HONDA Accord Coupé 3.0 V6

ESPACE COUPE
  • Volupté et performances du V6
  • Confort et habitabilité
  • Bon rapport prix / équipements
  • Consommation et autonomie
  • Lignes générales banales
  • Boîte de vitesses manuelle non disponible sur V6

Prix : 33 615 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 6 cylindres en V 24 soupapes essence
Cylindrée 2997 cm³
Puissance maxi 200 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 265.00 mkg à 4700.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.76 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.40 m

Poids

Total 1465 kg

Capacités

Coffre de 0 à 467 dm³
Réservoir 65 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 225 km/h
0 à 100 km/h 8.50 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 8.20
Urbaine 15.00
Mixte 10.70
Essai 0.00

Un bel inconnu

Le Coupé Accord V6 est la première HONDA entièrement conçue et produite aux Etats-Unis. Il n'a aucun élément commun avec la berline Accord commercialisée en Europe et constitue bien au contraire une réalisation totalement originale, même s'il partage certains éléments, tels que la plate-forme, les blocs optiques ou les poignées de porte, avec l'Accord américaine. Ce coupé 5 places est proposé en Europe dans sa dernière édition. Sa diffusion en France est encore très limitée, il ne manque pourtant pas d'atouts, mais ses concurrents européens, très réussis et bien implantés, sont évidemment un très sérieux obstacle à sa réussite commerciale de ce côté-ci de l'Atlantique. Ce coupé est disponible sur le marché français en deux motorisations : un quatre cylindres développant 147 chevaux et équipé d'une boîte manuelle et un six cylindres développant 200 chevaux avec une boîte de vitesses automatique (obligatoire). Malgré des lignes relativement fluides, les dimensions de ce coupé (près de 4,80 mètres de long) lui donnent une allure plutôt massive, accentuée par une carrosserie assez basse.

Moteur système VTEC

Le moteur du Coupé est un six cylindres en V de 3 litres de cylindrée à technologie VTEC, abréviation de "Variable valve Timing and lift Electronic Control". Ce système de distribution variable permet d'augmenter à la fois le couple à bas régime et la puissance maximale à haut régime, en agissant sur le temps d'ouverture et la levée des soupapes. A bas régime et faible charge, l'une des soupapes d'admission de chaque cylindre reste inactive. Il en résulte un étranglement qui contraint l'air à entrer dans le cylindre à haute vitesse et en produisant une forte turbulence. Le mélange air-carburant est plus homogène, ce qui améliore la combustion et donc le couple à bas régime. Lorsqu'une puissance supérieure est exigée, les deux soupapes d'admission s'ouvrent et le volume d'air aspiré augmente. Les basculeurs qui équipent ce système de distribution sont montés sur roulement à aiguilles pour un minimum de frictions. Outre le système VTEC, HONDA a eu recours à plusieurs technologies élaborées pour répondre en particulier aux normes antipollution les plus sévères et à une réduction très notoire du bruit de fonctionnement par l'adoption d'un nouveau système d'échappement à double sonde. Il en résulte un moteur d'une douceur exceptionnelle et d'une discrétion étonnante. La mécanique tourne en silence, quel plaisir ! Si le gabarit du Coupé Accord est plus adapté aux grands espaces américains qu'aux villes européennes, il est par contre gage d'une très bonne habitabilité tant pour les passagers à l'avant que pour ceux de l'arrière où la garde au toit atteint encore 92,5 cm. Ces passagers chanceux voyagent dans un intérieur confortable, tout garni de cuir et d'un luxe assez discret. Les sièges avant sont chauffants et réglables verticalement, celui du conducteur bénéficie de réglages électriques. Le coffre assez volumineux permet de ranger de nombreux bagages. Le Coupé HONDA se conduit avec une facilité étonnante aidé en cela par une boîte de vitesses automatique à quatre rapports. Evidemment, dans le trafic urbain, le véhicule est un peu encombrant et se faufiler n'est pas son fort. Mais son rayon de braquage, l'efficacité de sa direction assistée et une bonne visibilité facilitent grandement les manœuvres dans cet environnement. Le Coupé Accord ne demande qu'à avaler de grandes distances d'autoroutes ; n'est-il pas d'abord conçu pour cela ? On roule vite, très vite même, dans d'excellentes conditions de confort et de silence. Les routes sinueuses lui conviennent moins bien, surtout si leur revêtement n'est pas régulier, mais sans jamais être difficiles à négocier. La boîte automatique, imposée, à la mode des Etats-Unis, fonctionne bien et sans à-coups, mais elle manque un peu d'assaisonnement à l'européenne. Dommage qu'elle ne dispose pas d'un cinquième rapport (encore trop rare il est vrai) et du mode séquentiel. Un autre regret, c'est évidemment son appétit en carburant. Même en ayant le pied droit aussi léger que possible, la consommation minimale est toujours au dessus de 10 l/100 km. Pour finir, quelques lacunes d'équipement, comme l'absence au tableau de bord de témoin d'allumage des feux de croisement et un autoradio banal, sont peu en rapport avec le niveau d'ensemble de l'auto.

