INFINITI Q50 S Hybride

ESPACE HYBRIDE
  • Vitrine technologique
  • Performances
  • Double écran 16/9
  • Ligne sportive
  • Coffre amputé par batterie
  • Prix conséquent en version hybride

Prix : 63 130 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type Hybride V6 essence / électrique Injection essence / batterie Li-ion
Cylindrée 3498 cm³
Puissance maxi 364 ch à 0 tr/min
Couple maxi 54.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.80 m
Largeur 1.82 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1825 kg

Capacités

Coffre de 400 à 0 dm³
Réservoir 70 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 250 km/h
0 à 100 km/h 5.10 s

Environnement

Emission CO2 144 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.10
Urbaine 8.20
Mixte 6.20
Essai 7.90

LUXUEUSE ET PERFORMANTE

Derrière l’emblématique FX30 qui arpente nos routes depuis de nombreuses années déjà et dont l’appellation est désormais QX70, INFINITI continue à déployer son offre sur le marché français  et c’est au tour de la Q50 de venir grossir les rangs de la gamme. La Q50 s’attaque au marché des flottes d’entreprise et s’inscrit donc en concurrente des BMW Série 3 ou autre AUDI A4. Si le gros du volume devrait s’écouler autour de la motorisation Diesel, pour cette première prise en main, nous nous sommes vus confier le fleuron de la gamme, à savoir la version Q50 S Hybrid équipée d’un moteur essence V6 de 3,5 litres de cylindrée couplé à un moteur électrique, le tout développant la bagatelle de 364 chevaux et abattant le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes ! Mais c’est aussi sous le capot mais pas du côté du moteur que se cache la réelle innovation… un peu de patience et vous découvrirez de quoi il s’agit !

Sportive dans sa ligne

Dans cette version S, l’INFINITI Q50 affiche haut et fort sa sportivité et ses lignes sont tout simplement splendides… Moins "bodybuildée" que sa grande sœur la Q70, la Q50 dispose d’un bouclier avant agressif, de lignes tendues et dans lesquelles les grandes optiques viennent parfaitement s’intégrer, bénéficiant d’une signature spécifique grâce aux LED, signature que l’on retrouve également sur les feux arrière ! A n’en pas douter, nous sommes face à un modèle Premium qui affiche ses prétentions et lorgne clairement vers des concurrentes allemandes un peu plus "sages" et "sobres" en termes de design… Approche culottée mais qui n’est pas pour nous déplaire et qui en tout cas séduit, à en croire les nombreux regards croisés sur le bord des routes empruntées.

Accueillante dans son habitacle à un détail près !

Lorsque vous ouvrez la porte, le siège conducteur reculé vous permet d’accéder à l’espace "conducteur" très accueillant et dont les sièges à mémoire aux multiples réglages vous permettent de trouver tout de suite la position de conduite la plus confortable qui soit !

Le tableau de bord est constitué d’une "double vague" et la section centrale asymétrique permet au conducteur de disposer d’un espace privilégié et pensé autour de lui, afin que toutes les commandes soient orientées vers lui pour une utilisation optimale.

Une des grandes nouveautés apportée par la Q50 est la présence, non seulement d’un écran tactile de grande dimension – ce qui est somme toute désormais courant – mais d’un double écran tactile. Le contenu et les fonctions figurant sur l’écran supérieur comprennent les applications les plus fréquemment utilisées, en particulier les cartes de navigation. Les autres fonctionnalités sont reportées sur l’écran inférieur. Il faut avouer qu’à l’usage, ce double écran est une vraie trouvaille et on se demande même pourquoi la concurrence n’en est pas encore dotée… En utilisation courante, vous conservez l’affichage du GPS en permanence, ce qui a le don d’éviter de se perdre, si un message vient s’afficher pour vous signaler un évènement, puisque celui-ci se produira sur l’écran du bas ! Il suffisait d’y penser.

Le seul hic et il est malheureusement de taille, concerne la contenance de la malle réduite à la portion congrue (400 litres) afin d’y loger l’unité de contrôle du système hybride et le nouveau pack de batteries condamnant par la même occasion la banquette fractionnable 1/3 – 2/3 dont disposent les autres modèles de la gamme. Partir en famille avec enfants et bagages relève alors de la quadrature du cercle !

Performante dans sa motorisation

Comme le clame depuis déjà longtemps INFINITI pour les clients à la recherche de la performance absolue, l’hybride conjugué à un moteur essence est certainement la proposition la plus efficiente du marché. Comme le déclare si bien Fintan Knight (Vice President d’INFINITI) : "il s’agit du nouveau turbo des moteurs essence"… Et pourtant le système "Direct Response", intervient différemment du turbo qui provoquait le fameux "coup de pied au …" dont les modèles RENAULT 21 Turbo ou SAAB 900 en étaient les plus dignes représentantes. Nous étions dans les années 90… Un quart de siècle plus tard, les choses ont un peu changé, et si les conducteurs sont toujours sensibles à la sportivité et à la performance, ils sont aussi soucieux de l’environnement ! Avec son renfort électrique qui applique du couple supplémentaire lorsque le conducteur sollicite le véhicule, le système "Direct Response" répond de manière intelligente aux deux souhaits de sa clientèle. Avec son couple généreux à la mise en mouvement, et sa belle motorisation essence V6, la Q50 abat ainsi le 0 à 100 km/h en 5,1 secondes, de quoi faire pâlir quelques références sportives en la matière ! Mais cette technologie hybride sait également vous transformer cette sportive rageuse en une docile berline de ville quand la technologie électrique prend le relais avec une plage zéro émission étendue.

