RENAULT Koleos 2017

ESPACE SUV
  • Compromis confort, tenue de route
  • Finition et équipement
  • Performances et agrément du dCi 175
  • Sobriété du dCi 130
  • Efficacité de la transmission 4x4
  • Pas de version 7 places
  • Pas de version essence
  • Modularité basique
  • Moteur dCi 130 un peu juste en charge

Prix : de 29 900 € à 43 400 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes - Turbo Diesel injection directe rampe commune
Cylindrée 1995 cm³
Puissance maxi 175 ch à 3750 tr/min
Couple maxi 38.76 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.67 m
Largeur 1.84 m
Hauteur 1.68 m

Poids

Total 1643 kg

Capacités

Coffre de 498 à 1706 dm³
Réservoir 60 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 196 km/h
0 à 100 km/h 9.30 s

Environnement

Emission CO2 143 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 5.20
Urbaine 5.80
Mixte 5.40
Essai 7.10

RETOUR GAGNANT

La première version du Koleos, une version européanisée du SAMSUNG QM5, commercialisée de 2007 à 2016, n'a connu en France qu'une faible diffusion. Au niveau mondial, ce Koleos a toutefois été vendu à plus de 450.000 exemplaires. Pour 2017, RENAULT revient sur ce marché des grands SUV du segment D avec pour objectif la plus haute marche du podium des ventes, actuellement tenue par le NISSAN X-Trail qui offre à son cousin RENAULT sa base technique. Le nouveau Koleos est fabriqué à Busan en Corée du Sud en compagnie du SAMSUMG QM6. Pour cette génération, la filiation est inversée, c'est le QM6 qui est dérivé du Koleos.

Un air de famille

Autant le précédent avait une apparence atypique dans la gamme RENAULT, autant celui-ci porte les gènes de la famille. La face avant est très ressemblante à celle de la Talisman avec les désormais traditionnels feux de jour en crochet autour des phares et la calandre à barrettes chromées soulignant un losange XXL. Le profil est caractéristique des SUV avec une ceinture de caisse haute, de grandes roues (de seize à dix-neuf pouces), des porte-à-faux courts et une garde au sol surélevée, mais apporte un côté personnel avec une ligne chromée sur l'aile avant, partant du phare et se terminant en crochet autour du motif de la porte avant. L'arrière a également un air de famille avec cette fois la Talisman Estate en reprenant la ligne de LED rouge courant sur presque toute la largeur du hayon, comme si RENAULT avait voulu faire du Koleos la version SUV de la Talisman. 

Bien présenté et habitable 

Outre le NISSAN X-Trail déjà évoqué, le Koleos sera principalement en concurrence avec le PEUGEOT 5008 récemment restylé, mais également avec les nouveaux SKODA Kodiaq et VOLKSWAGEN Tiguan Allspace, une version allongée et avec sept places du SUV de VW, le HONDA CR-V, ou le MITSUBISHI Outlander disponible en hybride rechargeable. La finition et l'équipement du Koleos ont été soignés afin de séduire les clients désirant un véhicule cossu, tout au moins dans les versions Intens et Initiale Paris essayées, et proposé à un tarif encore acceptable. Large et disposant d'un grand empattement de 2,70 mètres, le Koleos offre une belle habitabilité pour cinq passagers et leurs bagages mais, par rapport à certains de ses rivaux, il n'y a pas de versions sept places proposées, RENAULT faisant remarquer que cette configuration existe pour l'Espace et le Grand Scénic. L'esthétique de la partie arrière, avec un arrière moins massif que celui de certains concurrents, a été privilégiée au dépend de cette fonctionnalité.

Catalogue 

En France seuls deux moteurs Diesel sont disponibles, le 1.6 dCi 130 exclusivement avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports (BVM6) et traction (4x2) et le 2.0 dCi 175 que l'on peut configurer en traction avec la transmission CVT (Continuous Variable Transmission) mais pas en BVM6 (?) ou en intégral (4x4) soit en CVT, soit en BVM6. RENAULT ne propose pas de versions essence sur le marché français, car plus de 90 % des SUV du segment D y sont motorisés en Diesel. 