Silence on tourne

Outre le système VTEC, HONDA a eu recours à plusieurs technologies élaborées pour répondre en particulier aux normes antipollution les plus sévères et à une réduction très notoire du bruit de fonctionnement par l'adoption d'un nouveau système d'échappement à double sonde. Il en résulte un moteur d'une douceur exceptionnelle et d'une discrétion étonnante. La mécanique tourne en silence, quel plaisir !

Coupé, mais quatre vraies places

Si le gabarit du Coupé Accord est plus adapté aux grands espaces américains qu'aux villes européennes, il est par contre gage d'une très bonne habitabilité tant pour les passagers à l'avant que pour ceux de l'arrière où la garde au toit atteint encore 92,5 cm. Ces passagers chanceux voyagent dans un intérieur confortable, tout garni de cuir et d'un luxe assez discret. Les sièges avant sont chauffants et réglables verticalement, celui du conducteur bénéficie de réglages électriques. Le coffre assez volumineux permet de ranger de nombreux bagages.

Conduite détente

Le Coupé HONDA se conduit avec une facilité étonnante aidé en cela par une boîte de vitesses automatique à quatre rapports. Evidemment, dans le trafic urbain, le véhicule est un peu encombrant et se faufiler n'est pas son fort. Mais son rayon de braquage, l'efficacité de sa direction assistée et une bonne visibilité facilitent grandement les manœuvres dans cet environnement.

Le Coupé Accord ne demande qu'à avaler de grandes distances d'autoroutes ; n'est-il pas d'abord conçu pour cela ? On roule vite, très vite même, dans d'excellentes conditions de confort et de silence. Les routes sinueuses lui conviennent moins bien, surtout si leur revêtement n'est pas régulier, mais sans jamais être difficiles à négocier.

Quelques regrets

La boîte automatique, imposée, à la mode des Etats-Unis, fonctionne bien et sans à-coups, mais elle manque un peu d'assaisonnement à l'européenne. Dommage qu'elle ne dispose pas d'un cinquième rapport (encore trop rare il est vrai) et du mode séquentiel. Un autre regret, c'est évidemment son appétit en carburant. Même en ayant le pied droit aussi léger que possible, la consommation minimale est toujours au dessus de 10 l/100 km. Pour finir, quelques lacunes d'équipement, comme l'absence au tableau de bord de témoin d'allumage des feux de croisement et un autoradio banal, sont peu en rapport avec le niveau d'ensemble de l'auto.

Ce Coupé HONDA remporte beaucoup de succès outre-Atlantique où il a été conçu parce qu'il répond bien aux goûts et aux moyens de la clientèle locale. Ses lignes manquent un peu d'élégance et de légèreté et son gabarit ainsi que sa consommation le pénalisent par ici. Il mérite pourtant bien mieux que cette trop rare présence sur nos routes, eu égard à ses qualités de finition, de confort, d'insonorisation, de son équipement de série complet et d'un prix de vente très raisonnable. Ce sont de bons arguments que retiendra l'amateur du discret ronronnement d'un 6 cylindres et de belles (nippo) américaines.

Jean-Pierre LAURAIN

2000-06-01