PEUGEOT 308 THP 155 Allure

ESPACE Compacte
  • Agrément et comportement dynamique
  • Ambiance intérieure
  • Ligne réussie
  • Qualité perçue
  • Commande de boîte perfectible
  • Place pour les jambes à l’arrière

Prix : 25 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres – 16 soupapes - Turbo à injection directe d’essence
Cylindrée 1598 cm³
Puissance maxi 155 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 24.48 mkg à 1400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.25 m
Largeur 1.86 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1165 kg

Capacités

Coffre de 420 à 1228 dm³
Réservoir 53 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 215 km/h
0 à 100 km/h 8.00 s

Environnement

Emission CO2 125 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 7.50
Mixte 5.40
Essai 6.50

BOND EN AVANT

Après de sages années tapie dans la savane, la discrète compacte du constructeur sochalien se montre conquérante et sort les griffes avec la nouvelle génération de la 308. Tous les registres ont été revus en profondeur pour affronter les fauves du marché. Fraîchement auréolée du titre de "Voiture de l’Année 2014", un nouvel essai de la voiture s’impose pour répondre à la grande question : est-ce mérité ?

 

Un petit air germanique

De loin, elle a l’allure d’une AUDI A3. L’arrière s’inspire plus de la MERCEDES Classe A de par la forme de son hayon. En se rapprochant, on découvre que la Française dispose de sa propre identité, l’honneur est sauf. Les détails stylistiques de la calandre et des feux arrière avec retour dédoublé rappellent la 208. La 308 est parfaitement dans l'air du temps. Les triples griffes rouges des feux arrière allumés complètent la signature, nous sommes bien en présence d'une lionne. Les optiques sont non seulement esthétiques mais également efficaces.

Bien campée sur ses roues de 17 pouces (en option à 510 €), elle reste confortable malgré les pneus taille basse Michelin Pilot Sport 3 (en 45 de profil). Les jantes bicolores en aluminium diamanté "Rubis" sont parfaitement assorties au gris "Artense" de la carrosserie de notre modèle d’essai. Cet ensemble dégage une certaine distinction. La ligne de la 308 s'apprécie sous tous les angles, une réussite.

Comme sur d'autres modèles du groupe PSA, le système de communication PEUGEOT Connect est disponible. Son principal atout est de proposer le fameux service d'alerte Coyote de façon intégrée. Même s'il est un peu long au démarrage, les prestations sont équivalentes à un Coyote classique, avec les contraintes de branchement en moins. Rien que pour ce service, le système en vaut la peine. Les autres applications comme le guide Michelin et Tripadvisor sont en prime. A noter également, la possibilité de basculer en mode navigation depuis une adresse trouvée via les Pages Jaunes. L’ergonomie est au rendez-vous et toutes les fonctions attendues d’un système de communication multimédia sont présentes.

Dynamique et agréable

Le comportement routier est exemplaire. Il allie souplesse et dynamisme. La 308 est vive. La direction permet de placer l’auto très précisément. Le petit volant est un régal aussi bien sur route que pour les manœuvres. L’implantation du pédalier est un peu trop reculée, sans doute pour obtenir une meilleure note au test EURO NCAP. La 308 y décroche d’ailleurs cinq étoiles. Cela oblige les grands gabarits à reculer leur siège plus que d’accoutumée et réduit d’autant la place pour le passager situé derrière le conducteur. Cet emplacement est à privilégier pour un enfant par conséquent. Le freinage est puissant. Il demande un dosage fin à basse vitesse pour éviter que les passagers ne penchent la tête en avant. 

Sous le capot, nous trouvons une version 155 chevaux du 1,6 litre, prince développé avec BMW. Il permet de disposer d’un bon équilibre entre puissance et souplesse. Le couple est bien plus généreux que sur les déclinaisons moins puissantes, mais il est surtout disponible plus tôt que sur les versions plus poussées comme la 208 GTi ou la MINI Cooper S. Cela procure à la 308 un excellent compromis bénéfique pour l’agrément de conduite. A l’arrêt, aucune vibration, à croire que l’auto est équipée d’un Stop&Start, même pas. La boîte est bien étagée mais le maniement de sa commande n’est pas des plus agréables. Sans être une motorisation à vocation sportive, le moteur répond présent lorsqu’on le sollicite. Silencieux à bas régime, la sonorité est plus présente et bien dosée dans les tours. La consommation reste modérée en comparaison des prestations délivrées. Bilan, ce 1.6 litre THP 155 représente une sérieuse alternative au Diesel si vous effectuez un kilométrage annuel dans la moyenne française, avec plus de plaisir de conduite en bonus.

Conducteur choyé

A bord, le conducteur est choyé. La conception générale se nomme i-Cockpit. Le design est épuré et le grand écran de 9,7 pouces parfaitement intégré. Oubliez la profusion de boutons de commandes diverses et savourez l’ambiance moderne et raffinée. Quelle est la recette ? La réponse se trouve du côté de l’écran tactile. Il permet d’effectuer un grand nombre de réglages comme toutes les commandes de chauffage et climatisation par exemple.

Les blocs de compteurs sont d’inspiration AUDI R8, les touches d’aluminium omniprésentes et le revêtement de la planche de bord est moussé, cela respire la qualité. Avec l’option sièges en cuir, le niveau monte encore d’un cran. Les coutures sont élégantes et le lion estampé sur chaque appuie-tête est du plus bel effet. Pour parfaite le tout, ils disposent de réglages électriques complets. Les coussins gonflables d’ajustements des lombaires sont particulièrement appréciables pour caler votre dos. Pour ce qui est de l’aptitude au voyage, aucun souci, le coffre est généreux et accessible.

Moderne et chic

La sécurité et la prévention ne sont pas oubliées sur le niveau finition Allure. Le système de surveillance d’angle mort et les airbags rideaux sont de série. Du côté des équipements de confort, c’est encore plus complet. La climatisation bi-zone est de série, tout comme la prise 220V et le démarrage mains libres. Ajoutez à cela l’option sièges en cuir à réglages électriques et fonction massante, et les voyages vont paraître trop courts. Beaucoup d’options sont très tentantes comme le toit panoramique en verre. Il ne s’ouvre pas mais procure une luminosité inégalable rideau ouvert. Rideau fermé, l’ambiance est feutrée à travers le tissu blanc opaque. Un petit plaisir à 560 € sur Allure (de série sur Feline) mais cela les vaut largement. Attention à la liste des options que vous retenez, elles peuvent être comprises dans un niveau de finition supérieur et vous alléger la note au final. Les configurateurs en ligne sont très utiles pour effectuer ce genre de simulation.

En contrepartie de la richesse des équipements, on pourrait s'attendre à une addition beaucoup plus salée. A motorisation équivalente, les Allemandes sont au bas mot 3.000 € plus chères. Ajoutez à cela un bon niveau de qualité, un moteur bien adapté et un comportement au-dessus de tout soupçon et vous obtenez une Française qui rivalise avec les Allemandes ! C'est assez rare pour être souligné. Le constat est simple, elle mérite bien son titre de Voiture de l’Année 2014 !

 

Olivier JANIAUD

2014-03-27