CITROEN C5 AIRCROSS

ESPACE SUV

Prix : Non communiqué

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type
Cylindrée 0 cm³
Puissance maxi 0 ch à 0 tr/min
Couple maxi 0.00 mkg à 0.00 tr/min

Dimensions

Longueur 0.00 m
Largeur 0.00 m
Hauteur 0.00 m

Poids

Total 0 kg

Capacités

Coffre de 0 à 0 dm³
Réservoir 0 L
Nb de places 0

Performances

Vitesse maxi 0 km/h
0 à 100 km/h 0.00 s

Environnement

Emission CO2 0 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 0.00
Urbaine 0.00
Mixte 0.00
Essai 0.00

PROMESSE

Chez CITROËN, la berline n’est plus à la mode, à tel point que chaque gamme récupère un second patronyme pour le distinguer, soit en monospace, soit en SUV. Pour ces derniers, la désignation Aircross a été retenue. Et bien évidemment, ce segment en vogue est incontournable pour chaque constructeur ; la difficulté est de se démarquer des concurrents. Le récent C3 Aircross fait un tabac, très reconnaissable et surtout très apparenté aux Chevrons. Avant lui, CITROËN nous avait alléchés avec son C5 Aircross mais en nous prévenant qu’il faudra être patient. Première récompense, la voiture est accessible en France pour cette première rencontre statique. Pour le dynamique, il faudra encore quelques mois et attendre la fin de l’année…

Style

Les chevrons sur la face pourraient disparaître que l’on reconnaîtrait quand même le style CITROËN. Les feux de jour Full LED et les clignotants sont à l’étage supérieur, encerclés de chrome jusqu’au logo. Les optiques et les antibrouillards marquent l’étage inférieur. La largeur de la voiture est renforcée, et une forme de robustesse est exacerbée par le capot long et assez massif, une recette réussie chez le cousin PEUGEOT 3008. Les boucliers reprennent la forme caractéristique inaugurée par la C3 et reconduite sur tous les récents modèles. Les protections latérales de bas de caisse Airbump® habillent le profil, allégé par l’impression de toit flottant. Les couleurs et habillages sont eux-aussi dans la mode de la personnalisation avec trente combinaisons de couleurs possibles incluant une once de "bicolorisme".

L’arrière reprend lui aussi la tendance maison avec des feux en relief marqués par quatre modules à LED. Comme à l’avant, le bouclier reprend la forme typique, agrémenté de deux sorties d’échappement chromées à chaque extrémité.

Confort

Le C5 se place logiquement au-dessus du C3 avec ses trente-cinq centimètres de plus en longueur (4,50 m), et accessoirement laisse une belle place pour un plus grand C6 ou C7 Aircross. L’habitacle est lui aussi à l’unisson des chevrons. La planche de bord est très étirée, très rectiligne renforçant l’impression de largeur. Le combiné de compteurs est passé au digital, proposant une gamme de trois univers graphiques. Au centre, une tablette tactile de huit pouces fait office d’écran central et de commandes.

Le confort est le maître mot de CITROËN, et typiquement, le C5 ne déroge pas à la réputation. Si la planche de bord se rapproche de celle du C3 Aircross, c’est du côté de la C4 Cactus qu’il faut chercher les sièges. En effet, cette dernière a inauguré une nouvelle génération de fauteuils (le mot n’est pas usurpé) nommés "Advanced Comfort". Pour en disposer, il faudra sûrement recourir à l’option, mais l’investissement en vaut la peine. Il s’agit d’un matelassage plus épais, doté de mousses de plus ou moins haute densité selon l’endroit du siège, très prometteur (pour l’avoir testé sur la Cactus). Les sièges avant peuvent disposer, en plus du chauffage, d’un système de massage multipoints. La touche monospace du C5 passe par l’arrière doté de trois sièges individuels de même largeur (le passager central ne sera pour une fois pas lésé), escamotables, coulissants et inclinables. Le C5 Aircross peut disposer d’un toit ouvrant vitré panoramique de grande dimension. Restons dans les dimensions ou plutôt les volumes pour signaler que le volume de coffre varie de 580 à 720 litres sous tablette selon le coulissement des sièges arrière, et peut grimper jusqu’à 1.630 litres.

Confort encore

La C4 Cactus n’a pas apporté que le confort de ses sièges, elle a également inauguré des suspensions inédites avec "Butées Hydrauliques Progressives®". Il fallait compenser la disparition des suspensions hydropneumatiques qui ont équipé les CITROËN depuis plus de cinquante ans. Le principe est d’ajouter de l’hydraulique dans des suspensions classiques en réduisant la taille des butées mécaniques en extrémité de débattement (augmenté pour l’occasion) et en y adjoignant des butées hydrauliques intermédiaires. Cela permet de favoriser un grand débattement sur des compressions ou détentes légères quand aucune butée n’est utile. Quand les mouvements sont plus importants, les butées entrent en action en amortissant les chocs grâce à l’hydraulique. L’effet était bluffant sur la C4 Cactus, on le vérifiera également lors des essais dynamiques, patience…

Les moteurs les plus récents du groupe sont proposés sous le capot du C5 Aircross. Les essence PureTech de 130 et 180 chevaux sont prévus, ce dernier étant associé à la nouvelle boîte automatique EAT8. Cette boîte est également disponible avec les BlueHDi 130 et 180 chevaux. La voiture est bourrée de technologies en tous genres de connectivité, de sécurité et d’agréments.

Le C5 Aircross arrive enfin pour combler un cruel manque dans la gamme CITROËN. Comme son petit frère, le C3 Aircross, le futur SUV avance une ribambelle d’arguments signés "Double Chevron" comme son style bien caractéristique et son confort. Sur le papier, il donne envie, et déjà, envie de l’essayer, promis…

Philippe NIOLLET

2018-05-25