HONDA CR-V iVTEC

ESPACE PRESENTATION PRESSE

Prix : 26 800 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres essence injection PGM-FI
Cylindrée 1998 cm³
Puissance maxi 150 ch à 6500 tr/min
Couple maxi 192.00 mkg à 4000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.57 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.71 m

Poids

Total 1529 kg

Capacités

Coffre de 0 à 527 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 177 km/h
0 à 100 km/h 10.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.70
Urbaine 11.00
Mixte 9.10
Essai 0.00

Nouvelle ligne et nouveau moteur

C'est un 4x4 "loisir" de classe moyenne entièrement repensé que le constructeur japonais commercialise sur le marché européen et en France dès la fin mars 2002. Un style plus affiné dans sa ligne extérieure, une meilleure capacité, une plus grande modularité intérieure, une nouvelle motorisation "intelligente" font du C-RV un véhicule séduisant, pratique et performant. .

Plus grand mais compact

S'il gagne 35 mm en longueur hors tout et 10 mm en empattement, le C-RV garde son caractère compact par un raccourcissement de 49 mm sur sa partie avant. Une diminution du porte-à-faux avant et de la distance séparant les roues avant de la pédale d'embrayage se traduit par un gain de place intérieure avec un écartement maximal de 1007 mm entre les deux rangées de sièges, un gain de 35 mm de largeur aux coudes et une plus grande capacité du coffre. La garde au sol de 200 mm reste inchangée. De fines nervures sur le capot, une calandre chromée aux contours adoucis, des phares multi-réflecteurs avec dispositif de lavage de la vitre en polycarbonate lisse, des rampes verticales de feux arrière rallongées sont autant de modifications qui affinent la ligne C-RV. L'aménagement et le décor intérieur ont été repensés. Bien qu'ayant largement recours aux matériaux noirs, le décor n'apparaît pas austère. Un gain de place est obtenu par une meilleure organisation de l'espace intérieur. L'implantation du levier de frein à main sur le tableau de bord libère un large espace entre les deux sièges avant au profit d'une tablette-accoudoir escamotable. Les sièges arrière partagés maintenant en 60/40 et coulissant longitudinalement sur 170 mm permettent de mieux moduler les espaces libres. Toutes assises en place, le coffre gagne 153 litres. Dossiers repliés avec les appuis-tête et l'ensemble rabattu vers l'avant, la capacité de chargement jusqu'aux vitres atteint 948 litres. L'abaissement de 120 mm du plancher autorise de charger debout 2 VTT sans démonter les roues. La porte arrière s'articule latéralement en un seul bloc avec la lunette vitrée. Cette dernière peut s'ouvrir verticalement pour accéder au chargement lorsque le véhicule est garé dans un espace exigu. Pas de modifications fondamentales au niveau des trains de roulement qui adoptent la suspension MacPherson à pincement contrôlé sur l'avant et des amortisseurs à gaz. La partie transmission avec pont arrière "auxiliaire", qui n'agit qu'en cas de perte d'adhérence du train avant, reste inchangée. Celui-ci est relié par un embrayage multidisques qui reçoit une pression d'huile proportionnelle à la différence de régimes enregistrée entre les deux trains. En revanche, le C-RV 2002 adopte un 2 litres à double arbre à cames en tête et distribution VTEC apparentée à celle du modèle Stream. Le principe de cet ingénieux système et ses avantages sont décrits dans la page MAGAZINE de ce site à la rubrique TECHNOLOGIE. La technique "i.VTEC", encore plus intelligente exploite les paramètres de charge enregistrés par le calculateur pour piloter un dispositif hydraulique agissant sur l'arbre à cames. Sa rotation sur 40 °, autour de l'axe principal par rapport au pignon d'entraînement, avance ou retarde l'ouverture des soupapes d'admission pour jouer sur le chevauchement des temps d'ouverture admission/échappement. Il compense les pertes de changement de charge, réduit les émissions de Nox et procure un meilleur équilibre consommation/puissance. Cette nouvelle technologie, associée à un système de longueur variable des conduits d'admission qui crée les turbulences favorables à une meilleure homogénéité du mélange air/essence, permet de gagner 3 ch sur la puissance et augmente de 10 Nm le couple maximum.