 

Life 1.6 dCi 130 4x2 BVM6

 

29.900 €

Zen 1.6 dCi 130 4x2 BVM6

 

32.500 €

Intens 1.6 dCi 130 4x2 BVM6

 

35.600 €

 

 

 

Zen 2.0 dCi 175 4x2 CVT

 

35.900 €

Zen 2.0 dCi 175 4x4 BVM6

 

36.900 €

Intens 2.0 dCi 175 4x2 CVT

 

39.000 €

Intens 2.0 dCi 175 4x4 CVT

 

41.000 €

Intens 2.0 dCi 175 4x4 BVM6

 

39.400 € 

Initiale Paris 2.0 dCi 175 4x2 CVT

 

41.400 €

Initiale Paris 2.0 dCi 175 4x4 CVT

 

43.400 €

 

 

Dès la version de base Life, proposée juste sous la barre symbolique des 30.000 €, exclusivement avec le 1.6 dCi 130 4x2 BVM6, on trouve les équipements nécessaires au confort, notamment la climatisation automatique bi-zone, la radio numérique Bluetooth avec commandes au volant, les quatre vitres électriques, à impulsion côté conducteur, le régulateur/limiteur de vitesse, les capteurs de pluie et de luminosité, les jantes alliage dix-sept pouces et, pour la sécurité, les systèmes d'aide à la conduite (ADAS – Advanced Driver Assistance Systems) tels que le freinage automatique d'urgence AEBS (Automatic Emergency Braking System), l'alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance des panneaux, l'aide au démarrage en côte. Il faut toutefois choisir le niveau Zen pour disposer de l'aide au parking avant-arrière et une finition haute Intens ou Initiale Paris pour l'avertisseur d'angle mort, la commutation automatique des feux de croisement / feux de route et la caméra de recul.

Le niveau Zen apporte la carte RENAULT mains libres, les quatre lève-vitres impulsionnels, le système multimédia R-LINK 2 connecté avec écran tactile sept pouces, cartographie Europe, Bluetooth, radio numérique, services connectés, compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, la sellerie similicuir/tissu et, pour l'extérieur, les barres de toit en alu, le ski de protection à l'avant, les feux arrière à LED et effet 3D et les clignotants et feux stop à LED.

Intens, très complet, dispose du système R-LINK 2 avec écran tactile 8,7 pouces, de la fonctionnalité Easy Break pour rabattre les dossiers de la banquette arrière, de la sellerie cuir Riviera et des sièges avant à réglages électriques et chauffants, des feux PURE LED VISION, des jantes alliage dix-huit pouces et des vitres arrière surteintées.

Enfin, Initiale Paris, la griffe luxueuse de RENAULT, a droit au pack City avec l'assistance au stationnement Easy Park Assist, le hayon motorisé avec ouverture mains libres du coffre, le Bose Surround System avec douze haut-parleurs, le vitrage latéral feuilleté, la sellerie cuir Nappa, le tableau de bord recouvert de cuir avec surpiqures et les jantes alliage dix-neuf pouces.

En route avec le Koleos 2.0 dCi 175 transmission CVT 4x2

Pour la première étape, en Finlande, j'ai pris le volant de la motorisation la plus puissante couplée à une transmission automatique X-Tronic, de type CVT, entrainant les roues avant. Cette transmission, héritée du NISSAN X-Trail, est programmée avec sept "rapports" et s'avère plutôt agréable à utiliser. Les montées en régime bruyantes et l'effet de patinage de certaines CVT sont ici bien maîtrisées. Les accélérations de la voiture sont en phase avec les montées en régime, mais à vitesse stabilisée autour de 90 km/h, il faut encore aider la transmission à utiliser les rapports supérieurs manuellement, avec la fonction "boîte séquentielle", sans palettes au volant, afin de faire baisser le régime moteur donc les décibels et les décilitres. Le 2.0 dCi 175 se marie bien avec cette transmission et offre une puissance et un couple généreux sans grever la consommation. L'ordinateur de bord a indiqué 7,1 l/100 km, ce qui est raisonnable compte tenu de la masse (1.643 kg), du trajet sinueux imposant de fréquents changements d'allure, et de ma conduite, je ne me suis pas privé de profiter des remises en vitesse énergiques. Le parcours proposé mettait également bien en valeur les qualités des liaisons au sol, basées sur la plateforme CMF C/D et sur des suspensions à quatre roues indépendantes, McPherson à l'avant, multibras à l'arrière. Si les grands axes en Finlande sont bien revêtus et étroitement surveillés, vitesse limitée à 120 km/h (autoroutes) 80 km/h (routes), souvent moins, avec de nombreux radars dont les emplacements sont heureusement signalés par le GPS, les axes secondaires sont plus "libres" et certains secteurs ne sont pas goudronnés, devenant alors des pistes en terre battue. La conduite sur ces pistes nécessite une attention soutenue du fait de leur sinuosité et de leur revêtement parfois dégradé, mais surtout parce qu'elles sont bordées de graviers roulant sous les pneus pouvant faire décrocher sèchement la voiture. Les suspensions absorbent très bien les irrégularités de la chaussée tout en maintenant correctement la caisse. Les mouvements de roulis et de tangage sont bien maîtrisés mais toutefois plus accentués qu'avec une berline basse comme la Talisman. La direction relativement ferme, le poids conséquent, le centre de gravité assez élevé laissent une certaine sensation de lourdeur au volant, on est loin de la vivacité de la Talisman et de ses quatre roues directrices. Ceci dit, les passagers sont bien portés grâce à la souplesse de la suspension mais également aux sièges très confortables. Les étapes au long cours se passeront dans d'excellentes conditions à son bord.

