KIA Rio Gamme 2017

ESPACE COMPACTE
  • Habitabilité/coffre
  • Conduite agréable
  • Confort
  • Garantie 7 ans
  • Tarifs un peu élevés
  • Reprises moteur 1.2 84
  • Consommation 1.0 T-GDi 100
  • Diesel 1.4 CRDi 90 assez sonore

Prix : de 13 490 € à 20 790 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 3 cylindres 12 soupapes Turbo injection directe essence
Cylindrée 998 cm³
Puissance maxi 100 ch à 4500 tr/min
Couple maxi 17.00 mkg à 1500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.07 m
Largeur 1.73 m
Hauteur 1.45 m

Poids

Total 1155 kg

Capacités

Coffre de 325 à 980 dm³
Réservoir 45 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 188 km/h
0 à 100 km/h 10.70 s

Environnement

Emission CO2 102 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 4.10
Urbaine 5.20
Mixte 4.50
Essai 0.00

UN CHALLENGER AMBITIEUX

En 2016, KIA a vendu 33.684 voitures en France, soit 1,67 % du marché hexagonal. Avec 6.469 immatriculations, la Rio a été la deuxième KIA la plus vendue en 2016, la première étant le Sportage (9.956 immatriculations). KIA France espère vendre 9.000 unités de la nouvelle Rio en 2017, permettant ainsi à la marque d'accroître sa présence dans le segment B des citadines polyvalentes, dominé par les trois vedettes nationales RENAULT Clio, PEUGEOT 208 et CITROËN C3, sans oublier la VOLKSWAGEN Polo.   

Design classique

Par rapport à la précédente, la quatrième génération affine la silhouette de la Rio tout en restant avec une ligne très consensuelle. Un peu plus longue (quinze millimètres) et large (cinq millimètres) elle est aussi un peu plus basse (cinq millimètres) que précédemment. On retrouve la calandre "Tiger nose", caractéristique de la marque, amincie et des phares plus fins également avec maintenant l'indispensable signature lumineuse à LED, en forme de U. Le profil est rendu plus dynamique par le capot avant allongé et le porte-à-faux arrière réduit. A l'arrière, le hayon est quasiment vertical. Les feux sont plutôt imposants et placés relativement haut, entrainant de fait une lunette arrière assez petite, peu favorable à la visibilité pour les marches arrière ; caméra de recul recommandée. A défaut d'originalité, cette ligne classique aura l'avantage de ne pas se démoder trop rapidement et de plaire au plus grand nombre, voiture mondiale oblige. A noter : la Rio 2017 n'est disponible qu'en carrosserie à cinq portes. 

 

Belle habitabilité

La KIA Rio est parmi les plus grandes du segment B ; c'est l'habitabilité et le coffre qui en profitent. Les places avant sont généreuses, le conducteur trouve aisément une bonne position de conduite grâce aux multiples réglages du siège et du volant (hauteur et profondeur). A l'arrière, deux adultes sont à l'aise en largeur, en espace pour les jambes et en garde au toit, on profite là de l'aspect un peu carré du profil de la Rio. Cet espace intéressant ne se fait pas au détriment du coffre qui affiche 325 litres sous la tablette cache-bagages et jusqu'à 980 litres banquette 60/40 complètement rabattue. Sur la finition haute Premium un faux-plancher permet d'obtenir une surface de chargement plane.

 

Au même titre que l'extérieur, l'aménagement de l'habitacle est très classique mais la finition est de bon aloi. Les matériaux sont de qualité satisfaisante mais peu d'éléments sont rembourrés. Seule la finition Premium a droit à un revêtement souple sur le devant de la planche de bord, le reste du mobilier étant composé de plastiques durs. Les rangements sont nombreux, mais eux aussi en plastiques durs, ce qui engendre des bruits divers lorsque les objets qui y sont entreposés se déplacent et se cognent sur les bords.

 

Pas bradée

Le temps des voitures coréennes proposées à des tarifs très concurrentiels est révolu. Les prestations étant comparables à celles des voitures européennes, KIA a aligné les prix sur ceux de ses concurrents. Affichée de 13.490 € à 20.790 €, la Rio conserve malgré tout un léger avantage en termes d'équipement à tarif équivalent et, évidemment, la garantie de sept ans, transmissible aux acheteurs suivants, est un argument fort lors de la revente avant ce terme. Quatre niveaux d'équipement et quatre motorisations sont proposés.  

