PEUGEOT 108 Allure Top ADML 1.2 VTi 82

ESPACE Citadine
  • Bouille sympathique
  • Niveau d’équipement
  • Toit ouvrant en toile
  • Ensemble moteur/BVM
  • Pas de roue de secours, ni de cric
  • Vitres arrière entrouvrables

Prix : 15 910 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres en ligne, 12 soupapes, en position transversale à Injection multipoints
Cylindrée 1199 cm³
Puissance maxi 82 ch à 5750 tr/min
Couple maxi 11.80 mkg à 2750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.48 m
Largeur 1.62 m
Hauteur 1.46 m

Poids

Total 865 kg

Capacités

Coffre de 196 à 780 dm³
Réservoir 35 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 10.90 s

Environnement

Emission CO2 99 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 3.70
Urbaine 5.40
Mixte 4.30
Essai 0.00

VERSION PLUS MUSCLEE

Parmi le trio formé par la C1, la TOYOTA Aygo et la 108, seules la PEUGEOT et la CITROËN sont actuellement proposées avec le moteur de 82 chevaux. Eu égard au poids de la 108, cette puissance paraît suffisante pour lui permettre de s’éloigner des villes sans peine. Avec son nouveau dessin plutôt bon chic bon genre, sa couleur beige "Aïkinite" fort séduisante et son intérieur cuir noir Mistral qui habille les quatre sièges, notre version d’essai a tout pour séduire. Alors, est-elle réellement ce qu’elle prétend être, saura t’elle nous satisfaire, via sa présentation, ses équipements, et son utilisation en ville comme sur route ? C’est à cette question que nous allons tenter de répondre au travers de nos constats. 

Présentation

Avec son nouveau design très typé PEUGEOT, il est clair que la nouvelle 108 vue de face donne l’impression d’être plus qu’une micro-citadine. Son "look" à l'avant se rapproche de celui de la 2008 avec le décrochement du dessin des phares en partie basse. Les éléments chromés sont nombreux et donnent l’impression d’avoir affaire à une voiture  luxueuse. Vue latéralement, la 108 ne perd rien avec sa baguette chromée qui s’étire en plusieurs éléments du phare avant jusqu’à la porte arrière. A noter le raccord d’extrémité de baguette sur la porte arrière réalisé avec soin. Les jantes en aluminium bi-ton peintes apportent un complément non négligeable à cette perception. Les coques de rétroviseur et les poignées de portes également chromées donnent la touche finale. PEUGEOT n’a pas cru bon de protéger les portes des coups avec des baguettes de protection, fussent-elles couleur carrosserie pour éviter de perturber l’allure générale de son bébé 108. L’arrière est beaucoup plus sobre car seuls les logos de marque et de modèle sont chromés. Le noir s’invite amplement avec cette porte de coffre entièrement vitrée qui s’étire vers le bas entre deux feux imposants qui, toutes griffes dehors, portent bien haut leur filiation PEUGEOT. Cette vitre de coffre sur-teintée ne choque guère puisque qu’elle forme un tout avec la toile noire du toit ouvrant et les vitres latérales arrière qui le sont également.

A bord, l’ambiance est cosy avec ses sièges en cuir, les inserts couleur carrosserie sur le tableau de bord et les contre-portes. La touche noire brillante, qui devient le standard d’habillage sur les citadines, est également présente ici. De mon avis, ce n’est pourtant pas l’élément imparable, car trop sensible aux marques de doigts lors des manipulations, même si les doigts doivent normalement se poser sur les boutons de commande ou l’écran tactile, ou encore les parties en cuir du volant. La 108 est une stricte quatre places, merci au passage aux concepteurs de ne pas avoir cherché à en faire une hypothétique cinq places. Côté coffre, l’habillage est sobre et proprement réalisé. Sous le capot moteur, tout est relativement bien rangé et les accessibilités sont correctes. La touche finale de cette présentation concerne l’essuie-glace avant unique, monté sur triangulation afin d’optimiser la surface de balayage. Eu égard à tout cela, notre 108 est plutôt bien placée en termes de présentation.

Equipements

En finition Allure, notre 108 est déjà très cossue. Au premier coup d’œil apparaissent les touches de chrome et de noir sur la teinte de la carrosserie, ainsi que sur les jantes aluminium baptisées Thorren. Les projecteurs antibrouillard, les vitres arrière sur-teintées réservées à la version Féline, mais proposées aussi à cette version Allure Top soulignent cette impression. A l’intérieur, la 108 apparaît également cossue avec son volant et son pommeau de levier de vitesses recouverts de cuir clair. Le cuir bi-ton rappelant quelque peu la teinte carrosserie habille les deux sièges intégraux avant, l’assise, les dossiers séparés et les appuie-tête rapportés à l’arrière. Chauffants à l’avant uniquement, ils laissent les passagers arrière réchauffer eux-mêmes le cuir froid avec leur postérieur, ici comme chez bien d’autres constructeurs. Côté média, la 108 bénéficie en version Allure d’un bel écran sept pouces. Ici, pas de GPS, mais une fonction appelée "Mirror Screen". En clair, cette fonction permet de connecter son Smartphone et de bénéficier des fonctionnalités de son portable sur l’écran tactile, dont le GPS, les morceaux de musiques enregistrés, etc.. Les fonctions doivent être compatibles bien sûr, à vérifier avant d’acheter. Le pack city apporte également sa touche luxe avec la climatisation automatique et l’accès et démarrage mains-libres (ADML). 