Puis avec le Koleos 1.6 dCi 130 BVM6 4x2

Le lendemain, changement de monture, me voici au volant du "petit" 1.6 dCi 130, motorisation largement répandue sur de nombreux modèles de l'Alliance RENAULT-NISSAN. Ce moteur dispose d'un couple intéressant de 320 Nm à 2.000 tr/mn autorisant des performances tout à fait honorables pour un usage familial (0 à 100 km/h en 11,4 secondes, 185 km/h). Pour ne rien gâcher, il est sobre, 6,0 l/100 km réalisés sur les routes secondaires sinueuses autour d'Helsinki. Il faut quand même veiller à ne pas descendre trop bas en régime, le moteur manquant de répondant sous 1.500 tr/mn. Les changements de vitesses ont été nombreux lors de ce test, heureusement le maniement de la boîte manuelle est fluide. Comme sur le dCi 175, la tenue de route est sûre et le freinage est puissant et progressif

Du tout-terrain au volant du 2.0 dCi 175 CVT 4x4

Nous avons fait étape dans un centre de conduite tout-terrain afin de tester les capacités "off road" du Koleos 4x4. La transmission dispose de trois modes de fonctionnement :

- 2WD. Traction avant pour minimiser la consommation,

- 4WD AUTO. Surveillance permanente de l’évolution des conditions de roulage et d’adhérence par les capteurs pour assurer une répartition idéale du couple moteur entre l’avant et l’arrière. Jusqu’à 50 % du couple disponible peuvent être envoyés aux roues arrière si nécessaire.

- 4WD LOCK. En conditions tout-terrain ou de faible adhérence (neige, boue, terre, sable) et à vitesse réduite (en dessous de 40 km/h), le conducteur peut verrouiller le système en activant ce modeafin d’assurer une répartition à 50/50 du couple entre l’avant et l’arrière. Au-dessus de 40 km/h et à chaque redémarrage du moteur, cette option est automatiquement désélectionnée.

Les angles d'attaque (19 °) et de fuite (26 °) ainsi que la garde au sol de vingt et un centimètres lui permettent de franchir les obstacles d'un chemin très difficile avec fortes pentes en montée et en descente, croisements de ponts, dévers, gués, terrains pierreux ou sablonneux. Toutefois, en l'absence d'une gamme de vitesses courtes, d'une masse conséquente et de pneus "route", ce n'est pas un 4x4 pur et dur, mais les difficultés franchies lors de ce test sont quand même remarquables. Cette version convient très bien pour une utilisation en régions au relief accidenté et/ou au climat rude.

Le RENAULT Koleos revient sur le marché avec des arguments convaincants : ligne, présentation soignée, confort, sécurité, agrément de conduite, habitabilité pour cinq personnes, transmission 4x4 efficace sont à porter à son crédit. Au débit, on s'étonne de l'absence de version sept places, de la modularité basique (pas de banquette coulissante) et les allergiques au Diesel devront choisir une autre monture…

Daniel DECHENE

2017-06-15