ACTUA AUTO - PREMIER CONTACT HONDA CR-V 1.5 i-VTEC TURBO Executive CVT 4WD ACTUA AUTO - ESSAI

HONDA CR-V 1.5 i-VTEC TURBO Executive CVT 4WD

ESPACE SUV
  • Confort d'ensemble
  • Qualité de finition en hausse
  • Volume intérieur
  • Manque de couple
  • Ergonomie des commandes perfectible
  • Consommation et malus

Prix : de 29 790 € à 42 230 €

FICHE TECHNIQUE

Moteur

Type 4 cylindres 16 soupapes Turbo essence injection directe – 4x4 – Boîte CVT
Cylindrée 1498 cm³
Puissance maxi 193 ch à 5600 tr/min
Couple maxi 24.00 mkg à 2000.00 tr/min

Dimensions

Longueur 4.60 m
Largeur 2.11 m
Hauteur 1.81 m

Poids

Total 1598 kg

Capacités

Coffre de 561 à 1756 dm³
Réservoir 57 L
Nb de places 5

Performances

Vitesse maxi 200 km/h
0 à 100 km/h 10.00 s

Environnement

Emission CO2 158 g/km

Consommations (L/100km)

Extra-Urbaine 6.20
Urbaine 8.60
Mixte 7.10
Essai 0.00

DYNASTIE CR-V

Plébiscité dans de nombreux pays avec près de dix millions d'exemplaires vendus mais peu connu en Europe, le CR-V de HONDA fait peau neuve. Cette cinquième génération profitera du prochain Mondial de Paris pour se faire connaître auprès du grand public hexagonal. Bien que la gamme importée en France, les équipements et les prix ne soient pas complètement définis, nous avons pu essayer en avant-première ce nouveau CR-V, plus familial que jamais.

Design consensuel

Régulièrement dans le TOP3 des marques en termes de fiabilité depuis de nombreuses années, le constructeur japonais n'a pas réussi à donner à son CR-V une place significative sur le marché hexagonal des SUV pourtant en plein boom. Il rebat donc les cartes pour cette nouvelle version sans toutefois bouleverser une recette qui fait son succès à l'échelle mondiale. Le constructeur japonais a plutôt misé sur une optimisation des volumes, une modernisation de la ligne sans rupture esthétique en regard de la version actuelle et une montée en gamme des équipements et matériaux.

Dans ce dernier opus, le caractère s'affirme et la garde au sol augmente de trente-cinq millimètres. Les roues prennent de l'embonpoint et peuvent atteindre un diamètre de dix-neuf pouces. Les lignes de la proue sont plus agressives et adoptent des projecteurs encadrant une calandre chromée conforme aux codes des dernières productions de la marque. Dans sa partie inférieure, cette calandre est équipée d'un système à volet actif qui se ferme pour améliorer l'aérodynamique du véhicule. Sur la partie arrière, les feux sont plus volumineux et débordent sur les ailes. Comme pour les projecteurs avant, ils sont reliés entre eux par une barre chromée qui vient souligner le nouveau dessin de la malle.

Habitacle modernisé

Si le design extérieur reste dans la continuité, à l'intérieur les innovations sont plus nombreuses. Dans la version que nous avons préférée lors de nos essais autrichiens, le plaisir des yeux est immédiat en pénétrant dans le véhicule. La sellerie de cuir ivoire se marie à merveille avec la couleur Crystal Red qui habille notre CR-V. Réglages des sièges électriques, sièges et volant chauffants,… Bref, un accueil en première classe ! Le toit ouvrant panoramique ajoute au bien-être en inondant de soleil notre habitacle et nous permet d'en découvrir les nouveautés.

Le tableau de bord au design typé HONDA tranche avec le classicisme germanique. Il adopte face au conducteur un combiné numérique original doté d'une zone d'information paramétrable encadrée par la jauge de carburant et l'indicateur de température d'huile. L'ensemble est surmonté par un compte-tours linéaire et tachymètre numérique. L'information est relayée par un volet de lecture tête-haute reprenant notamment la vitesse, les informations du GPS et des panneaux de limitations de vitesse. L'écran central de sept pouces commande toute la partie navigation et divertissement et les commandes de climatisation, restées classiques, sont situées sur la console, sous l'écran central.

Les aides électroniques à la conduite à la mode sont bien présentes, et Android Auto et Apple CarPlay sont évidemment de la partie. Globalement, la logique d'implantation des commandes et leur utilisation ne sont pas toujours limpides, notamment sur le volant où elles sont trop nombreuses.