Nouvelle robe, nouvel intérieur

De fines nervures sur le capot, une calandre chromée aux contours adoucis, des phares multi-réflecteurs avec dispositif de lavage de la vitre en polycarbonate lisse, des rampes verticales de feux arrière rallongées sont autant de modifications qui affinent la ligne C-RV. L'aménagement et le décor intérieur ont été repensés. Bien qu'ayant largement recours aux matériaux noirs, le décor n'apparaît pas austère. Un gain de place est obtenu par une meilleure organisation de l'espace intérieur. L'implantation du levier de frein à main sur le tableau de bord libère un large espace entre les deux sièges avant au profit d'une tablette-accoudoir escamotable. Les sièges arrière partagés maintenant en 60/40 et coulissant longitudinalement sur 170 mm permettent de mieux moduler les espaces libres. Toutes assises en place, le coffre gagne 153 litres. Dossiers repliés avec les appuis-tête et l'ensemble rabattu vers l'avant, la capacité de chargement jusqu'aux vitres atteint 948 litres. L'abaissement de 120 mm du plancher autorise de charger debout 2 VTT sans démonter les roues. La porte arrière s'articule latéralement en un seul bloc avec la lunette vitrée. Cette dernière peut s'ouvrir verticalement pour accéder au chargement lorsque le véhicule est garé dans un espace exigu.

Une motorisation "intelligente"

Pas de modifications fondamentales au niveau des trains de roulement qui adoptent la suspension MacPherson à pincement contrôlé sur l'avant et des amortisseurs à gaz. La partie transmission avec pont arrière "auxiliaire", qui n'agit qu'en cas de perte d'adhérence du train avant, reste inchangée. Celui-ci est relié par un embrayage multidisques qui reçoit une pression d'huile proportionnelle à la différence de régimes enregistrée entre les deux trains. En revanche, le C-RV 2002 adopte un 2 litres à double arbre à cames en tête et distribution VTEC apparentée à celle du modèle Stream. Le principe de cet ingénieux système et ses avantages sont décrits dans la page MAGAZINE de ce site à la rubrique TECHNOLOGIE. La technique "i.VTEC", encore plus intelligente exploite les paramètres de charge enregistrés par le calculateur pour piloter un dispositif hydraulique agissant sur l'arbre à cames. Sa rotation sur 40 °, autour de l'axe principal par rapport au pignon d'entraînement, avance ou retarde l'ouverture des soupapes d'admission pour jouer sur le chevauchement des temps d'ouverture admission/échappement. Il compense les pertes de changement de charge, réduit les émissions de Nox et procure un meilleur équilibre consommation/puissance. Cette nouvelle technologie, associée à un système de longueur variable des conduits d'admission qui crée les turbulences favorables à une meilleure homogénéité du mélange air/essence, permet de gagner 3 ch sur la puissance et augmente de 10 Nm le couple maximum.

Une première approche de ce nouveau C-RV, lors d'une récente présentation à la Presse, nous a permis de le tester sur un parcours routier très sinueux et sur autoroute, avec un court passage sur une piste chaotique présentant de fortes dénivellations. Son comportement est sain et sa tenue de route excellente. La motorisation est souple et silencieuse avec de bonnes reprises sans violence. Doit-on reprocher l'absence d'une motorisation diesel ? Cela ne devrait pas trop se faire attendre puisqu'elle apparaît déjà sur la Civic avec un moteur ISUZU et qu'un nouveau moteur HONDA tout aluminium, sur lequel le constructeur japonais reste très discret, devrait être présenté sur l'Accord au prochain Mondial. En version ES comportant un très bon niveau d'équipements, le C-RV 2.0 ES i.VTEC sera vendu 26.800 Euros, avec un supplément de 1.000 Euros pour la boîte automatique.

Guy NICOLAS

2002-03-01