 

KIA Rio Motion

Cette version d'entrée de gamme n'est pas trop dépouillée puisqu'elle dispose d'une radio avec MP3,  connexions AUX et USB, quatre haut-parleurs et commandes au volant, de l'allumage automatique des phares, de lève-vitres avant électriques à impulsion côté conducteur, de la condamnation centralisée à distance, d'un ordinateur de bord, du siège conducteur et du volant réglables en hauteur et en profondeur, d'une banquette arrière rabattable 60/40 et, pour la sécurité, du freinage ABS, du contrôle de trajectoire (ESC), de six airbags, de l'aide au démarrage en côte, des rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants… En option, elle peut être équipée du pack Systèmes avancés d’aide à la conduite (500 €) avec freinage d’urgence autonome et détection des piétons (AEB), alerte de franchissement de ligne (LDWS) et régulateur / limiteur de vitesse, ainsi que de l'inévitable peinture métallisée (550 €).

La Rio Motion peut être motorisée soit par le moteur quatre cylindres à essence 1.2 MPi 84 chevaux (13.490 €), soit par le Diesel 1.4 CRDi 90 chevaux (15.690 €). KIA France estime qu'elle devrait représenter 5 % de la diffusion de la Rio.

 

KIA Rio Active et moteur essence 1.2 MPi 84

Ce devrait être le cœur de gamme et assurer 30 % des ventes de la Rio. Pour 1.800 € de plus que la Rio Motion, la Rio Active dispose de la climatisation manuelle, de la téléphonie Bluetooth, du régulateur / limiteur de vitesse et du volant et pommeau de levier de vitesses en cuir. Comme la Rio Motion, l'Active peut être motorisée soit par le moteur quatre cylindres à essence 1.2 MPi 84 (15.290 €), soit par le Diesel 1.4 CRDi 90 (17.490 €).

J'ai eu l'occasion de faire quelques kilomètres au volant de la Rio Active 1.2 MPi 84 me permettant d'apprécier la douceur de conduite et la bonne insonorisation de cette version ainsi motorisée. Assez vive à l'accélération (0 à 100 km/h en 12,9 secondes), cette Rio est moins alerte en reprises à cause de l'étagement long des rapports supérieurs de la boîte à cinq vitesses, imposant de fréquents changements de vitesses pour relancer la voiture après un ralentissement, ce qui n'est pas sans incidence sur la consommation : 6,5 l/100 km lors d'un trajet autoroutier en circulation dense.    

 

Kia Rio Launch Edition et moteur essence 1.0 T-GDi 100

Cette série spéciale proposée pour le lancement de la Rio 4 sera probablement la plus diffusée de la gamme en 2017 avec une prévision de 40 % des ventes. Cette version pourrait être reconduite les années suivantes avec peut-être une autre dénomination. L'équipement est fourni avec le pack Technologie de série comportant les radars de stationnement arrière, la caméra de recul, la navigation GPS sur écran tactile couleur sept pouces, sept ans de mise à jour de la cartographie Europe et des services connectés TomTom LIVE®, compatibilité Android Auto et Apple Carplay, la radio numérique DAB avec six haut-parleurs et les jantes en alliage de quinze pouces. La Rio Launch Edition avec le moteur 1.0 T-GDi 100 chevaux reçoit en plus les feux avant diurnes à LED et les projecteurs antibrouillard avant. Les quatre motorisations 1.2 MPi 84 (16.590 €), 1.4 MPi 100 en boîte quatre automatique (17.990 €), 1.0 T-GDi 100 (17.590 €) et 1.4 CRDi 90 (18.790 €) peuvent être associées à cette finition.

