MAZDA 3 2.0 Skyactiv-G 120 Elégance

ESPACE Compacte
  • Conduite agréable
  • Consommation
  • Qualité de fabrication
  • Prix compétitif
  • Léger bruit d’air sur autoroute
  • Reprises en sixième

Prix : 22 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - Injection essence multi points + assistance électrique IMA
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 120 ch à 6000 tr/min
Couple maxi 21.42 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.58 m
Largeur 2.05 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 1205 kg

Capacités

Coffre de 364 à 1263 dm³
Réservoir 51 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 195 km/h
0 à 100 km/h 8.90 s

Environnement

Emission CO2 119 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 6.50
Mixte 5.10
Essai 6.10

UNE NIPPONNE LATINE ?

La nouvelle MAZDA 3 reprend les codes stylistiques KODO "l'âme du mouvement" des MAZDA 6 et du CX5. Cela se traduit par un aspect dynamique et une élégance certaine. Dans le segment des compactes, la 3 attire les regards et n’a rien à envier à ses concurrentes, dont certaines, très jolies, comme l’ALFA ROMEO Giulietta. Elle ressemble d’ailleurs à cette dernière de trois quarts arrière. Des accords existent entre MAZDA et ALFA ROMEO, et la marque italienne devrait utiliser le châssis du prochain roadster MX5 pour son futur Spider.

Des versions peu nombreuses…

Ce modèle d’essai est un 2,0 litres essence de 120 chevaux en finition Elégance, ce qui correspond à l’entrée de gamme. La MAZDA 3 Skyactiv est proposée avec trois motorisations : deux 2,0 litres essence et un 2.2 turbo Diesel. Les versions essence font 120 ou 165 chevaux. La 3 Diesel quant à elle propose 150 chevaux. Seules les versions 120 et 150 chevaux peuvent être équipées de la boîte automatique. Ces motorisations sont associées à trois niveaux de finition : Elégance, Dynamique et Sélection. Tous les moteurs possèdent une distribution par chaîne.

Mais bien finies…

Ces modèles bénéficient de la technologie "Skyactiv". Suite à la fin de la coopération entre FORD et MAZDA, les choix technologiques de MAZDA se différencient de la concurrence. Celle-ci propose des blocs de cylindrées réduites, souvent suralimentés. MAZDA utilise des blocs atmosphériques de plus forte cylindrée mais bénéficiant de nombreuses optimisations afin de réduire les consommations. Au menu : injection directe et rapport volumétrique de 14:1. Ce ratio est très élevé pour des moteurs à essence et bas pour du Diesel. Ceci permet de respecter les normes Euro 5 pour les essences et Euro 6, sans post-traitements, pour le Diesel (moins de NOx) ! Des efforts ont été faits sur les frottements aussi bien au niveau moteur que dans les éléments de transmission. Le poids a été travaillé et reste très raisonnable pour une voiture de cette taille. L’aérodynamique est soignée avec un bon Cx, d’ailleurs "les dessous" de la MAZDA 3 sont carénés.

Et techniquement intéressantes

L’équipement de la voiture est très complet. Tous les équipements utiles et nécessaires sont déjà présents sur l’entrée de gamme (connectivité multimédia, GPS,  dispositifs de sécurité ABS, DSC, TCS…. la surveillance de la pression des pneus et même de confort comme la climatisation bizone), mais les rétroviseurs ne sont pas rabattables électriquement. Les points notables proposés sur les versions supérieures sont : l’affichage tête haute (à partir de la finition Dynamique), des équipements de sécurité additionnels comme l’avertisseur de changement de file, les phares directionnels et le cuir sur la version Sélection. La monte pneumatique progresse également et passe de 16 pouces en finition Elégance à 18 pouces sur les finitions supérieures, excepté pour le modèle 165 chevaux qui est chaussé en 18 pouces de manière permanente.

JINBA ITTAI : l'osmose entre le véhicule et son conducteur

La position de conduite tranche avec la mode "monospace", l’assise est basse et l’on fait corps avec la voiture. Le seul bémol concerne les instruments de bord dont certains sont de dimensions un peu réduite, notamment le compte-tours, ce qui reste de l’ordre du détail. L’assimilation des dimensions de la voiture prend un peu de temps, les limites sont un peu difficiles à cerner une fois installé dans le poste de conduite car l’auto demeure assez large et le capot assez long. La voiture est grande et spacieuse pour le segment ; cinq personnes peuvent y prendre place sans difficulté. Le coffre est pratique et le seuil d’une hauteur réduite ce qui en facilite le chargement. Les assemblages respirent la qualité. Aucun bruit parasite n’est apparu pendant l’essai, excepté un léger bruit d’air au niveau du toit sur autoroute. Le volant est revêtu de cuir ce qui est d’un contact plaisant.

Quand on arrive en ville…

Le moteur est silencieux, avec un système Start/Stop rapide. La boîte de vitesses n’accroche pas, les débattements sont courts et les verrouillages fermes. C’est agréable. La suspension est ferme sans excès, les gendarmes couchés sont absorbés en douceur. La voiture braque bien pour sa taille.

…et lorsque l’on en sort

Le moteur de la MAZDA 3 Skyactiv G 120 a exactement la même courbe de couple et de puissance que le modèle 165 chevaux jusqu’à 4.000 tr/mn. La puissance est limitée à 120 chevaux sur le modèle de base entre 4 et 6.000 tr/mn. La différence ne doit donc se sentir qu’au-dessus de ce régime, qu’il est bien rare de dépasser si l’on respecte les limitations de vitesse.

Une pression un peu insistante sur l’accélérateur provoque une accélération correcte, certes pas au niveau d’une sportive, mais permet d’envisager des dépassements ou des trajets autoroutiers sans aucun problème. Le moteur est "plein" et aucun creux n’est à déplorer comme cela peut arriver sur des groupes plus petits et suralimentés. La sixième est longue : à 130 km/h, le moteur ne tourne qu'à un peu plus de 2.500 tr/mn. Un besoin de reprise lorsque l'on est ce rapport imposera toutefois de rétrograder. On ressent même un léger "coup de pied au derrière" si on exploite les intermédiaires. Cette version de début de gamme n’est donc pas sous-motorisée. Le freinage, puissant, est assuré par quatre disques de bonne taille avec une attaque à la pédale bien franche.

Côté consommation, l’essai a débuté en ville et dans les embouteillages. Il s’est poursuivi par des petits trajets urbains. Dans ces conditions, l’ordinateur de bord affichait une consommation moyenne de 7,8 l/100 km. En roulant quelques dizaines de kilomètres sur route et autoroute, à une allure réglementaire, la consommation moyenne est vite passée en dessous de 7 l/100 km. A la fin de l’essai la distance parcourue était de 224 km et le volume d’essence remis dans le réservoir de 13,6 litres, soit un très honorable 6,1 l/100 km. Sur un parcours routier, une moyenne inférieure sera réalisable sur route aux allures légales. 

La nouvelle MAZDA 3 Skyactiv-G, très réussie, est une bonne alternative au Diesel. Elle offre une consommation à peine supérieure et un coût d’achat sensiblement inférieur (de 4 à 5.000 €). La dotation de série est généreuse, par contre la politique d’option est limitée. Le cuir impose de passer à la version Sélection ou de faire appel à un sellier.

Didier ROGER

2014-04-30