sobre et sombre

L'intérieur de la MAZDA3 est présenté sobrement avec des matériaux et des assemblages corrects, mais l'ensemble manque un peu de chaleur. Tout est noir ou gris de la moquette à la planche de bord en passant par les sièges. Pour ne rien arranger, les surfaces vitrées sont assez réduites et les vitres arrière surteintées assombrissent encore l'ensemble ; d'ailleurs la visibilité laisse à désirer à cause des montants épais et très inclinés aussi bien à l'avant qu'à l'arrière. La planche de bord est épurée avec, en son centre, l'écran tactile multimédia surplombant les commandes de la climatisation et le bloc instrumentation ne comporte qu'un seul "compteur", un grand compte-tours renfermant un petit encart à sa base pour afficher la vitesse en digital. Heureusement que la vitesse est rappelée sur l'afficheur "tête haute", absent dans la finition de base "Elégance", car l'affichage dans le compteur n'est pas des plus lisibles. Le système multimédia se commande soit à l'aide d'une molette, à portée de main entre les sièges, soit directement par l'écran tactile, à condition que la voiture soit à l'arrêt, sécurité oblige. On tâtonne un peu au début dans le dédale des menus, mais rapidement on trouve ce que l'on cherche. Les fonctions ordinateur de bord, régulateur de vitesse et volume sonore de la radio se commandent au volant avec facilité. Encore un petit mot sur ce sujet : le GPS se programme intuitivement et s'avère réactif en fonctionnement. On est, par contre, moins satisfait en ce qui concerne les rangements. Certes la boîte à gants est assez grande et l'accoudoir central avant cache un petit espace de rangement (avec prises USB et allume-cigares), mais je n'ai pas pu mettre ma sacoche porte-papiers dans le trop petit bac de porte.

Moteur moderne

FORD s'étant désengagé du capital de MAZDA en 2010, il n'y a plus que des motorisations "maison" dans la nouvelle "3". Suivant la tradition de ce constructeur, les nouveaux groupes Skyactiv-D Diesel et Skyactiv-G à essence sont particulièrement modernes et efficaces. Le moteur Skyactiv-D détient un record mondial avec un taux de compression de seulement 14/1, très bas pour un Diesel. Fait intéressant, les motorisations Skyactiv-G elles aussi avec un rapport de 14/1, sont parmi les blocs à essence les plus comprimés. Les ingénieurs décompriment les blocs Diesel ce qui permet d'amoindrir les contraintes et d'utiliser des matériaux et des composants allégés et surcompriment les blocs à essence pour en améliorer le rendement. Ces blocs répondent déjà aux normes Euro6 exigibles en septembre 2014. Le Skyactiv-D bénéficie également d'une suralimentation à double étage garantissant une pression optimale à tous les régimes. De ce fait, avec un couple de 380 Nm à 1.800 tr/mn et une puissance de 150 chevaux à 4.500 tr/mn, ce moteur offre une plage de fonctionnement particulièrement large pour un Diesel, reprenant dès 1.300 tr/mn et acceptant de monter au-delà de 5.000 tr/mn. Accélérations et reprises sont vigoureuses et la consommation se maintient à des niveaux très acceptables, autour de 6 l/100 km sur route et autoroute et de 7 l/100 km en ville, malgré une conduite dynamique.

Plus routière que citadine

L'ensemble direction, suspensions, freins permet d'exploiter sereinement les performances de la mécanique. La MAZDA3 vire vite et à plat, bien guidée par une direction précise et bien maintenue par des suspensions fermes. Comme par ailleurs les six vitesses de la boîte sont bien étagées et agréablement commandées par un levier aux débattements courts et précis, la conduite sur routes accidentées est particulièrement plaisante. Les passagers sont quand même un peu chahutés, heureusement, tout au moins à l'avant, les sièges sont confortables et maintiennent bien le corps. Sur autoroute, la bonne insonorisation permet d'écouter la radio ou sa musique préférée dans d'excellentes conditions. En ville la situation est moins réjouissante à cause des dimensions de la caisse, presque 4,50 mètres de long, de la visibilité moyenne, merci aux radars de stationnement, et d'un rayon de braquage pas vraiment court. On apprécie par contre le système start/stop réduisant bruit et consommation à l'arrêt. Au niveau sécurité, aux désormais classiques airbags, systèmes d’antiblocage des roues au freinage (ABS), de contrôle dynamique de stabilité (DSC), d'antipatinage électronique (TCS), d'aide au freinage d’urgence (EBA), la MAZDA3 adjoint l'aide au freinage intelligent en mode urbain (SCBS) qui freine la voiture à proximité d'un obstacle, le système de surveillance de pression des pneus (TPMS) et le système d’alerte de véhicule en approche (RVM) avertissant qu'un véhicule est dans un angle mort.

La nouvelle MAZDA 3 est intéressante par son esthétique et la modernité de sa mécanique. Cet ensemble homogène procure un très bon agrément de conduite tout en maintenant la consommation à des valeurs favorables. On regrette en revanche que l'habitabilité et le coffre ne soient pas en rapport avec les dimensions extérieures et que les tarifs pratiqués soient élevés dans la catégorie.

Daniel DECHENE

2013-12-13