AUDI A1 Restylee

ESPACE Citadine
  • Design extérieur et intérieur
  • Agrément de conduite
  • Qualité de fabrication
  • Image de marque
  • Prix
  • Suspensions et sièges fermes
  • Habitabilité AR et coffre

Prix : de 17 700 € à 28 800 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres 12 soupapes - Turbo essence injection directe
Cylindrée 999 cm³
Puissance maxi 95 ch à 5000 tr/min
Couple maxi 16.30 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 3.97 m
Largeur 1.74 m
Hauteur 1.42 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 270 à 920 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 186 km/h
0 à 100 km/h 10.90 s

Environnement

Emission CO2 11 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 4.30
Essai 0.00

CITADINE CHIC

L'AUDI A1, commercialisée à plus de 500.000 exemplaires depuis septembre 2010, reçoit pour 2015 un restylage accompagné d'une actualisation des motorisations, maintenant toutes aux normes Euro 6, à injection directe et turbocompressées, qu'elles soient Diesel ou à essence. 

Léger maquillage

Si certains constructeurs n'hésitent pas à restyler nettement leurs modèles à mi-vie, ce n'est pas le cas chez AUDI. Il s'agit ici d'un léger maquillage accentuant l'aspect sportif des lignes harmonieuses de cette citadine chic. Un nouveau regard, une calandre "single frame" un peu élargie et de nouveaux boucliers avant et arrière caractérisent l'AUDI A1 2015. Il faut un œil exercé pour reconnaître les nouvelles versions, la ligne générale n'ayant pas changé. L’arc de toit, sur l’A1 (trois portes), ou le dôme de toit, sur l’A1 Sportback (version cinq portes), peuvent être peints dans une couleur coordonnée à celle de la caisse.  

Intérieur sobre et distingué…

L'image de marque AUDI est portée par la qualité de fabrication irréprochable de ses modèles. L'A1 respecte la tradition. Les matériaux de belle apparence ajustés avec soin et le design de l'habitacle très étudié avec un subtil mélange de style sportif et classique, flattent l'égo de la ou du propriétaire, assez souvent un "jeune cadre dynamique". Une petite remarque quand même. Si la carrosserie peut recevoir des couleurs vives, les harmonies de l'habitacle sont très sobres, à dominante noire et grise. Quelques discrètes touches de couleur auraient rendu l'ambiance un peu moins austère.

Mais habitabilité et coffre mesurés

Si cet habitacle est très distingué et très agréable aux places avant, à l'arrière l'habitabilité est plus mesurée, à tel point que l'A1 trois portes est homologuée pour quatre personnes. De plus, les places arrière conviennent mieux à des enfants qu'à des adultes à cause d'une garde au toit basse et d'un espace réduit pour les jambes par la faute du tunnel de transmission prévu pour les versions S1 Quattro. On peut quand même obtenir une banquette à trois places (option gratuite) sur l'A1 Sportback qui offre également avec ses portes arrière un accès plus aisé à ces places un peu sacrifiées. Quant au coffre, les 270 litres qu'il propose sont dans la moyenne basse de la catégorie.

Motorisations renouvelées

Si l'apparence de l'A1 n'est pas bouleversée, le changement est plus profond sous le capot. Suivant la tendance actuelle du "downsizing", les motorisations d'entrée de gamme sont désormais à trois cylindres aussi bien en essence qu'en Diesel. A l'opposé, le 1.4 TFSI 185 chevaux est remplacé par un 1.8 TFSI de 192 chevaux. Entre ces extrêmes, les blocs quatre cylindres 1.4 TFSI et 1.6 TDI évoluent afin de satisfaire les normes Euro 6 tout en gagnant quelques chevaux et en réduisant leurs consommations, jusqu'à 10 % selon le constructeur.

La gamme, les prix

Contrairement à certains concurrents qui limitent les motorisations d'entrée de gamme aux finitions de base, AUDI laisse le choix à ses clients de marier un petit moteur avec un équipement généreux et une motorisation puissante avec une finition de milieu de gamme. Cinq niveaux d'équipement sont proposés, de A1 avec déjà le nécessaire suivi de Ambiente, Ambition, S-Line et Ambition Luxe, très complet, très luxueux et très cher…

Voici les tarifs des modèles 2015 en essence (A1 boîte manuelle) :