Sept places en option

Outre les classiques versions cinq places, HONDA offre maintenant la possibilité de deux sièges supplémentaires dans le coffre, sans pour autant augmenter la longueur de son modèle. Il est vrai que cette dernière mouture du CR-V, si elle mesure toujours 4,60 mètres, bénéficie d'un empattement allongé de quatre centimètres et d'une largeur accrue qui profitent à l'habitabilité du véhicule. Conjugué à la possibilité de faire coulisser la banquette de second rang sur quinze centimètres, l'ensemble permet d'emmener deux passagers supplémentaires. Dans les faits, l'accès nécessite de faire basculer la banquette de second rang, pour au final proposer deux places au confort spartiate et à l'espace mesuré. Côté modularité, ces deux sièges une fois repliés forment une excroissance générant 90 litres de perte de volume de chargement.

En version cinq places, le CR-V chouchoute les occupants des places arrière, en leur offrant un angle d'ouverture de porte très important, une banquette confortable avec une large assise et un espace aux jambes digne d'une limousine. La place centrale est comme souvent trop ferme, mais bénéficie d'un tunnel de servitudes peu gourmand en volume. L'implantation de deux prises USB viendra ravir petits et grands sur les longs parcours.

Avec sa large ouverture et son hayon mains-libres, la soute à bagages est facile à charger, de bon volume avec plus de 550 litres, et facilement modulable grâce aux commandes situées dans le coffre qui simplifient la bascule des dossiers. Un vaste rangement situé entre les sièges avant et paramétrable en trois configurations, complète avec bonheur une boîte à gants limitée en volume.

Gamme réduite lors du lancement

Bien que la gamme importée en France ne soit pas encore dévoilée dans ses moindres détails, nous savons que le CR-V sera disponible en deux roues motrices ou transmission intégrale. Pour son SUV familial, HONDA fait l'impasse sur le Diesel. Lors du lancement, seul un bloc essence, le 1.5 V-TEC Turbo qui équipe déjà la Civic sera disponible en deux niveaux de puissance. Avec les versions à deux et quatre roues motrices et boîte manuelle six rapports, ce bloc offrira une puissance de 173 chevaux pour un couple de 220 Nm. Les modèles avec boîte CVT, associée uniquement à la version quatre roues motrices, bénéficieront d'un traitement de faveur avec 193 chevaux et un couple de 243 Nm. Cette nouvelle boîte à variation continue a été dotée par le constructeur d'une électronique simulant sept rapports destinés à éviter l'effet "Mobylette" généré par ce type de transmission. Un modèle hybride viendra quelques mois après compléter la gamme, et sera proposé uniquement en version cinq places en raison du volume occupé par l'équipement électrique. HONDA fonde de gros espoirs commerciaux sur cette future version et estime à quatre-vingts pour cent la part de ventes de CR-V en version hybride.

Différents niveaux d'équipement seront bien sûr proposés dont nous n'avons pas encore le menu. Mais nous savons que fidèle à sa politique, HONDA proposera des modèles largement équipés avec un catalogue d'options extrêmement réduit. Les prix du CR-V vont de 29.790 à 42.230 € auxquels il faut ajouter les malus écologiques (2018) : de 1.373 € en deux roues motrices et boîte manuelle à 3.660 € pour le CR-V 4WD CVT.

Conduite posée de rigueur

Lors de nos essais dans le Tyrol autrichien, nous avons eu le loisir d'essayer l'offre complète de CR-V sur différents parcours plutôt montagneux. La version qui a remporté nos suffrages disposait des quatre roues motrices et de la boîte automatique. En raison d'un temps ensoleillé et sec, nous n'avons pu tester les bienfaits de la transmission intégrale susceptible de transférer 60% du couple vers l'essieu arrière en cas de perte de motricité. Par contre, nous avons pu goûter à la douceur de sa boîte automatique qui gomme effectivement les défauts inhérents à la transmission continue. Les vingt chevaux supplémentaires ne sont pas de trop lors des manœuvres de dépassement ou simplement pour relancer un CR-V qui excède la tonne et demie à vide.

Manifestement, la vocation du nouveau venu n'est pas d'être conduit avec le pied droit un peu trop lourd. Il aspire à une conduite en père de famille, en profitant d'une grande douceur de suspension et du silence de fonctionnement. L'habitacle est confortable, spacieux avec une finition en progrès. Dans ces conditions, le CR-V ne déçoit pas. Ses quatre roues motrices et sa garde au sol sont des plus qui lui permettront occasionnellement de sortir des sentiers battus ou de le tirer d'un mauvais pas.

Si HONDA commercialise le CR-V avec le succès qu'on lui connaît, il sait que son fonds de commerce se situe en grande partie de l'autre côté de l'Atlantique. Sa dernière version ne déroge donc pas beaucoup à la recette qui a fait son succès. L'unique motorisation essence vendue en France lors du lancement devra s'acquitter d'un malus conséquent dans sa version la plus puissante. Attendons avec impatience la version hybride qui devrait mettre en valeur ce SUV familial qui dispose par ailleurs de belles qualités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bruno ROUMEGOUX

2018-07-30