RENAULT Scenic & Grand Scenic

ESPACE MONOSPACE
  • Esthétique et présentation
  • Habitabilité et coffre (Grand Scénic)
  • Performances/sobriété (dCi 130)
  • Sécurité active et passive
  • Motorisations essence limitées
  • Habitabilité arrière (Scénic)
  • BVA uniquement sur dCi 110 et dCi 160
  • Poids

Prix : de 23 700 € à 37 600 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes Turbo injection directe essence
Cylindrée 1199 cm³
Puissance maxi 130 ch à 5500 tr/min
Couple maxi 20.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.41 m
Largeur 1.87 m
Hauteur 1.65 m

Poids

Total 1430 kg

Capacités

Coffre de 506 à 1554 dm³
Réservoir 52 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 190 km/h
0 à 100 km/h 11.40 s

Environnement

Emission CO2 129 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.00
Urbaine 7.20
Mixte 5.80
Essai 7.40

MONOSPACE ASCENDANT SUV

Le RENAULT Scénic a vingt ans et connait le succès depuis 1996. Toutefois, l'arrivée des crossovers dans le segment C a fait fléchir la courbe des ventes des monospaces compacts. Pour remonter la pente et contrer ces adversaires envahissants, RENAULT offre à son "best seller" une quatrième génération empruntant à ces rivaux quelques unes de leurs caractéristiques (grandes roues, garde au sol élevée, ceinture de caisse haute), tout en conservant les atouts d'un monospace (habitabilité, modularité, confort) et avec une ligne inspirée par celle du concept car R-Space. Nous avons pris en mains le Scénic et le Grand Scénic autour de l'usine de Douai, dans le Nord, là ou ils sont fabriqués aux côtés des Espace et Talisman berlines et breaks. 

Séduisant

Pour redonner de l'attrait aux monospaces compacts du Losange, Laurens van den Acker, directeur du design, a osé la rupture avec les précédentes générations de Scénic et ses concurrents. Le nouveau Scénic est plus large, plus long, avec une garde au sol augmentée, des voies élargies, un empattement allongé et un porte-à-faux arrière réduit lui donnant un aspect plus moderne que le précédent. De plus, le grand pare-brise panoramique est quasiment sur le même plan que le court capot nervuré, affinant et dynamisant le profil, modernisé également par la ceinture de caisse haute avec effet de vague. Les phares reçoivent la signature lumineuse en forme de "C" à l'avant et à effet 3D à l'arrière. On remarque que ces feux sont horizontaux sur le Scénic et en "L" sur le Grand Scénic qui reçoit également des barres de toit en alu. Pas franchement "sexy" sur les générations précédentes, la ligne du Grand Scénic a fait l'objet de soin de la part des designers et n'est pas sans rappeler celle de l'Espace. Pour accentuer le renouveau, RENAULT a doté le Scénic de grandes jantes de 20 pouces, dès le premier niveau d'équipement, et d'une peinture bi-ton, en option ou en série suivant la finition.

La palette des couleurs propose onze teintes dont une spécifique au Scénic, le Jaune Miel, et une autre réservée au Grand Scénic, le Brun Vison. Toutes les couleurs peuvent être associées à un toit noir, sauf la noire, en harmonie avec un toit Gris Cassiopée. Nous avons eu le privilège de visiter l'atelier de peinture de l'usine de Douai qui dispose d'un personnel qualifié, de robots performants et d'outils de contrôle de qualité exigeants, ce qui explique le très bel aspect des peintures des voitures sortant de cette unité.  

