HONDA Civic 2.0i VTEC Type R

ESPACE SPORTIVE
  • Plaisir de conduite en mode sportif
  • Couple moteur / boîte
  • Performances
  • Ambiance intérieure
  • Equipement
  • Contenance ridicule du réservoir
  • Look : on aime ou on déteste

Prix : 38 910 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres en ligne - Traction - BVM6 turbo essence - technologie VTEC
Cylindrée 1996 cm³
Puissance maxi 320 ch à 6500 tr/min
Couple maxi 40.80 mkg à 2500.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.56 m
Largeur 1.88 m
Hauteur 1.43 m

Poids

Total 1380 kg

Capacités

Coffre de 420 à 785 dm³
Réservoir 46 L
Nb de places 4

Performances

Vitesse maxi 272 km/h
0 à 100 km/h 5.80 s

Environnement

Emission CO2 176 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.50
Urbaine 9.80
Mixte 7.70
Essai 9.60

PLAISIR INTEGRAL EN TRACTION

On ne présente la Civic qui fait les beaux jours de HONDA depuis de nombreuses années… J’avoue ne même pas me souvenir à quelle génération nous en sommes désormais, mais peu importe puisque celle qui nous intéresse en l’occurrence est la dernière génération… On me souffle dans l’oreillette qu’il s’agit de la dixième, dont acte ! Si le nom de HONDA est associé à la Civic, celui de la sportivité est associé à la dénomination "Type R" pour la version qui coiffe la gamme. C’est donc avec un plaisir certain que nous avons pris le volant de la Civic Type R fraîchement mise à jour, dans une livrée bleue du plus bel effet. Contact !

Un look typé R

Sur le parking HONDA à Marne La Vallée, on ne voit déjà qu’elle ! Difficile de faire moins discret avec cette couleur sublime, ses jantes épurées et surtout son aileron proéminent… Je crois que le week-end s’annonce sous les meilleurs auspices !

Cette carrosserie taillée à la serpe, affiche la couleur… Durant tout l’essai, les personnes croisées sont très tranchées, on adore ou on déteste mais en tout état de cause, elle ne laisse pas indifférent ! C’est d’ailleurs bien là aussi le rôle d’un tel véhicule qui permet de faire parler sur son passage !

Des entrées d’air aux jantes ajourées laissant apercevoir les étriers de frein peints (étriers quatre pistons Brembo, les connaisseurs apprécieront), en passant par cet aileron surdimensionné et en concluant par la triple sortie d’échappement magnifique, le ton est donné… J’en salive presque en me disant que si le ramage est à la hauteur du plumage, je vais faire un excellent essai !

Pour l’anecdote, on finit par s’apercevoir que le véhicule dispose de cinq portes… Les deux portes arrière sont habilement intégrées et la ligne générale fait plus penser à un coupé qu’à une compacte bien plus sage.

Ambiance intérieure garantie

Une fois installé dans l’excellent siège baquet, je cherche déjà où se situe le harnais et je me dis que j’ai oublié mon casque… Suis-je bête c’est un essai sur route. Pas sur circuit. Premier regret !

Le tableau affiche lui aussi la couleur et les couleurs qui sont différentes en fonction du choix des trois réglages disponibles "confort", "sport" ou "R+" … Là aussi, pas de doute possible, la sportivité est poussée à son paroxysme.

L’habitabilité est excellente pour la catégorie (cette version a pris onze centimètres par rapport à la précédente). Le poste de conduite est complet et très intuitif, légèrement tourné vers le conducteur, tout tombe naturellement sous la main, de quoi pouvoir se concentrer sur la conduite en toute sérénité. Allez, c’est parti ! Petite pression sur le bouton Start !

Du calme à la furie

Toute le monde connaît l’excellence de HONDA dans le domaine de la mécanique, la Type-R ne déroge donc pas à la règle. Equipée d’un quatre cylindres de deux litres VTEC turbo, la Civic dispose de la bagatelle de 320 chevaux (dix chevaux de mieux que la précédente version), tout en concentrant la motricité uniquement aux roues avant… On imagine bien une version intégrale mais qui aurait aussi alourdi l’ensemble, ce qui aurait nui certainement aux prestations.

