VOLVO S90 D5 AWD Geartronic 8 Inscription

ESPACE Berline
  • Confortable
  • Luxueuse
  • Elégante
  • Sûre
  • Lourde
  • Pas très sobre
  • Chère

Prix : 72 530 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes - Bi Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1965 cm³
Puissance maxi 235 ch à 4000 tr/min
Couple maxi 48.60 mkg à 1750.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.96 m
Largeur 1.88 m
Hauteur 1.44 m

Poids

Total 1798 kg

Capacités

Coffre de 0 à 488 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 240 km/h
0 à 100 km/h 7.00 s

Environnement

Emission CO2 127 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.30
Urbaine 5.70
Mixte 4.80
Essai 7.20

LE PHENIX SCANDINAVE

Aujourd’hui, VOLVO nous présente son vaisseau amiral, la S90 fleuron de la gamme des berlines du constructeur. Cette voiture est un concentré de technologies en termes de sécurité passive et active qui vient conforter les objectifs de la direction de VOLVO : "plus aucun automobiliste ne se tuera ou ne se blessera gravement à bord des nouvelles VOLVO, à l’horizon 2020." Le constructeur cible clairement les marchés américain et chinois avec une berline premium élégante et statutaire, il vient jouer là les troubles fête dans la cour des allemandes BMW, AUDI et MERCEDES. VOLVO présente une nouvelle orientation en matière de style : massif et imposant, bien qu’élégant et raffiné.

Ligne scandinave

Deuxième volet du renouvèlement de la gamme VOLVO après l’imposant XC90, la S90 reprend les mêmes bases en matière de châssis (SPA) et de motorisations, essence de 150 à 320 chevaux et Diesel de 190 à 254 chevaux. Une future motorisation T8 Twin Engine Hybride rechargeable de 410 chevaux, prévue pour la fin d’année, complètera l’offre.

La ligne générale rend hommage à la VOLVO P1800 des années 60, avec son étonnante calandre concave, ses inserts verticaux et ses baguettes chromées autour des vitres et des bas de caisse. Une silhouette très allongée et un empattement important de près de 2,94 mètres qui donne une position très centrale au conducteur ; c’est ici que se termine la comparaison.

A l’avant, un capot aussi long que large, cache un moteur en position transversale entièrement capitonné et quasiment invisible sous ses carters de protection. La signature lumineuse est caractéristique avec des optiques à LEDs et des feux de jour en forme de T évoquant le marteau de Thor (clin d’œil à la mythologie scandinave), on la retrouve sur tous les nouveaux modèles VOLVO. La ligne de caisse est haute mais la surface vitrée reste suffisante et l’option toit ouvrant inonde l’habitacle de lumière pour le plus grand bonheur des passagers. L’arrière est plus classique. Les feux débordent sur la malle terminée par un petit becquet intégré qui confère au modèle une allure "sportive". Les magnifiques jantes de vingt pouces (option : 1.800 €) allègent la ligne générale de la voiture. Avec un gabarit de viking : 4,94 mètres de long et 1.798 kg sur la balance, cette ligne tranche avec l’esthétique des dernières productions de la marque.

Equipement "high-tech"

Le modèle de notre essai, était la S90 D5 dans la finition "Inscription", intermédiaire de deux autres finitions "Momentum" et "Inscription Luxe", cette dernière propose en plus, des sièges avant chauffants et massants, une planche de bord entièrement gainée de cuir, une caméra de recul et un affichage tête haute en couleur. A l’intérieur, le tableau de bord allie tradition avec ses incrustations de noyers de Scandinavie et technologie avec son écran digital haute résolution. Cet écran intègre toute les informations nécessaires à la conduite, mais aussi aux multimédias connectés tel que le GPS avec une cartographie de l’Europe, la téléphonie en Bluetooth, en wifi ou via le modem intégré.

L’option affichage tête haute (1.350 €) est en couleurs et rappelle les informations essentielles de la conduite : la vitesse instantanée, les limitations de vitesse, un renvoi des indications du guidage GPS et les différentes alertes de sécurité. Cette option permet de maintenir le regard sur la route et se règle pour s’adapter à la taille du conducteur. En console centrale, un écran multifonctions tactile de neuf pouces regroupe les fonctionnalités essentielles au bien-être du chauffeur et de ses passagers et permet de faire disparaître en quasi-totalité les boutons de commande. Cette tablette multimédia permet aussi d’avoir accès aux nombreux services et applications basés sur le Cloud de l’Apple Car Play (300 €). Elle est compatible avec les iPhones de cinquième génération et plus. Il faut cependant un temps d’adaptation pour maitriser les menus et nombreux sous menus que propose cet écran tactile.

Notre véhicule d’essai était équipé du système Keyless Entry où la traditionnelle clé s’est transformée en une petite molette argentée que l’on tourne à droite pour démarrer et à gauche pour arrêter le moteur. Le déverrouillage des portes s’effectue grâce à son boîtier électronique gainé de cuir ou par le simple fait de saisir les poignées des portes avant. L’ouverture ou la fermeture du coffre peut s’effectuer en appuyant sur un petit bouton logé dans le coffre, ou encore en effectuant un mouvement de pied en-dessous du pare-chocs arrière, très pratique lorsque vous avez les bras chargés. Le volume du coffre est généreux avec ses 488 dm3, mais cependant dans la moyenne basse du segment.