 

Convivial

La quatrième génération de Scénic révolutionne également l'intérieur. L'instrumentation centrale cède sa place à l'affichage multimédia sur un écran allant de 4,2 pouces (finition Life) ou 7 pouces (Zen) à un grand écran tactile vertical de 8,7 pouces (Intens) donnant accès au système multimédia R-LINK2. Les différents compteurs, semblables à ceux de la Mégane, trouvent leur place derrière le volant et, de mon point de vue, c'est bien mieux comme cela. Autre changement d'importance, les trois sièges arrière indépendants, repliables et amovibles du précédent Scénic sont remplacés par une banquette 40/60 coulissante, avec trois assises distinctes, et dont les dossiers se rabattent automatiquement, individuellement ou ensemble, soit avec des boutons sur le côté du coffre soit depuis l'écran tactile (Intens), formant une surface de chargement plane. Pour le transport d'objets longs (jusqu'à 2,62 mètres pour le Scénic et 2,85 mètres pour le Grand Scénic), le siège avant passager se rabat en tablette. Le volume du coffre se situe dans une honnête moyenne pour la catégorie avec 506, 718, 189/533 dm3, normes VDA, sous cache-bagages (respectivement Scénic, Grand Scénic cinq places, Grand Scénic sept places) et les rangements à bord sont nombreux, pratiques (bac central coulissant de 13 litres, boîte à gants passager "tiroir" de 11,5 litres) et volumineux (63 litres en tout).

L'accueil à bord est agréable avec des matériaux de belle apparence et bien assemblés. Les sièges, revêtus d'un ensemble mixte similicuir et tissu avec surpiqures claires (Intens), sont sympathiques à l'œil et confortables à l'usage et on y trouve facilement une bonne position de conduite, quasiment identique à celle d'une berline. Toutes les commandes sont à portée de mains, que se soit l'écran tactile, à l'ergonomie assez intuitive, les divers commodos ou les commandes de la radio derrière le volant, évitant que ce dernier soit surchargé de boutons comme on le voit parfois. Un regret quand même, l'espace aux jambes peu généreux pour les passagers arrière dans le Scénic surtout lorsque les sièges du rang deux sont avancés pour agrandir le coffre.

 

En route avec le 1.2 TCe 130

Après la très intéressante visite de l'atelier peinture de l'usine de Douai, nous avons pris en mains un Scénic TCe 130 et un Grand Scénic dCi 130, tous les deux en finition Intens et avec une boîte de vitesses manuelle. Un peu à contre-courant de la tendance actuelle portée vers les motorisations à essence, RENAULT ne propose que deux versions (TCe 115 et TCe 130) fonctionnant avec ce carburant et uniquement équipées d'une boîte de vitesses manuelle, là aussi un peu en décalage avec le marché. Les caractéristiques techniques du 1.199 cm3 essence turbocompressé, 130 chevaux au régime raisonnable de 5.500 tr/mn avec un couple de 205 Nm à 2.000 tr/mn, sont intéressantes mais quand même un peu justes pour déplacer les 1.430 kg du Scénic et les 1.500 kg du Grand Scénic, d'autant plus que le développement de la transmission est plutôt long sur les rapports supérieurs. Peu chargé, le Scénic TCe 130 est assez vif à l'accélération (0 à 100 km/h en 11,4 secondes), mais le couple est un peu juste pour relancer la voiture après un ralentissement. Sur routes encombrées, il est nécessaire de changer de vitesses fréquemment et de monter en régime pour maintenir la cadence, ce qui n'est pas sans influence sur la consommation. Les 7,4 l/100 km réalisés sur un trajet sans difficultés sont de mauvaise augure pour les voyages avec la voiture chargée au maximum. En contrepartie, ce moteur est silencieux mais à vitesse élevée quelques bruits d'air se font entendre. On pouvait craindre que les grandes roues de 20 pouces dégradent le confort de roulement. Les ingénieurs ont travaillé sur le sujet et équipé le Scénic de pneumatiques avec des flancs de 107 millimètres assez flexibles, de dimensions 195/55 R 20. La taille unique des roues, quelle que soit la version, a permis une optimisation du travail des suspensions, au bénéfice du confort et de la tenue de route. Le compromis, assez ferme quand même, concilie stabilité et vivacité avec peu de roulis en virages et assure un confort acceptable, bien aidé par les excellents sièges. Par contre, en mode Neutre du Multi-Sense la direction n'est pas assez consistante, ce que l'on peut corriger en utilisant le mode Sport, rendant également l'accélérateur plus réactif.   