L’ensemble est associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports dont le maniement est une pure merveille de précision : débattement court, verrouillage rapide, c’est un vrai régal.

C’est sur les routes de la région du Ventoux que nous avons jeté notre dévolu pour tester cette sportive sur son terrain de prédilection… Pour y parvenir, le parcours autoroutier depuis Paris se passe sans encombre à allure stabilisée. Le bruit ambiant aux régimes de croisière est tout à fait standard, la Civic dispose de nombreuses aides à la conduite (régulateur de vitesses adaptatif, détection d’angle mort, maintien dans la file)… Il n’y a guère qu’un point noir à signaler concernant la taille ridicule du réservoir (46 litres) qui vous oblige à vous arrêter au stand, oups, à la station-service pardon, pour faire le plein tous les 300 km environ. C’est un peu pénible à la longue et dommage car, par ailleurs, cette dernière génération de Civic a fait de réel progrès en termes de confort (la troisième sortie d’échappement centrale servant en fait à réduire la résonnance de l’échappement à vitesse stabilisée).

Passons donc aux choses sérieuses… Sélection du mode R+, petite reconnaissance lente sur une petite route à proximité de Gordes (ceux qui connaissent cette belle région apprécieront). Nous nous élançons donc pour une petite spéciale, malheureusement sur route ouverte qui demande donc de se limiter un peu même si la météo est parfaite et le choix du parcours permet d’avoir une bonne visibilité entre deux courbes successives…

C’est parti, les rapports montent facilement jusqu’à la zone rouge, première, deuxième, troisième, impossible d’aller au-delà car la vitesse est déjà largement au-delà de la limite autorisée… Pour une traction pure, la motricité est particulièrement efficace, les courbes s’enchainent avec une facilité déconcertante, les montées en régime sont franches et tout l’exercice consiste à maintenir l’aiguille entre 4.000 et 7.000 tr/mn, zone de puissance maximale pour le véhicule. Ça freine fort aussi, ça vire à plat, et c’est d’une efficacité diabolique ! Les passagers s’accrochent mais tout en étant sereins tant la marge semble importante ! Il n’y a guère que la sonorité de l’échappement qu’on imaginerait un peu plus présente dans ce mode R+ et qui se montre un peu trop discrète… Un petit passage chez un spécialiste serait le bienvenu pour les heureux propriétaires. Certes, en adoptant un turbo, la motorisation n’est plus en rapport avec l’ancien système VTEC (qui avait atteint le sommet sur feue la S 2000), mais l’ensemble est quand même d’une efficacité redoutable avec un clair enclenchement du turbo qui booste l’ensemble vers les sommets !

Un malus écologique qui fait mal !

J’allais presque oublier de vous parler de son prix : 38.910 € tout compris, la peinture métallisée et deux packs "carbone" intérieur et extérieur constituent les rares options, HONDA privilégiant le tout inclus plutôt qu’une longue liste d’options coûteuses ! Par rapport à la concurrence, c’est plutôt bien placé, mais le malus écologique vous en coûtera la bagatelle de 6.053 € en 2017 soit un peu plus de 15%, voilà de quoi cibler la marge de négociation à l’achat !

Comme vous l’avez compris, cette Civic est très attachante ; nous avons été emballés… Elle procure un plaisir incroyable à son volant, plaisir qu’il n’est pas si fréquent de trouver désormais dans des véhicules où l’on cherche à feutrer, amortir, effacer, atténuer les sensations. Quand on achète un tel véhicule c’est évidemment qu’on en attend quelque chose de différent. Et sur ce plan-là, la Civic ravira ses propriétaires… Elle sait aussi être plus accueillante et plus civilisée si vous le souhaitez avec son mode "confort" et ses aides à la conduite. Cela dit, son utilisation en mode intensif est difficilement compatible des règles de circulation actuelles… Le circuit semble être donc la meilleure utilisation. Allez, ce sera l’objet d’un prochain essai, voilà une bien belle perspective !

Fabrice DUMAS

2017-12-15