Pour les essais "Presse" au Portugal, KIA nous a proposé un circuit de test très accidenté et très sinueux mettant bien en valeur les qualités routières de la nouvelle Rio. La nouvelle structure de caisse plus rigide et légère que la précédente a permis aux ingénieurs d'assouplir les suspensions permettant un meilleur confort de roulement sans pénaliser le maintien de l'assiette du véhicule. Le résultat est probant : la Rio vire vite, n'est pas sujette au roulis, s'avère réactive dans les enchainements de virages et absorbe les revêtements inégaux sans secousses excessives. Malgré les tambours arrière, le freinage, très sollicité sur ces routes difficiles, s'est montré efficace et endurant. La direction, très assistée, est un peu moins agréable, laissant une impression de flou à vitesse soutenue. Le moteur trois cylindres 1.0 T-GDi 100, couplé à une boîte manuelle à cinq rapports, s'est lui aussi montré à son avantage. Le couple de 171 Nm, intéressant pour sa faible cylindrée, arrive vite, dès 1.500 tr/mn, les 100 chevaux également, dès 4.500 tr/mn et il monte en régime encore franchement jusqu'à 6.000 tr/mn. Revers de la médaille, ce tempérament enjoué incite à le solliciter et fait monter la consommation. Sur ce parcours tourmenté, l'ordinateur a affiché 8,4 l/100 km…

 

Kia Rio Premium et moteur Diesel 1.4 CRDi 90

Version haut de gamme de la Rio, cette version serait choisie par 25 % de la clientèle. Elle reçoit un équipement complet, notamment les packs Systèmes avancés d’aide à la conduite et Technologie de série auxquels s'ajoutent les jantes en alliage de seize pouces, les feux avant diurnes et feux arrière à LED, les vitres et lunette arrière surteintées, le plancher de coffre à double niveau, le capteur de pluie, la climatisation automatique, les lève-vitres arrière électriques, l'ouverture et le démarrage sans clé, la sellerie similicuir… Les quatre motorisations 1.2 MPi 84 (18.590 €), 1.4 MPi 100 BVA4 (19.990 €), 1.0 T-GDi 100 (19.590 €) et 1.4 CRDi 90 (20.790 €) peuvent être associées à cette finition. La Rio Premium est la seule à pouvoir recevoir le Pack Design (300 €), composé de jantes en alliage de dix-sept pouces et d'un pédalier finition aluminium.

Dans la foulée du test de la Rio 1.0 T-GDi 100, j'ai réalisé la même boucle avec la Rio 1.4 CRDi 90 permettant de bien apprécier les différences de conduite entre ces deux motorisations. Si la puissance est un peu moindre, 90 chevaux au lieu de 100, le couple est nettement supérieur : 240 Nm au lieu de 171 et disponible de 1.500 à 2.500 tr/mn. Cette énergie est transmise aux roues avant par une boîte manuelle disposant de six rapports. La conduite de ce Diesel est évidemment différente de celle du 1.0 T-GDi 100. Il n'est pas nécessaire de monter haut en régime, on enroule sur le couple, permettant à la Rio de se relancer efficacement en sortie de virage, en montée ou pour dépasser. La consommation bénéficie de cette souplesse, 6,7 l/100 km sur ce trajet contraignant, soit 1,7 l/100 km de moins que la version essence. On notera l'écart de prix relativement faible (1.200 €) entre la Rio 1.0 T-GDi 100 et la Rio 1.4 CRDi 90. Les "gros" rouleurs absorberont assez rapidement ce surcoût. Sans être particulièrement bruyant, le 1.4 CRDi est quand même assez sonore dans les phases d'accélération. J'ai également eu l'occasion de faire un peu d'autoroute avec cette version. En vitesse stabilisée, le moteur se fait plus discret, mais ce sont les bruits de roulement et aérodynamiques qui se font entendre, mais restent malgré tout d'une intensité raisonnable.      

 

KIA Rio moteur essence 1.4 MPi 100 et boîte automatique

Si les versions à boîte manuelle se sont montrées convaincantes, cette version automatique (non essayée) présente des caractéristiques techniques moins intéressantes - boîte classique à convertisseur de couple hydraulique avec seulement quatre vitesses, émissions de CO2 à 140 g/km entrainant un malus - que celles des concurrentes RENAULT Clio ou VOLKSWAGEN Polo proposant des transmissions à double embrayage munies de six ou sept rapports, sobres et performantes. 

Cette KIA Rio de quatrième génération propose des prestations lui permettant de concurrencer les stars du segment B des citadines polyvalentes. En France, elle ne bataillera certainement pas pour le podium des ventes mais pourra convaincre les acheteurs particuliers, rassurés par les sept années de garantie.

Daniel DECHENE

2017-02-02