Confortable

L’insonorisation de l’habitacle est correcte, les bruits aérodynamiques sont contenus. Toutefois, le son du quatre cylindres n’est pas transcendant face à la concurrence des six ou huit cylindres allemands. La hifi Bowers & Wikins transforme pour la modique somme de 3.400 €, ce salon roulant en véritable auditorium avec dix-neuf haut-parleurs et 1.400 Watts.

La sellerie est accueillante et confortable avec un très bon maintien. Le cuir Nappa beige, sent bon la pleine fleur, mais, très clair, il est quelque peu salissant. Un petit détail très patriotique dans la surpiqûre : un petit drapeau suédois. Les passagers arrière ont une climatisation individuelle qui se gère depuis un écran tactile situé entre les sièges avant. Ils bénéficient d’un bel espace pour les jambes et peuvent ainsi profiter pleinement du confort des assises de la banquette arrière. L’énorme tunnel de transmission peut être un peu gênant pour un cinquième passager. D’ailleurs la S90 est une vraie quatre places, le cinquième passager ne bénéficie pas d’une véritable assise. Grâce à la banquette rabattable en 40/60, il est possible d'obtenir un volume de coffre plus important. Pour cela, il suffit de manipuler un bouton logé dans le coffre. Son seuil de chargement est un peu haut.

Routière

La suspension arrière était équipée du système pneumatique (1.980 €) qui apporte un confort digne d’un Pullman. Cette option permet de paramétrer cinq modes, depuis l’économique jusqu’au dynamique, mais ce dernier mode est loin de rendre la voiture sportive en dépit de la présence des 235 chevaux.

Le surprenant bloc D5 bi turbo Diesel à injection directe avec seulement quatre cylindres et 1.969 cm3 développe 235 chevaux à 4.000 tr/mn transmis aux quatre roues avec un couple de 480 Nm dès 1.750 tr/mn. La suralimentation à double turbo est bien maitrisée, il s’agit de la technologie PowerPulse. Une turbine pour les bas régimes et une seconde, plus grosse, pour les hauts régimes, elles permettent d’avoir du couple dès le plus bas régime sans coupure lors des envolées de l’aiguille du compte-tours. Ce mastodonte évolue malgré tout avec grâce et souplesse à des vitesses de croisière soutenues.

La boîte Geartronic à huit rapports possède un étagement très progressif qui la rend douce et agréable, on ne perçoit pas d’à-coups, que ce soit en mode tout automatique ou séquentiel. Ne vous attendez pas à des envolées lyriques du quatre cylindres, la double sortie d’échappement ne joue qu’un rôle purement esthétique. La poussée à l’accélération est très linéaire mais les 235 chevaux peuvent rapidement vous faire perdre quelques points sur votre permis. Son système "Start and Stop" est très réactif au point de se faire oublier dans le trafic urbain.

En conduite sportive, le poids important entraine des mouvements de caisse désagréables. Cette voiture préfère les voies rapides aux centres villes et leurs petites rues, car son angle de braquage trop grand ne vous tranquillisera pas, et surtout si vous devez vous garer dans un parking souterrain. L’utilisation de l’assistance de stationnement, semi-automatique grâce à de nombreux radars et caméras, vous apportera un peu plus d’assurance lors du stationnement.

Sûre et semi-autonome

VOLVO propose le "City Safety", un système anticollision, une protection anti-sortie de route, le régulateur adaptatif de vitesse ACC, une alerte vigilance conducteur, et enfin la reconnaissance des panneaux de signalisation. La S90 a surtout un étonnant et perturbant système de conduite semi-autonome, "le Pilot Assist", sous la forme d’un ensemble de capteurs et cameras embarqués, qui corrige automatiquement la trajectoire de la voiture pour suivre la signalisation au sol sur les axes autoroutiers et voies rapides, sans la nécessité de suivre un autre véhicule. Ce système de cameras peut lire les panneaux de limitation de vitesse ou identifier la présence de piétons ou d’animaux (de grande taille) sur la route, de jour comme de nuit et agir en conséquence après vous avoir prévenu par un signal sonore, soit en ralentissant ou en stoppant le véhicule. Nous approchons de plus en plus de la voiture autonome.

VOLVO a installé dans la tablette un manuel numérique, excellente idée quand on  sait que tout est paramétrable via la tablette et au vu du potentiel de l’électronique embarquée. La puissance fiscale de treize chevaux n'entraine pas de malus écologique, ses émissions de CO2 sont de 127 g/km. Cela correspond à la classe environnementale C. Lors de cet essai, la consommation moyenne était de 7,2 l/100 km en parcours mixte avec quatre personnes et leurs bagages, alors que les chiffres annoncés par VOLVO semblent plus légers…

Le seul petit bémol vient de la finition intérieure du coffre où des parties de carrosserie sont visibles ce qui dénote avec le niveau premium recherché. Le véhicule essayé avait une panoplie d’options (11.130 €) et un tarif final de 72.530 € ce qui la rapproche énormément de la finition supérieure.

La VOLVO S90 est une belle auto "made in Sweden" qui vous séduira par sa ligne, son confort incomparable et une sécurité dernier cri, dans une ambiance premium. La S90 est une grande routière qui vous transportera, en toute sérénité, sur de longs parcours avec votre famille ou vos amis. Elle est devenue une véritable alternative face à la concurrence allemande. Cette auto privilégie le confort plutôt que la sportivité. Tous le savoir-faire de VOLVO est réuni dans la S90.

Frederic de VIAL

2016-01-01