VOLKSWAGEN Golf Sportsvan

ESPACE Break compact
  • Golf monospace
  • Consommations
  • TDI 110 à la peine

Prix : de 20 490 € à 33 390 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 16 soupapes - turbo Diesel injection directe, filtre à particules
Cylindrée 1968 cm³
Puissance maxi 150 ch à 3500 tr/min
Couple maxi 32.00 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.34 m
Largeur 1.81 m
Hauteur 1.58 m

Poids

Total 1474 kg

Capacités

Coffre de 500 à 1520 dm³
Réservoir 50 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 212 km/h
0 à 100 km/h 9.00 s

Environnement

Emission CO2 112 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.00
Urbaine 5.00
Mixte 4.00
Essai 0.00

PLUS DE PLUS

Dans la famille Golf, je voudrais le monospace. Bonne pioche, il est en vente en juin 2014 et a pour mission de renforcer l’offre du best-seller de VW. Le segment était déjà occupé par la Golf + sur base de Golf V accommodé ensuite à la sauce VI et par le plus grand Touran. Mais comme VW veut marquer un tournant avec l’ancienne génération, le monospace Golf VII ne s’appelle plus + mais Sportsvan. Présentée au dernier Salon de Francfort, la Golf Sportsvan veut donner plus que la +, le choix de son nom en dit déjà long…

+

La Golf Sportsvan est avant tout une Golf par son style extérieur. La ligne monospace donne de la hauteur à la voiture, et la conduite en position haute est bien évidemment un des critères de choix de cette nouvelle venue. Les optiques du monospace sont inversement biseautées en comparaison avec la berline, laissant encore plus de place à la calandre dont les barrettes ont été chromées. Le côté plus statutaire est affirmé, un autre critère de choix sans doute. Les antibrouillards avant reprennent le même biseau dans la continuité des phares ; les designers ont cultivé le côté sport du patronyme. L’arrière est assez vertical, c’est bon pour le volume, emportant les doubles feux typiquement Golf VII. La touche sportive (toujours pour assurer le nom), est donnée par le béquet de toit et les deux spoilers verticaux encadrant la vitre du hayon. Le profil est souligné par cette nervure horizontale, passant par les poignées et ceinturant la caisse, une bonne idée "empruntée" à la cousine SEAT Leon. La petite vitre de custode est également bienvenue pour alléger le style et faciliter la vision vers l’arrière.

Le style donne du volume à la Sportsvan alors que celle-ci ne mesure que 4,34 mètres soit respectivement quatorze et onze centimètres de plus que la Golf + et la Golf VII berline. Elle se place à six centimètres du Touran, avec un risque fort de cannibalisation avec ce dernier qui, l’âge aidant, pourrait souffrir en attendant son successeur prévu pour 2015. Rappelons que le Touran a un volume de coffre plus grand et offre sept places, le futur modèle devrait être plus long afin de jouer son plein rôle de Grande Golf Sportsvan à l’image de ses concurrents français. D’ailleurs la Sportsvan est dans l’exact gabarit des PEUGEOT 3008 ou RENAULT Scenic.

x

Je ne surprendrai personne en disant que l’intérieur de la Sportsvan est orienté van. L’assise plus haute, la bonne position de conduite face à un grand pare-brise classique (non panoramique) militent pour cette Golf. Pour la part panoramique, il faut opter quel que soit le niveau, pour le toit du même nom (environ 1.200 €). Pour ce prix, il est largement ouvrant et donne une super ambiance dans la voiture. Dans ce domaine, on est bien dans une Golf, donc dans un habitacle sérieux et sérieusement agencé. Rien ne dépasse, tout est "propre, net et sans bavure". C’est aussi pour cela qu’on achète une Golf et la Sportsvan ne déroge pas à la règle.

Alors quid du van ? VW a prévu la modularité d’un monospace avec une banquette modulable, des sièges inclinables et coulissant de façon indépendante sur dix-huit centimètres. Selon le niveau, les tablettes aviation habillent les dossiers des sièges avant. Et en cas de besoin de volume, le coffre offre au minimum 500 litres (sous tablette) et au maximum 1.520 litres. Le repli des dossiers des sièges arrière est simple, laissant un plancher quasi plat. Le maniement du fond de coffre est tout aussi simple pour régler deux hauteurs de chargement. Une autre astuce déjà mise en œuvre par SKODA profite au Sportsvan, en l’occurrence le rangement du cache-bagage dans le plancher. Classique aussi moyennant quelques euros, le rabat du dossier du passager avant (en option) permet de charger des objets mesurant jusqu’à 2,5 mètres. Dernier bénéfice, le monospace multiplie les rangements avec des tiroirs sous les sièges avant, le bac fermé en sommet de planche de bord, une grande boîte à gants etc… Il n’y a bien que les trappes dans le plancher qui manquent à l’appel.