Au moment de s’installer, le conducteur trouvera sa position grâce aux réglages en hauteur du siège et du volant. Côté sécurité des enfants, le système de fixation des sièges et rehausses n’est disponible qu’à l’arrière. Au niveau des aides à la conduite, le conducteur peut compter sur les systèmes d’antiblocage des roues, de répartition électronique du freinage, d’assistance au freinage d’urgence ainsi que de l’anti patinage. En outre, son véhicule ne reculera pas en cas de démarrage en côte. Sur cette version, les feux s’allument automatiquement grâce également au pack city. En revanche, seul le limiteur aide le contrôle de la vitesse, ici pas de régulateur. Il nous reste à évoquer le toit ouvrant. Celui-ci est en toile. En position fermée, il n’apporte aucune luminosité supplémentaire dans l’habitacle. Côté nuisance, aucun bruit aérodynamique ne nous a choqués, tout au plus une perméabilité aux ambiances sonores extérieures, mais rien d’important. Ce toit est fort appréciable dès que la météo le permet. Il peut s’ouvrir pas à pas, ou totalement d’une pression sur le bouton. Un petit becquet anti remous évite les perturbations dans bien des configurations d’ouverture, sans les gommer totalement à tous les niveaux, mais le bilan est positif. Rouler découvert apporte un vrai plus. Ne pas oublier que le soleil chauffe bien le cuir et penser à refermer le toit en stationnement par très beau temps. Au final, cette 108 Allure Top ADML est plutôt bien dotée.

Utilisation

Après avoir apprécié notre 108 à l’arrêt, passons au mouvement. A la mise en route, le moteur émet une sonorité rauque assez étouffée. Le premier démarrage déroute un peu, le régime moteur demande à être un peu emballé pour répondre sans à-coups de transmission. Ensuite, les rapports s’égrènent plutôt bien si l’on circule hors agglomération. Cette mécanique ne rechigne pas devant les montées en régime, qu’elle apprécie plutôt, même si le niveau sonore s’amplifie au fur et à mesure de la progression de l’aiguille du compte-tours. Ce dernier n’est pas vraiment situé dans le champ de vision et, par conséquent, ne sert pas vraiment. Elle est finalement tournée vers le dynamisme, cette 108 de 82 chevaux. En ville, le groupe moteur-boîte avoue très vite ses limites en termes de souplesse d’utilisation. Tout cela n’est pas des plus agréables. Ce qui paraît rapidement paradoxal, c’est que la mécanique de la 108 apparait plus à l’aise sur route qu’en ville, alors qu’elle joue dans la cour des micro-citadines.

Côté tenue de cap, freinage, filtration des imperfections de la route, rien à redire, la 108 se comporte très bien. Côté suspensions, suivant la qualité du revêtement, elle est parfois prise de mouvements de roulis perceptibles à l’arrière ce qui peut incommoder les passagers. Ce phénomène est plutôt un révélateur. En effet, la 108 est une quatre places, et les empreintes des sièges arrière sont alignées avec celles des sièges avant. De plus, les sièges avant sont intégraux, c’est çà dire qu’ils incluent les repose-têtes. Dans ce cas de figure, le passager arrière ne voit absolument rien vers l’avant et perd certains repères, sauf à se décaler sur son siège et se retrouver en position inconfortable. Côté manœuvres, le rayon de braquage n’est pas des plus courts, mais l’on s’y habitue assez vite, faute de mieux. Son petit gabarit en fait une voiture facile à prendre en main et à diriger dans le trafic. 

De mon point de vue, elle s’exprime au mieux avec une utilisation combinée, la ville exclusive ne lui convenant guère. Sa puissance sur route est suffisante et permet à son conducteur d’affronter de longs trajets dans des conditions correctes, excepté le niveau sonore suivant le type de route emprunté, mais bon, c’est une citadine, elle donne ce qu’elle a. L’avantage est que l’on cadre vite ses capacités. Evidemment, avec cette finition Allure Top ADML, le conducteur et ses passagers profitent de nombreux équipements propres à établir un bon climat à bord. Petite cerise sur le gâteau, la version Allure offre une caméra de recul, utile pour les manœuvres et créneaux. Côté vérification et maintenance, malgré le gabarit réduit de la voiture, les différents bouchons de remplissage, de vidange et les ampoules de phare sont accessibles, et les niveaux facilement visibles. Côté crevaison, le logement sous le tapis de coffre renferme un kit de dépannage, sans clé ni cric. Eh oui, le propriétaire n’a même plus la possibilité de démonter une roue !

Bilan 

Notre PEUGEOT 108, dans cette version de 82 chevaux, cultive la controverse. Elle est mignonne, bien habillée, bien équipée dans cette finition Allure Top ADML, mais l’adaptation entre la structure et sa mécanique semble inachevée. Son manque de souplesse combiné aux à-coups de transmission ne joue pas en sa faveur. C’est dommage car elle paraît bien armée pour affronter la ville et la route ! 

 

Jacques FORGE

2014-12-19