INFINITI Q30 2.2D Sport

ESPACE COMPACTE
  • Ligne réussie
  • Confort
  • Options intéressantes
  • Finition Premium
  • Moteur un peu bruyant

Prix : 38 330 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres - 8 soupapes Turbo Diesel, injection directe, rampe commune
Cylindrée 2143 cm³
Puissance maxi 170 ch à 3400 tr/min
Couple maxi 35.00 mkg à 1400.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.43 m
Largeur 1.81 m
Hauteur 1.50 m

Poids

Total 2075 kg

Capacités

Coffre de 430 à 0 dm³
Réservoir 56 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 215 km/h
0 à 100 km/h 8.50 s

Environnement

Emission CO2 129 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.20
Urbaine 6.00
Mixte 4.90
Essai 5.70

ENTREE REMARQUEE

Si vous êtes à la recherche d’une voiture compacte, le moins que l’on puisse dire est que vous avez l’embarras du choix ! Cela dit, si vous avez aussi l’intention de vous démarquer et que vous cherchez un modèle original, cela se complique un peu… Si les françaises sont bien représentées et largement diffusées, les marques premium ne sont pas en reste avec les MERCEDES Classe A, AUDI A3 ou BMW Série 1. Mais rien de bien original pour autant… C’était sans compter l’arrivée de la dernière INFINITI qui fait une entrée remarquée dans ce segment de marché avec la commercialisation de la Q30. Découvrez avec nous l’essai de la version Diesel en finition Sport.

Une ligne qui se démarque

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la ligne de la Q30 apporte un parfum de fraîcheur et d’originalité et se démarque aussi de la tendance actuelle où chaque constructeur dévoile des modèles très proches les uns des autres, au risque de s’y perdre un petit peu entre les différentes versions… C’est en particulier le cas chez MERCEDES et AUDI. Les calandres sont vraiment similaires et seules les signatures des optiques à LED permettent de les distinguer, encore faut-il avoir un œil averti.

Le plus amusant finalement, est que l’INFINITI Q30 est basée sur la plateforme de la MERCEDES Classe A et en reprend aussi quelques éléments intérieurs et l’architecture électrique. Et pourtant, elle se démarque totalement grâce à une hauteur de caisse relativement élevée et un dessin arrière avec un montant très particulier qui la rend "remarquable"… C’est une belle réussite, le seul défaut qu’on pourra lui trouver, c’est qu’avec une telle ligne fuyante, la visibilité arrière est tronquée ce qui nuit un peu lors des manœuvres. Esthétique ne rime pas toujours avec pratique.

 

Habitabilité mesurée

La vocation d’une compacte, comme on les nomme dans ce segment de marché, c’est avant tout d’être polyvalente et de pouvoir à la fois être utilisée au quotidien mais aussi pouvoir servir de véhicule familial pendant les congés pour emmener toute la petite famille.

Malgré une longueur de 4,43 mètres, très généreuse pour la catégorie, l’INFINITI ne dispose pas d’une habitabilité géante et la capacité du coffre n’en profite pas davantage… Par contre, l’accès à bord pour les passagers arrière ou l’accès au coffre sont très faciles (ouverture généreuse des ouvrants). Mais l’INFINITI dispose aussi d’autres arguments pour se faire pardonner…

La finition en particulier est au rendez-vous que ce soit dans le choix des matériaux ou dans leur assemblage. Les possesseurs de MERCEDES retrouveront rapidement leur marque à l’intérieur où la filiation est beaucoup plus évidente qu’à l’extérieur. Quant au conducteur, il appréciera la position de conduite assez haute et les différentes commandes qui "tombent bien sous la main"… Le petit levier de vitesses de la boîte automatique est aussi appréciable car discret mais design. Ce souci du détail chez INFINITI est une marque de fabrique que nous apprécions à chaque essai quel que soit le modèle soumis à notre jugement.

 

Confort et performances

C’est dans sa version haut de gamme Diesel (2.2D – 170 chevaux d’origine MERCEDES également) que nous avons eu le loisir de parcourir des trajets variés depuis l’autoroute jusqu’aux petites routes de moyenne montagne… Dans tous les cas, l’INFINITI brille par sa facilité de conduite et par son confort même si dans notre version Sport, les suspensions sont affermies et le châssis abaissé de deux centimètres.

Les performances sont au rendez-vous (7,4 secondes pour le 0 à 100 km/h) et la boîte de vitesses automatique (sept rapports) en version Sport enchaîne les passages de manière rapide… Il n’y a guère que le grondement de la mécanique, quand elle est sollicitée, qui dénote un peu dans cette ambiance cosy ! Direction précise, freinage endurant, châssis incisif, cette appellation Sport n’est donc pas usurpée, même si au final, on apprécie davantage la Q30 pour son confort.

 

Un budget "premium"

Proposé au tarif de 38.330 € dans cette finition Sport avec déjà un bel équipement de série, la Q30 dispose d’un catalogue d’options lui aussi bien fourni. Il permet d’apporter quelques éléments intéressants en complément (type régulateur de vitesse adaptatif)… Revers de la médaille, la Q30 dépasse ainsi rapidement la barre psychologique des 40.000 € mais s’affiche finalement moins chère que ses concurrentes premium, et en particulier la Classe A qui reste onéreuse. C’est aussi le prix à payer pour se démarquer un peu et surtout se faire plaisir !

L’INFINITI Q30 fait donc une entrée remarquée dans un segment de marché très disputé… Originale, confortable, bien équipée, elle ne pâtit finalement que d’une motorisation un peu bruyante et d’une habitabilité qu’on aurait aimée un peu plus généreuse, de quoi se faire une belle place au soleil !

Fabrice DUMAS

2016-06-10