Accrocheuse dans son comportement

Pour être une sportive accomplie, il faut certes une belle ligne, une motorisation de haut niveau mais il faut aussi savoir être à la hauteur dès que la route est plus sinueuse et que le conducteur décide d’être plus exigeant avec sa monture !

La Q50 est disponible en version 4 roues motrices mais aussi en simple propulsion… C’est cette dernière version que nous avons eu le plaisir de tester pour vous ! La motorisation est couplée à une boîte de vitesses automatique à sept rapports et avec une intelligente commande d’embrayage double.

Nous avons donc enfilé virtuellement notre combinaison de pilote sur les petites routes de la Vallée du Vexin (les connaisseurs apprécieront) pour apprécier les qualités dynamiques de notre monture. Après avoir basculé en mode séquentiel la boîte automatique, tout se passe autour du volant puisque deux palettes sont disposées de part et d’autre afin de garantir un maximum d’efficacité et de concentration lorsque la route commence à tourner.

Au-delà des accélérations franches que propose la Q50, nous avons apprécié sa sportivité sur ces petites routes sinueuses et parfois un peu piégeantes ! Le couple fantastique disponible sur tous les rapports vous permet de garder un rythme soutenu, la direction ultra précise vous permet d’inscrire la voiture dans toutes les courbes avec une facilité déconcertante, et le freinage mordant est là pour venir à votre secours si vous vous êtes un peu trop laissés emballer par la facilité et le côté joueur du véhicule. C’est un vrai régal, d’autant que les ingénieurs de la marque se sont également penchés sur la ligne d’échappement qui offre une mélodie rageuse bien en rapport avec les circonstances du moment. Un pur moment de plaisir…

Attachante dans ses aides à la conduite

Si la sportivité de la Q50 nous a séduits, elle ne doit pas faire oublier que cette INFINITI est avant tout taillée pour la route et dispose à ce titre de beaux atouts dans son jeu ! Ce sont les aides à la conduite que nous avons particulièrement appréciées et qui rendent la vie si facile. Depuis le régulateur de vitesse intelligent qui d’adapte à la vitesse du véhicule qui vous précède, en passant par le système de détection d’obstacle en marche arrière qui prend la main sur le freinage pour stopper le véhicule si nécessaire, c’est sans nul doute l’Active Lane Control qui remporte les suffrages. En français dans le texte, le contrôle actif de sortie de voie est le système le plus sophistiqué du marché puisqu’il agit directement sur la direction, là où les autres véhicules concurrents agissent sur l’ESP pour appliquer un freinage sélectif modifiant la trajectoire du véhicule. Equipé d’une caméra située sous le rétroviseur central, le système détecte la voie sur laquelle le véhicule se trouve et procède aux ajustements nécessaires.

Innovatrice dans sa technologie

Mais le meilleur reste à venir, car si le système agit sur la direction, vous ne ressentez rien au volant… Comment cela est-il possible ? Tout simplement parce que la Q50 dispose d’une innovation majeure avec son système "Steer by wire" : fini la colonne de direction classique et place, comme dans l’aéronautique, à la liaison électrique et aux calculateurs ! En fait, la colonne de direction est toujours présente mais simplement en cas de défaillance des trois calculateurs – là aussi comme pour les avions le système est triplé - et les trois modules de contrôle électronique distincts effectuent les calculs simultanément pour plus de sécurité ! Au-delà de la suppression des remontées mécaniques dans le volant, cette nouvelle direction adaptative apporte plus de précision (ce qui corrobore les impressions ressenties en conduite sportive), mais permet aussi d’adapter les réglages en fonction des conditions de circulation. Ainsi la direction se paramètre sur un écran tactile intégré au sélecteur de mode de conduite. Plus dure sur autoroute, plus fine sur une route de montagne ou plus souple dans une manœuvre en ville, la direction s’adapte à toutes les situations grâce à plusieurs modes préréglés et faciles à mettre en œuvre !

Vous l’aurez compris, on prend vite goût à ces assistances actives et le plaisir de conduite n’est pas aseptisé comme on aurait pu le craindre mais permet, au contraire, de bénéficier du meilleur du véhicule, tout en réduisant les risques et les désagréments…

Il y aurait encore beaucoup à dire sur cette Q50 et sur la philosophie INFINITI qui accompagne chaque propriétaire pour lui apporter personnalisation et service à la demande, comme en témoigne "l’INFINIT In Touch"… Mais comme il faut savourer et découvrir une INFINITI par petites touches, nous vous donnons rendez-vous dans notre prochain essai plus "sage" de la version 2.2 Diesel pour faire plus ample connaissance avec les petites attentions que le constructeur a concoctées.

En effet, cet essai était avant tout dédié à la sportivité et à la performance, et sur ce plan la version hybride de la nouvelle INFINITI Q50 remplit parfaitement son jeu avec un châssis très sûr, un habitacle accueillant et chaleureux, une motorisation étonnante et une sécurité omniprésente ! Commercialisée à partir de 53.720 €, la Q50 exigera de faire quelques efforts supplémentaires et d’opter pour les packs optionnels qui s’avèrent très utiles ! Ainsi équipée de toutes les options proposées, la Q50 S Hybrid s’affiche à 63.130 € ce qui limitera, de facto, sa diffusion, mais qui, après avoir ravi l’essayeur que je suis, fera également quelques heureux propriétaires chanceux, et fortunés !

Fabrice DUMAS

2014-05-15