 

Et avec le dCi 130

L'autre version essayée était un Grand Scénic motorisé par le Diesel 1.6 dCi 130 avec une boîte manuelle à six vitesses. Ce moteur au couple généreux (320 Nm) est mieux adapté à la masse, quand même importante de cette version, 2,3 tonnes en charge maximale, que le moteur essence de même puissance. Les valeurs d'accélération de 0 à 100 km/h sont les mêmes que celles du TCe 130, par contre les temps de reprises de 80 à 120 km/h en quatrième et cinquième annoncés par RENAULT sont nettement favorables au dCi 130 (8,9 s/10,7 s versus 9,9 s/14,1 s) et cela se ressent au volant, le dCi 130 relançant efficacement le Grand Scénic, même en sixième. Il faut quand même veiller à ne pas descendre en-dessous de 1.500 tr/mn, le couple chutant fortement en-dessous de ce régime. A ce propos, on peut regretter que RENAULT ne propose pas la boîte EDC avec ce moteur, d'autant plus que la boîte manuelle est assez rugueuse de maniement. L'ordinateur a indiqué 6,1 l/100 km lors de l'essai, ce qui correspond aux normes de la catégorie. L'empattement supérieur (7 cm) et la masse plus importante (70 à 100 kg) du Grand Scénic ne change pas fondamentalement le comportement routier, si ce n'est un peu moins de réactivité au volant.

 

Quelques kilomètres avec l'Hybrid Assist

RENAULT propose une hybridation Diesel/électrique, nommée l’Hybrid Assist, disponible sur le moteur dCi 110 couplé à une boîte manuelle à six rapports. Le système est composé d'un moteur électrique d'une puissance de 10 kW (13,6 chevaux), alimenté par une batterie de 48 V, pour assister le dCi 110 dans les phases d'accélération et réversible en générateur pour récupérer l'énergie pendant les phases de décélération. D'après le constructeur, cette assistance électrique permet de réduire la consommation de 3,9 à 3,5 l/100 km et les émissions de CO2 de 100 à 92 g/km en cycle mixte, et d’offrir un surcroit de couple qui peut aller jusqu’à 15 Nm sur certaines plages d’utilisation.

Nous avons pu faire quelques kilomètres en milieu urbain avec cette version, un peu court pour tester ce dispositif et son impact sur la consommation et la conduite, toutefois le faible apport de puissance ne transfigure pas le Scénic, d'autant plus que ce système alourdit le véhicule d'environ 70 kilogrammes et ampute le coffre d'une centaine de litres… Chacun jugera utile ou non d'investir 1.000 € dans cette technologie.

 

Choix pléthorique

En combinant les quatre niveaux de finition habituels chez RENAULT (Life, Zen, Business et Intens), la série spéciale de lancement Edition One (uniquement Scénic) aux huit (!) ensembles moteur/boîte, pas moins de 23 versions de Scénic sont proposées en France. Les Grand Scénic sont un peu moins nombreux, 18 versions quand même, car ils ne reçoivent pas les motorisations de base TCe 115 et dCi 95. A iso finition et motorisation, le Grand Scénic coûte 600 € de plus que le Scénic et l'option sept places sur Grand Scénic est également tarifée 600 €.

