HONDA HR-V 1.6 REAL TIME SPORT VTEC

ESPACE LOISIRS
  • Motorisation dynamique
  • Auto amusante
  • Maniabilité de la boîte
  • Adhérence des 4 roues motrices
  • Visibilité arrière médiocre
  • Reflets dans le pare-brise
  • Bruits aérodynamiques
  • Consommation
  • Volume du coffre

Prix : 21 160 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 s essence
Cylindrée 1590 cm³
Puissance maxi 124 ch à 6600 tr/min
Couple maxi 144.00 mkg à 4900.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.11 m
Largeur 1.69 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1278 kg

Capacités

Coffre de 0 à 285 dm³
Réservoir 55 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 170 km/h
0 à 100 km/h 11.30 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 7.60
Urbaine 10.40
Mixte 8.60
Essai 9.40

Deux portes en plus

Le HR-V n'est pas une nouveauté puisque sa première présentation, en prototype, a eu lieu lors du Salon de Tokyo en 1997. Sa commercialisation en France a commencé en mars 1999. Ce modèle n'était alors disponible qu'en trois portes. Au début de l'année 2000, la gamme HR-V a été complétée par une version 5 portes, en même temps qu'une version plus puissante. Le HR-V 5 portes a été allongé de 10 cm par rapport au modèle 3 portes afin que l'accès aux places arrière soit plus facile et que ses occupants disposent de plus d'espace. Avec la commercialisation de ce nouveau modèle, la gamme comprend des versions à 3 ou 5 portes, en traction avant ou intégrale dite "Real Time", des moteurs de 105 ou 125 chevaux et une boîte manuelle 5 rapports ou à transmission automatique à variation continue (CVT), celle-ci avec le moteur de 105 chevaux uniquement.

4 x 4, break ou monospace ?

Ce n'est pas un "vrai" quatre roues motrices mais... le HR-V est muni d'un dispositif ingénieux, non permanent, qui transmet la puissance aux roues arrière dans le cas où les roues avant perdraient l'adhérence avec la route. Ce n'est pas non plus un break, car le volume de chargement reste assez limité même si les sièges arrière sont inclinés. Est-ce un monospace ? Non, car sa modularité et sa convivialité ne sont pas comparables à ce type de véhicule. Le HR-V 5 portes n'appartient à aucune de ces familles, mais est une auto assez ludique tant dans sa présentation, que dans sa conduite. C'est en réalité un agréable véhicule de loisirs. La 5 portes ressemble comme une grande soeur au modèle à 3 portes. L'allure générale, assez massive et aux arêtes assez vives, manque d'élégance. La carrosserie est assez haute, d'autant plus qu'elle est rehaussée par la présence d'un bien curieux aileron situé au dessus du hayon. Son utilité discutable et son esthétique ne vont pas dans le sens de l'élégance. A l'intérieur, la vie est en bleu. En effet, la sellerie des sièges est obligatoirement d'un bleu foncé pas très beau et un peu tristounet, mais en symbiose avec l'éclairage bleuté du tableau de bord. Si l'on n'aime pas le bleu, reste l'option cuir et alcantara facturée 9.000 FF. Le HR-V 5 portes possède une banquette arrière fractionnable par moitié ; c'est un 4 places et, de ce fait, ne possède pas de ceinture de sécurité centrale arrière. Un seul niveau de finition est proposé mais l'équipement complet comprend, entre autres, les coussins gonflables conducteur et passager, l'ABS, la climatisation, les quatre vitres électriques, l'autoradio et la fermeture centralisée. Le Real Time Sport VTEC essayé est doté d'un moteur (essence) 16 soupapes à système d'admission variable dit VTEC (abréviation de "Variable Valve Timing and Lift Electronic Control"). Sa puissance de 125 chevaux est une très intéressante évolution du moteur de 105 chevaux qui équipe encore d'autres modèles de la gamme HR-V. Ses performances ne sont pas époustouflantes mais en très net progrès. Le HR-V n'est pas un de ces petits 4 x 4 qui font fureur dans certains quartiers citadins, mais, comme ceux-là, sa position de conduite surélevée par rapport à une berline classique lui confère un petit avantage de visibilité dans le trafic. Par contre, la visibilité arrière est mauvaise, gênée par la présence d'appuis-tête avant et arrière un peu hauts. Les rétroviseurs sont de bonnes dimensions mais pas toujours suffisants. Passer les vitesses est un vrai régal tant la boîte est précise et se prête aux manoeuvres fréquentes en ville. Sur la route, le HR-V est d'un pilotage agréable grâce à sa puissance disponible et à son comportement routier sans mauvaises surprises. Côté regrets, la consommation est un peu forte et il n'y a pas de version Diesel.

Un air de famille

La 5 portes ressemble comme une grande soeur au modèle à 3 portes. L'allure générale, assez massive et aux arêtes assez vives, manque d'élégance. La carrosserie est assez haute, d'autant plus qu'elle est rehaussée par la présence d'un bien curieux aileron situé au dessus du hayon. Son utilité discutable et son esthétique ne vont pas dans le sens de l'élégance. A l'intérieur, la vie est en bleu. En effet, la sellerie des sièges est obligatoirement d'un bleu foncé pas très beau et un peu tristounet, mais en symbiose avec l'éclairage bleuté du tableau de bord. Si l'on n'aime pas le bleu, reste l'option cuir et alcantara facturée 9.000 FF. Le HR-V 5 portes possède une banquette arrière fractionnable par moitié ; c'est un 4 places et, de ce fait, ne possède pas de ceinture de sécurité centrale arrière. Un seul niveau de finition est proposé mais l'équipement complet comprend, entre autres, les coussins gonflables conducteur et passager, l'ABS, la climatisation, les quatre vitres électriques, l'autoradio et la fermeture centralisée.

Nouvelle motorisation

Le Real Time Sport VTEC essayé est doté d'un moteur (essence) 16 soupapes à système d'admission variable dit VTEC (abréviation de "Variable Valve Timing and Lift Electronic Control"). Sa puissance de 125 chevaux est une très intéressante évolution du moteur de 105 chevaux qui équipe encore d'autres modèles de la gamme HR-V. Ses performances ne sont pas époustouflantes mais en très net progrès.

Au volant

Le HR-V n'est pas un de ces petits 4 x 4 qui font fureur dans certains quartiers citadins, mais, comme ceux-là, sa position de conduite surélevée par rapport à une berline classique lui confère un petit avantage de visibilité dans le trafic. Par contre, la visibilité arrière est mauvaise, gênée par la présence d'appuis-tête avant et arrière un peu hauts. Les rétroviseurs sont de bonnes dimensions mais pas toujours suffisants. Passer les vitesses est un vrai régal tant la boîte est précise et se prête aux manoeuvres fréquentes en ville. Sur la route, le HR-V est d'un pilotage agréable grâce à sa puissance disponible et à son comportement routier sans mauvaises surprises. Côté regrets, la consommation est un peu forte et il n'y a pas de version Diesel.

Véhicule de loisirs amusant et convivial, cette nouvelle version du HR-V est intéressante par son rapport prix / équipements favorable, ses performances et son comportement routier, dû aux 4 roues motrices s'enclenchant automatiquement en cas de pertes d'adhérence et ce, malgré l'espace bagages un peu riquiqui, la consommation pas très économique et la médiocre visibilité arrière.

Jean-Pierre LAURAIN

2000-06-01