1.0 TFSI 95 A1 : 17.700 €

1.0 TFSI 95 Ambiente : 19.800 €

1.0 TFSI 95 Ambition : 20.400 €

1.0 TFSI 95 S Line : 23.200 €

1.0 TFSI 95 Ambition Luxe : 23.900 €

1.4 TFSI 125 A1 : 19.700 €

1.4 TFSI 125 Ambiente : 21.800 €

1.4 TFSI 125 Ambition : 22.400 €

1.4 TFSI 125 S Line : 25.200 €

1.4 TFSI 125 Ambition Luxe : 25.900 €

1.4 TFSI 150 Ambiente : 23.900 €

1.4 TFSI 150 Ambition : 24.500 €

1.4 TFSI 150 S Line : 27.300 €

1.4 TFSI 150 Ambition Luxe : 28.000 €

1.8 TFSI 192 S Tronic 7 Ambition : 27.700 €

1.8 TFSI 192 S Tronic 7 S Line : NC

Et en Diesel :

1.4 TDI 90 A1 : 19.400 €

1.4 TDI 90 Ambiente : 21.500 €

1.4 TDI 90 Ambition : 22.100 €

1.4 TDI 90 S Line : 24.900 €

1.4 TDI 90 "AmbitionLuxe" : 25.600 €

1.6 TDI 116 A1 : 20.700 €

1.6 TDI 116 Ambiente : 22.800 €

1.6 TDI 116 Ambition : 23.400 €

1.6 TDI 116 S Line : 26.200 €

1.6 TDI 116 Ambition Luxe : 26.900 €

L'A1 Sportback coûte 800 € supplémentaires et la boîte de vitesses S tronic 7 1.780 €, l'une et l'autre étant disponibles avec les mêmes motorisations et finitions que l'A1. Comme à l'accoutumé chez AUDI, une longue liste d'options et de packs permet de personnaliser son A1 et de faire monter la note, déjà élevée. Peu de versions sont en dessous de 20.000 € et les plus chères frisent les 30.000 € hors options. Les tarifs de l'A1 débutent là où finissent ceux de certaines concurrentes moins huppées…

Prise en mains de l'A1 1.0 TFSI 95

Les routes de l'arrière-pays niçois ont été le cadre de la prise en mains de la nouvelle A1. Ces routes sinueuses et escarpées, une boucle autour de Monte-Carlo avec passage du col de Braus et de ses lacets, ont mis en exergue les qualités de tenue de route, de freinage et d'agilité de l'A1 mais également un léger manque de couple à bas régime pour franchir les épingles les plus serrées, obligeant à rentrer la première pour relancer la mécanique en sortie de virage. Compte tenu de la cylindrée réduite, les performances sont quand même très suffisantes. La consommation sur ces routes difficiles accompagnée d'une conduite pas vraiment portée sur l'économie n'a pas été représentative d'une utilisation "normale". Les chiffres officiels, toujours très optimistes, annonçant 4,3 l/100 km, on peut tabler entre 6 et 7 l/100 km en conduite de tous les jours. Ces routes pas toujours bien revêtues ont également mis en évidence la fermeté des suspensions qui, si elles maintiennent bien l'auto dans les virages, secouent quand même assez sèchement les passagers. En plus les sièges proposent un maintien ferme. On peut donc qualifier le confort de "sportif". Heureusement l'insonorisation est efficace et les quelques kilomètres d'autoroute effectués ont permis d'apprécier l'ambiance sonore modérée à vitesse soutenue.

Quelques kilomètres avec l'A1 1.4 TDI 90

Nous avons également pu effectuer quelques kilomètres avec l'autre motorisation inédite sur l'A1, le trois cylindres Diesel 1.4 TDI 90 déjà vu sur la VOLKSWAGEN Polo et la SKODA Fabia. Le couple plus généreux impose moins de changements de vitesses, mais l'ambiance sonore est plus rugueuse. En contrepartie la consommation devrait être plus économique, mais il faudra rouler beaucoup pour amortir les 1.700 € supplémentaires par rapport à l'A1 1.0 TFSI 95. Ces 1.700 € correspondent à peu près au prix de la très agréable boîte à double embrayage S tronic 7 (1.780 €) qui, au passage, exploite mieux les possibilités du 1.0 TFSI avec sept rapports au lieu de cinq à la boîte manuelle.  Donc, quitte à investir cette somme, ceux qui ne roulent pas beaucoup seraient bien avisés de la mettre dans la boîte automatique plutôt que dans le Diesel.

Les AUDI A1 et A1 Sportback restylées ont beaucoup d'arguments pour séduire une clientèle aisée qui appréciera le design affiné, la belle qualité de fabrication, l'agrément de conduite et l'aura des anneaux sur la calandre. Tout cela fera oublier le confort assez ferme et une habitabilité plutôt moyenne. Quant au prix, si l'investissement est important à l'achat, la valeur résiduelle de l'A1 à la revente aura moins chuté que celle de concurrentes moins renommées.

Daniel DECHENE

2014-12-08