Le prix d'appel du Scénic est de 23.700 € en essence (TCe 115) et de 25.200 € pour le Diesel (dCi 95). Compte tenu du fait que le Grand Scénic ne peut pas recevoir ces moteurs, les premiers prix de la version longue sont de 25.000 € (TCe 130) et 26.800 € (dCi 110). Le dCi 110 est également disponible sur le Scénic court moyennant 26.200 €. La finition Life n'est pas dépouillée pour autant et ces versions ont le même aspect que celles mieux équipées, notamment grâce à l'adoption des grandes roues de 20 pouces sur toute la gamme. Pour la sécurité, le niveau Life bénéficie, comme les autres, d'un ABS avec freinage actif d’urgence et détection piétons en plus des désormais classiques système de contrôle de trajectoire avec aide au démarrage en côte, six airbags et système de surveillance de la pression des pneus. Pour le confort, climatisation manuelle, radio CD MP3, Bluetooth®, régulateur-limiteur de vitesse ainsi que lève-vitres électriques à impulsion avant et arrière sont présents.

Il faut ajouter 2.100 € pour passer de Life à Zen sauf sur le dCi 95 qui disparait mais des motorisations plus puissantes sont disponibles pour les Scénic et Grand Scénic : Scénic TCe 130 (26.500 €) et dCi 130 (29.600 €) ainsi que la boîte automatique EDC7 (+1.500 €) et le système hybride Diesel/électrique Hybrid Assist (+1.000 €) sur la base du dCi 110 (28.300 €). Ce niveau propose l'alerte de franchissement de ligne, la commutation automatique des feux, le frein de parking assisté, les capteurs de pluie et de luminosité, la carte accès et démarrage mains libres, la climatisation automatique bi-zone, la reconnaissance des panneaux de signalisation…

Business, Zen + 600 € sur Scénic (TCe 115 indisponible) et Zen + 1.200 € sur Grand Scénic car uniquement disponible en sept places, ajoute l'aide au parking avant et arrière, l'alerte détection de fatigue, l'alerte de survitesse avec reconnaissance des panneaux de signalisation combinée aux informations de la navigation3D Europe.

Enfin, la version Intens (Zen + 2.600 €) gagne le dCi 160 EDC avec le système audio Bose de série (Scénic 35.200 €, Grand Scénic 35.800 €) mais perd le TCe 115. Elle s'avère très complète avec le système Easy Park Assist (aide au parking avant, latéral, arrière, caméra de recul), les détecteurs d'angle mort, les systèmes R-Link 2 et Multi-Sense, les projecteurs avant full LED, la sellerie mixte similicuir et tissu, la carrosserie bi-ton, pour les principaux équipements.

Pour le lancement, une série spéciale "Edition One" uniquement sur le Scénic avec les motorisations les plus puissantes TCe 130 (32.100 €), dCi 130 (35.200 €), dCi 160 EDC (37.600 €), bénéficie du système d'aide au stationnement Easy Park Assist, du système audio Bose® avec douze haut-parleurs, de la sellerie cuir avec sièges conducteur et passager à réglage électrique huit voies, chauffants et massants, d'un toit en verre panoramique fixe, des jantes aluminium 20 pouces Quartz.

Le choix est pléthorique, ce qui ne sera pas superflu pour affronter les nombreux monospaces, crossovers, breaks du segment C, ceux des concurrents bien sûr, mais aussi ceux de la marque où les Scénic devront se frotter aux Kadjar (de 24.100 € à 35.800 €) et Mégane Estate (de 19.900 à 34.900 €).  

Les designers RENAULT ont remarquablement modernisé les Scénic et Grand Scénic, en leur donnant des lignes très esthétiques et dynamiques. On apprécie également le confort, la sécurité active et passive (cinq étoiles aux tests Euro NCAP), les équipements modernes, l'habitabilité et le coffre du Grand Scénic, l'agrément de conduite du dCi 130. On regrette par contre le peu de choix en motorisations à essence et leur puissance trop juste pour ces voitures assez lourdes ainsi que l'offre restreinte en boîtes automatiques, uniquement disponibles sur les Diesel dCi 110 et dCi 160. Les prix étant bien situés vis-à-vis de la concurrence, il est fort probable que la gamme Scénic soit un "best seller" de la catégorie.

Daniel DECHENE

2016-09-07