-

La réduction de poids a également été appliquée sur la Sportsvan pour réduire la consommation. La VW est évidemment construite sur la récente plateforme MQB de la berline et profite d’ailleurs d’un empattement allongé de cinq centimètres. En termes de motorisations, on est plus sport ou plus van selon le choix du moteur. L’offre essence ne se cache plus car moins gourmande en carburant. De plus, aucun des TSI n’est pénalisé par un malus écologique et les consommations sont très raisonnables. VW a pris dans sa banque le petit TSI de 85 chevaux et le plus puissant 1,4 litre donnant 125 et 150 chevaux. Signe du changement de mentalité, le TSI 125 est proposé aux professionnels dans les versions Business de la gamme. Mais le Diesel reste prépondérant dans les critères d’achat, ce qui nous permet de retrouver nos habituels TDI. Autant le TDI 110 respire bien dans la Golf berline, autant il est plus à la peine dans la Sportsvan quand la route n’est plus plate. On comprend pourquoi la boîte mécanique ne compte que cinq rapports. Moins agréable en conduite sur des terrains plus accidentés, il reste toujours sobre avec 5,3 litres en moyenne donnés par l’ordinateur de bord. Si votre budget vous alloue un peu plus de 2.000 € supplémentaires, le TDI 150 sied bien mieux à la voiture et je ne suis pas du genre à pousser automatiquement vers les grandes puissances. En revanche, si le budget de tout à l’heure peut encore ajouter 1.600 € pour la boîte à double embrayage DSG alors l’union TDI 150 + DSG 6 est sacrée. Cette même boîte est associable avec le TDI 110 et les deux TSI les plus puisants. Comme son frère, le TDI 150 est un modèle de sobriété et de discrétion avec une consommation similaire sur les mêmes petites routes corses.

Tous les moteurs sont associés à la "BlueMotion Technology" qui consiste en un "Start-Stop" et la récupération de l’énergie au freinage et en décélération. Dans le même ordre d’idée, les TDI sont équipés d'un filtre à particules. Pour rester dans la technologie, les Golf Sportsvan proposent les mêmes systèmes que le reste de la famille tels que le détecteur de fatigue (en série) et le système de freinage anti-multicollision (en série aussi). Le régulateur de distance, la lecture des panneaux, l’éclairage intelligent qui permet de rester en phares, le "Park Assist" ou le maintien de trajectoire sont accessibles en option selon le niveau. La nouveauté concerne le détecteur d’angle mort qui est désormais actif en quittant une place de parking en marche arrière.

:

La gamme Sportsvan est semblable à celle de la Golf avec les trois niveaux de finition habituels auxquels s’ajoutent les deux niveaux Business pour les professionnels. La Sportvan demande environ 1.700 € de plus que la berline (et 900 € de plus que le break). En finition intermédiaire "Confortline" et avec le TDI 110, la Golf se paie 28.000 €. Pour le prix, la voiture est dotée d’une climatisation automatique, de jantes en alliage de seize pouces et de radars de stationnement. La liste est plus longue. Le niveau d’entrée, 2.000 € moins cher, donne tout de même le minimum vital comme une climatisation manuelle et un régulateur de vitesse, à condition de ne pas choisir les puissances élevées. C’est à peu près ce même montant qui sépare notre "Confortline" du haut de gamme "Carat" qui, avec sa dotation généreuse, met la version TDI 150 en boîte mécanique à 32.000 €

VW poursuit la multiplication des Golf (et ce n’est pas fini) ! La robe monospace de la Sportsvan est maintenant disponible effaçant l’ancienne Golf + au profit d’une Golf VII plus dynamique. Reprenant les recettes de modularité propre à un monospace, la Sportsvan est une sérieuse concurrente, auréolée de son blason et de son nom, aux stars françaises du moment…

Philippe NIOLLET

2014-06-23